Les spécialités culinaires de la préfecture d'Iwate   岩手県の名物料理

Date de publication :
Les Jajamen de Morioka

Les Jajamen de Morioka

Les Wanko soba de Morioka

Les Wanko soba de Morioka

La cuisine du nord du Japon

Nichée au nord de l'île de Honshu, la préfecture d'Iwate est l'une des régions qui accueillera la coupe de monde de Rugby en 2019. Si elle est essentiellement connue pour ses montagnes et ses villes vertes, elle est également renommée dans tout le Japon pour sa gastronomie. Découverte de quelques-unes de ses spécialités culinaires.

1. Les jajamen de Morioka

Appartenant aux "Trois fameuses pâtes de Morioka" avec les reimen et les wanko soba, les jajamen ont fait la renommée du chef-lieu de la préfecture d'Iwate sur tout l'archipel. Très similaires aux udon, ces pâtes sont traditionnellement servies dans un bouillon accompagné d'oignon, de concombre et de viande cuite au miso. Si vous passez par Morioka, vous n'aurez aucun mal à en trouver. Très peu cher, les jajamen sont un incontournable à Morioka et les habitants ont l'habitude d'en manger tout au long de l'année.


2. Les reimen de Morioka

Contrairement aux jajamen, les reimen ne sont dégustées qu'en été. Élaborées à partir de farine de blé, ces nouilles froides ont une histoire un peu particulière. Bien qu'aujourd'hui elles figurent indubitablement sur la liste des spécialités de la préfecture d'Iwate, elles ont pendant longtemps été associées à la communauté coréenne du nord du Japon. Ce n'est que dans les années 1950 que cette dernière les popularisa à Morioka, lors de l'âge d'or des yakiniku (barbecue coréen).

Inspirée du naengmyoen, une soupe coréenne à base de nouilles à la farine de sarrasin, de pommes de terre et de patates douces, la recette des reimen est aujourd'hui typiquement japonaise. Au menu ? Nouilles froides, bouillon de bœuf et kimchi, auxquels viennent s'ajouter régulièrement quelques fruits de saison comme la pastèque ou l'ananas.

Les Reimen de Morioka

Les Reimen de Morioka

3. Les wanko soba de Morioka

Issus du mot wanko signifiant ''bol'' dans le dialecte de Morioka, les wanko soba désignent des soba (pâtes au sarrasin) que l'on sert dans un bol en petite portion. Pas de quoi remplir l'estomac me direz-vous et c'est bien là la raison ! Bien plus qu'un simple plat, ces pâtes sont en réalité associées au "Wanko Soba Challenge", une tradition locale qui consiste à manger le plus de soba possible en un repas. Une fois votre bol terminé, pas le temps de souffler : le personnel vous ressert immédiatement en criant des "Hai dan dan" (''Encore ! Encore !'') d'encouragement !

Si vous voulez tester vos limites (et accessoirement celle de votre estomac), sachez que de nombreux restaurants de Morioka proposent ce challenge, à l'image du Azumaya Soba Shop à 10 minutes de bus de la gare principale de la ville, spécialiste des wanko soba depuis près de 100 ans. Pour 3 000 yen (23€), vous pourrez alors tenter de battre le record de l'établissement : 500 bols en un repas ! Qui dit mieux ?


4. Les ramen de Kamaishi

Ville hôte de la prochaine coupe du monde de rugby en 2019, Kamaishi est renommée pour ses ramen. Leur particularité ? Ces pâtes sont plus fines que les ramen moyens et ne sont trempées que dans de la sauce de soja. Très léger et facile à réaliser, ce plat servait à l'origine de collation aux travailleurs d'usines après une longue journée de travail. Aujourd'hui vous pouvez en trouver dans la plupart des restaurants de la ville.

Voir aussi : Kamaishi, ville de la sidérurgie

Les ramen de Kamaishi

Les ramen de Kamaishi

5. Le bœuf wagyu d'Iwate

Reconnu mondialement, le bœuf japonais, dit ''bœuf wagyu'' est l'une des viandes les plus tendres au monde. Si la variété la plus célèbre reste celle de Kobe, il en existe pourtant dans d'autres régions du Japon, comme à Iwate où on le cuisine depuis des siècles.

Contrairement aux autres bœufs wagyu dont la robe est noire, les bœufs d'Iwate arborent une jolie couleur marron. Élevés sur les hauteurs de la préfecture, leur viande est également très tendre et savoureuse. C'est pourquoi on peut tout aussi bien la manger en steak, qu'en shabu-shabu (la fondue japonaise) ou au grill.

Boeuf Wagyu grillé

Boeuf Wagyu grillé

Boeuf Wagyu à la sauce soja

Boeuf Wagyu à la sauce soja

Shabu-shabu au boeuf Wagyu

Shabu-shabu au boeuf Wagyu

Mochi à la pâte de haricot

Mochi à la pâte de haricot

Mochi à la glace au thé vert

Mochi à la glace au thé vert

6. Les mochi d'Ichinoseki

Si les mochi sont populaires dans tout le Japon, ces petits gâteaux à base de riz gluant sont l'une des spécialités de la ville d'Ichinoseki au sud de la préfecture d'Iwate. Là-bas, vous pourrez en trouver de toute sorte, de la crevette, au sésame, en passant par le soja ou le haricot rouge !

Véritable institution locale, certains restaurants proposent même des repas constitués uniquement de mochi, de l'entrée au dessert. À l'image du restaurant Sekinoichisitué à 10 minutes à pied de la gare d'Ichinoseki, qui offrent des menus ''spécial mochi'' à moins de 2 000 yen (15€).

7. Les nanbu senbei d'Aomori

Spécialité d'Aomori, la préfecture qui jouxte le nord d'Iwate, le nanbu senbei est aussi très populaire dans la préfecture voisine. Confectionné à base de blé, ce petit gâteau sec est très apprécié des petits comme des grands. Bien qu'il existe plusieurs variétés de nanbu senbei, les plus connues restent celles à la cacahuète, à la pistache, et à la pomme.

Les Nanbu Senbei d'Aomori

Les Nanbu Senbei d'Aomori

Nambu senbei

Nambu senbei

La préfecture d'Aomori entre montagnes et lacs

La préfecture d'Aomori entre montagnes et lacs

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs