Les baguettes japonaises   日本の箸

Date de publication :
Les Japonais utilisent majoritairement les baguettes pour leurs repas journaliers

Les Japonais utilisent majoritairement les baguettes pour leurs repas journaliers

Baguettes japonaises traditionnelles

Baguettes japonaises traditionnelles

Les baguettes artisanales du magasin Ichihara Heibei à Kyoto

Les baguettes artisanales du magasin Ichihara Heibei à Kyoto

Des repose-baguettes "hashi oki" en forme d'oiseaux

Des repose-baguettes "hashi oki" en forme d'oiseaux

Détail baguettes japonaises en bois

Détail baguettes japonaises en bois

"Hashi", les couverts japonais

Les baguettes sont indispensables à la table japonaise. Contrairement à d’autres pays, comme la Chine ou la Corée, où l’on utilise aussi la cuillère, la cuisine japonaise ne se déguste qu'avec une paire de baguettes.

Les baguettes sont les couverts de table utilisés au Japon et dans d'autres pays d'Asie.

Pratiques et personnelles

Les baguettes sont apparues au VIIe siècle après qu’une mission japonaise les ait ramenées d’un voyage en Chine, alors dirigée par la Dynastie Sui (581-618). Les modèles japonais sont traditionnellement fabriqués en bois laqué, avec le bout pointu, permettant de manger un poisson entier et d'enlever les arêtes. De nos jours les baguettes sont en bois brut, laqué, en bambou ou en plastique

Lire : Ichihara Heibei Shôten

Dans la famille japonaise, les baguettes sont nominatives. La taille est différente selon l’âge et le sexe. Les hommes ont les baguettes les plus longues, tandis que celles des femmes sont d'une taille inférieure. Les enfants ont eux les plus petites, adaptées à leurs mains. Les enfants commencent à utiliser les baguettes dès l’âge de 3 ans, avec des modèles en plastique spécialement pensés pour apprendre à attraper la nourriture.

Baguettes de l’ère nouvelle

Il existe différents types de baguettes, comme celles pour la préparation des repas, saibashi, très longues de 30 à 40 cm, les baguettes de servicetori bashi, et toutes les baguettes que l’on trouve dans les restaurants. Ce sont souvent des baguettes jetables, en bois ou en bambou, qui étaient à l'origine fabriquées avec les restes des tonneaux, à l’époque Edo (1603-1868). Ces baguettes sont présentées dans une enveloppe de papier, on les casse ensuite en deux. Très pratiques à utiliser dans la restauration rapide, yatai, ou à l'achat d'un bento.

Mais à notre époque où la prise de conscience écologique est forte, utiliser ces millions de baguettes jetables n’est pas bon pour l’environnement à cause des problèmes de déforestation. Les grandes chaînes de restaurant s’essayent alors aux baguettes en plastique, lavables, donc réutilisables. De plus en plus les japonais possèdent leurs propres baguettes de voyage, my hashi, dans une petite boîte spéciale : c’est pratique et mignon.

Lire aussi : 10 ustensiles pour cuisiner japonais

Utiliser les baguettes 

Il y a certaines règles de savoir-vivre concernant les baguettes japonaises. Les Japonais posent les pointes des baguettes sur le hashioki, un pose-baguettes fabriqué en verre, en bois ou en céramique. Même si les étrangers sont pardonnés, il ne faut jamais passer d’aliment entre les baguettes d’autres personnes, hashi watashi, et surtout ne jamais planter les baguettes dans un bol de riz, tate bashi, geste faisant écho aux cérémonies mortuaires bouddhistes.

À lire : Le riz au Japon : histoire, rites et cuisine

Lorsque vos baguettes ont atteint leur limite d’utilisation, il ne faut pas les jeter simplement à la poubelle, vous pouvez les apporter au kami des baguettes du temple Kochi Hachiman-gû dans la ville de Kôchi, sur l'île de Shikoku. Fin février la fête de Hashi Kuyô célèbre les baguettes en brûlant les anciennes et en remerciant le kami de pouvoir manger tous les jours. Plus de 10 000 baguettes y sont consumées chaque année.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs