Les fruits au Japon : toute une culture !   果物

Date de publication :
pastèque carrée

pastèque carrée fruit de luxe au Japon

Melon Cantaloup de luxe

Melon Cantaloup de luxe au Japon

peche japonaise

peche japonaise

orange dekopon

orange dekopon Japon

Le plus beau cadeau du Japon est un melon

Au Japon, les fruits ont une place toute particulière sur le marché et dans la société. Contrairement à l’Europe où les fruits sont souvent considérés comme un cadeau « simple », il se trouve qu’au Japon, ils peuvent faire partie des présents les plus raffinés qu’on puisse jamais recevoir ! Certaines pastèques peuvent coûter jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de yens… Explorons ensemble cette culture si particulière que le Japon entretient autour de ses fruits.

Les fruits : un mets de luxe au Japon

Au Japon, il est possible de trouver les fruits les plus parfaits qui soient : d’une couleur vive resplendissante, jamais abîmés, lisses, brillants et sucrés, certains fruits japonais sont triés sur le volet. Ce sont des fruits de luxe, pour lesquels il existe tout un marché sur l’archipel japonais. L’origine de cette pratique n’est pas bien claire, mais il est certain qu’on honore le destinataire d’un fruit de luxe, peut-être de la même manière qu’on honore une divinité en lui faisant offrandes de beaux fruits.

Parmi les fruits les plus luxueux au Japon, on peut nommer la pastèque cubique (appelée « pastèque carrée ») et la pastèque à la peau noire « Densuke », le melon Cantaloup « Yubari » cultivé à Hokkaido – ces fruits peuvent coûter jusqu’à plusieurs milliers d’euros chacun. On trouve aussi la mangue « œuf du soleil », qui doit être particulièrement grosse, jaune et sucrée, l’orange « Dekopon » qui possède une excroissance sur le dessus ressemblant à une petit couronne, ou encore la variété de gros raisin « Ruby Roman », qui n’est cultivée qu’au Japon.

À lire : Yubari, la cité abandonnée

Chaque fruit de luxe est cultivé dans une région bien particulière et la variété est traitée comme le produit d’un vrai terroir. Par exemple, les agriculteurs de melons Cantaloup de la préfecture de Shizuoka vont jusqu’à délivrer un certificat qui recommande la période de consommation afin d’assurer une expérience optimale du fruit.

poire nashi

poire nashi Japon

Des fruits qui ne sont produits qu’au Japon

En dehors de ces fruits de luxe, il est possible bien sûr d’acheter des fruits à prix raisonnable dans les supermarchés japonais. Ils seront bien entendu beaucoup moins rares et fantaisistes que ceux mentionnés plus haut. Mais le Japon comme bien d’autres pays, possède ses propres variétés de fruits. De par son climat unique du nord au sud et par le soin ancestral apporté à la culture des fruits (un savoir-faire qui a mené précisément à l’existence de fruits de luxe), le pays peut se targuer de succulents fruits.

Voir : Cueillette autour de Tokyo

Au nord, l’un des plus célèbre fruit est la pomme d’Aomori, réputée pour être la meilleure du monde. Dans la même famille de fruits, on nomme aussi la pomme Fuji, qui s’exporte beaucoup, et la poire Nashi, emblématique des fruits d’origine japonaise, mais également le kaki. Le kaki japonais est un fruit très populaire consommé aussi bien frais que séché.

Les fruits de printemps tels que les pêches, cerises, fraises et abricots connaissent leur heure de gloire non seulement sur les marchés mais aussi dans les pâtisseries japonaises. Certaines espèces de ces fruits n’existent qu’au Japon, comme les grosses pêches blanches « Hakuto » et « Shimizu », ou encore les « fraises blanches » ou bien la cerise satonishiki cultivée dans la préfecture de Yamagata.

pomme fuji aomori

pomme fuji aomori japon

Au sud du Japon, on cultive beaucoup d’agrumes. L’une des variétés d’agrumes japonais les plus connues sont les mandarines mikan. Les îles de Kyushu et Shikoku sont les terres de nombreuses variétés d’agrumes japonais uniques tels que le kabosu, le célèbre yuzu ou le kumquat, que tout le monde connaît.

Les pâtisseries japonaises à base de fruits

Pour se procurer des fruits japonais typiques, plusieurs solutions s’offrent à vous. Dans n’importe quel supermarché, vous retrouverez bien sûr les fruits locaux de saisons à côté des fruits importés. Mais pour acheter des fruits de luxe, le meilleur moyen est de se rendre dans des magasins spécialisés comme le Tokyo Sembikiya ou le Shinjuku Takano qui possède une aile entière dédiée au melon Cantaloup. Là, il est possible d’admirer les melons les plus parfaits au monde (et de les acheter bien entendu) et de faire des folies de gâteaux et pâtisseries à base de melon frais.

Les pâtisseries à base de fruits frais sont devenues de plus en plus populaires ces dernières années. L’une des pâtisseries wagashi les plus connues est le daifuku à la fraise : on met une fraise entière au milieu du daifuku traditionnel. La fraise a une connotation romantique, ce qui rend le daifuku particulièrement adéquat pour un cadeau destiné à son amoureux/se. Néanmoins, d’autres recettes de daifuku sont en train de se développer et on en trouve avec des petites mandarines entières à l’intérieur par exemple ! On ne tarit donc pas d’idées pour valoriser ces fruits merveilleux, si appréciés des Japonais en toutes circonstances.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs