Le Castella   カステラ

Date de publication :
Deux parts de Castella

Deux parts de Castella

Gros plan sur le moelleux du Castella

Gros plan sur le moelleux du Castella

Boîte du Castella de la boutique Fukasaya à Nagasaki

Boîte du Castella de la boutique Fukasaya à Nagasaki

Boutique de vente du Castella

Boutique de vente du Castella

Le moelleux de Nagasaki

Le Castella est un gâteau moelleux à la génoise, connu au Japon comme étant la spécialité de Nagasaki. 

Gâteau d'origine portugaise, le Castella a vite été adopté par les Japonais.

Secrets de pâtisserie

Avant la grande fermeture du Japon (1641–1853), Nagasaki était un port de commerce international très fréquenté. Un bateau portugais arriva un jour au port de Hirado, dans la préfecture de Nagasaki. Des missionnaires chrétiens offrirent alors des gâteaux inconnus à une personnalité locale pour avoir la permission d’accoster et de mener à bien leur mission auprès des habitants.

Ce gâteau mystère, le Castella, n'était d'abord réservé qu'à un certain milieu, mais il s’est rapidement développé dans tous le pays grâce à la cérémonie du thé, dont la place culturelle était grandissante à l’époque.

Les ingrédients du Castella sont simples (œuf, farine et sucre), mais seul le sucre était rare dans le Japon ancien. L'adaptation au Japon fut cependant facilitée grâce à l'absence de produit laitier. Le sucre était alors remplacé par du mizu ame, un sirop de fécule très populaire au Japon, qui lui donne sa texture ferme, c’est pourquoi le Castella est catégorisé dans la pâtisserie japonaise, wagashi.

Lire Wagashi, les pâtisseries japonaises

D’où vient le nom du Castella ?

Un missionnaire a présenté ce gâteau comme étant le "pain de Castilla", aujourd'hui une province espagnole. Castilla est devenu Castella avec la prononciation japonaise. Il est plus proche de pâo de Lo, une variété de gâteau éponge traditionnel portugais qui serait donc l’origine du Castella.

Recette du Castella

Les ingrédients qui le composent sont l’œuf, la farine et le sucre. Il provient des nanban-gashi, c’est-à-dire un gâteau ou friandise importé du Portugal au XVIe siècle, comme le furent les petits bonbons multicolores Konpeito.

Acheter du Castella au Japon

Il est très facile de trouver du Castella dans les depa-chika, les aéroports et les grandes gares. Les japonais en achètent souvent pour offrir, bien présenté dans une belle boîte comme s’il était un bijou de la gastronomie japonaise. Aujourd’hui on peut le trouver avec des parfums variés comme chocolat ou matcha.

Si vous allez à Nagasaki, passez à la boutique Fukusaya, fondée en 1624, la pionnière du genre ! Un Castella coupé en dix se vend 1000 yen (8€) et peut se conserver de 8 à 10 jours à température ambiante.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs