Les kaitenzushi   回転寿司

Date de publication :
Les sushi du kaitenzushi Kita-Tatsumi à Osaka

Les sushi du kaitenzushi Kita-Tatsumi à Osaka

Un kaitensushi de Shibuya : comme on peut le voir des cannettes et des desserts sont aussi proposés sur les petites assiettes.

Un kaitensushi de Shibuya : comme on peut le voir des cannettes et des desserts sont aussi proposés sur les petites assiettes.

Les plateaux roulants d'un kaitenzushi vus de près

Les plateaux roulants d'un kaitenzushi vus de près

Les devantures des kaitenzushis sont souvent criardes.

Les devantures des kaitenzushis sont souvent criardes.

Les assiettes empilées après la fin d'un repas dans un kaitenzushi.

Les assiettes empilées après la fin d'un repas dans un kaitenzushi.

Mon manège à moi

Vous aimez les sushis ? Que dis-je, vous les adorez, vous en rêvez quasiment la nuit ? On a ce qu’il vous faut. Allez, attachez votre ceinture, on vous emmène au paradis.

Le kaitenzushi – littéralement, sushis tournants – est un type de restaurant japonais à sushis bien particulier. Ces derniers sont déposés par les cuisiniers sur de petites assiettes de différentes couleurs, elles-mêmes déposées sur un tapis roulant qui traverse la salle le long d’un comptoir où sont assis les clients. Ces derniers prennent alors au passage les sushis qu’ils désirent, au grè de leurs envies.

Plantons un peu mieux le décor :

À peine rentré dans l’établissement, les employés du restaurant vous assènent un très fort « Irasshaimase » en guise de bienvenue. Prenez-place. Devant vous, le tapis roulant. En contre-bas, au niveau du comptoir, tout le nécessaire pour bien déguster vos sushis : baguettes, serviettes, tranches de gingembre vinaigrées et sachets de thé (ou poudre matcha). Commencez par vous servir un thé à l’aide du petit robinet d’eau bouillante. La faim se fait venir, voici venu le moment tant attendu : choisir ses sushis !

Ronde de sushis

Hypnotique, presque psychédélique : voici l’effet des assiettes défilant sous vos yeux. Souvent proposés par paire, voilà que passent des sushis de thon gras. Ce sont à présent des makis de nattô. Il y a de tout, et pour tous les goûts !

Le tapis roulant a fait un tour entier et vous n’avez pas vu le sushi de vos rêves ? Aucun problème, prenez votre courage à deux mains et commandez-le haut et fort. Les cuistots se feront un plaisir de vous le préparer en moins de deux. Parfois, une tablette permet de passer plus discrètement sa commande.


Vous avez remarqué les différentes couleurs des assiettes ? Service dépareillé ? Non, ce n’est pas un manque de goût. Chaque couleur correspond à un tarif qui peut varier de 100 à 500 yens (voir plus). Une fois les sushis dégustés, il faudra veiller à conserver et empiler ces assiettes vides près de soi car ce sont leur nombre qui déterminera l’addition. Attention, la tva est généralement rajoutée lors du règlement de la douloureuse.

Alors ? Le kaitenzushi, sympa et ludique, n’est ce pas ?!

Pour la petite histoire, le premier kaitenzushi est apparu à Ôsaka en 1958, lorsque le gérant d'un restaurant de sushi (Yoshiaki Shiraishi, 白石義明) décida d’installer un tapis roulant dans son restaurant pour faciliter le travail des employés et réduire les coûts. Il s’inspira d’une brasserie où la bière était embouteillée via une chaîne automatique. Jouissant de l’exclusivité que lui confère son brevet, la chaîne se développe très vite dans tout le pays sans concurrence. C’est en 1978, lorsque son exclusivité prend fin, qu’il sera très vite copié par d’autres entreprises. Aujourd’hui, les dix plus grandes chaînes de kaitenzushi possèdent à elles seules plus de 2 000 restaurants.

Alors, on ne va pas se mentir, le kaitenzushi, c’est un peu le fast food du poisson cru. Forcément, on est loin du sushi préparé dans les règles de l’art par un maître qualifié dans un cadre intemporel. Mais l’addition n’est pas la même non plus. Avec les kaitenzushi, nul besoin d’hypothéquer sa maison pour savourer de très corrects sushis dans une ambiance bien particulière. Cette expérience est à la portée de toutes les bourses.

Nos adresses :

  • Kyoto - Musashi sushi
    Un restaurant de kaitenzushi peu onéreux mais dont les plats sont très frais.

    440 Ebisucho, Nakagyo-ku, Kyoto 604-8005 (arrêt Kawaramachi Sanjo sur les lignes de bus 5, 32, 11 57, 17 et 10)

  • Tokyo - Numazuko
    De bons sushis raffinés dans une salle à la hauteur de la capitale japonaise.

    3-34-16 Shinjuku, 1F Ikeda Plaza Bldg, Shinjuku 160-0022 (gare de Shinjuku)

Au fait, saviez-vous qu’il existe des kaitenzushi où le tapis roulant est remplacé par un rail ? Et devinez sur quoi sont apportées vos assiettes de sushis ? Oui, le shinkansen !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs