Les algues japonaises   海藻類

Date de publication :
Une salade d'algues hijiki.

Une salade d'algues hijiki.

Des algues nori

Des algues nori

Des sushi et sashimi entourés de nori

Des sushi et sashimi entourés d'algue nori

Une assiette d'algues wakame.

Une assiette d'algues wakame.

Les fameuses algues kombu.

Les fameuses algues kombu.

Les algues dulse au naturel.

Les algues dulse au naturel.

Salade marine

Depuis des siècles, on consomme au Japon des algues comestibles au quotidien ; et ils ont raison car ces "légumes de la mer" possèdent de grandes qualités – gustatives et nutritives. On ne vous raconte pas des salades !

On le sait, de la mer les Japonais sont friands. Insulaires oblige, le Grande Bleue a façonné les habitant de l’île, forgé leur identité.  En ce qui concerne la gastronomie japonaise, les produits de l’océan sont à l’honneur sur la table : poissons, fruits de mer, et… algues !

Découvrez aussi : Les légumes japonais

Faites le plein de vitamines !

Et cela a sans doute un impact sur la fameuse longévité nippone. En effet, les algues contiennent de nombreuses vitamines (A, B, C), minéraux (calcium, magnésium, fer, potassium), protéines et fibres qui font d’elles d’excellents produits antioxydants, re-minéralisants et drainants. Pourquoi donc s’en passer ? Surtout quand on sait à quel point leurs saveurs se marient si bien à la cuisine japonaise.

Très riche en protéine et en acides aminés. L’algue nori est célèbre pour son rôle dans la constitution des maki-sushi. On la retrouve dans les magasins sous formes de feuilles déshydratées de forme carrée ou rectangulaire. À l’état naturel, la nori fait partie des algues dites "rouges". Saviez-vous que l’on retrouve également cette algue sur nos côtes ? La Bretagne est en effet un grand producteur aujourd’hui.

  • Wakame ワカメ

Le wakame est - avec la nori - l’autre algue vedette de la cuisine japonaise. On la retrouve dans de nombreux mets et notamment dans la fameuse soupe miso qui accompagne la plupart des repas. D’une richesse nutritionnelle en protéines (jusqu’à 21% du poids sec) et en vitamines (A, B1, B2, B12, C), d’un bon équilibre en acides aminés essentiels, "la fougère de mer" (son petit surnom) s’avère être un véritable cocktail énergétique idéal pour 

  • Kombu 昆布

Cette algue brune est l’un des deux ingrédients composant le dashi, bouillon au poisson, qui s’utilise énormément en cuisine au Japon. Cultivée traditionnellement à Hokkaïdô, le kombu est aussi cultivée et consommée en France aujourd’hui. 

Lire : Le dashi

Au Japon, elle peut être consommée fraîche en sashimi et peut être utilisée dans de nombreuses recettes à base de légumes, salades et soupes. Elle est également un excellent ingrédient pour aromatiser les sauces et accompagnements.

  • Hijiki 羊栖菜

D’un aspect de nouille noire, cette algue brune peut se cuire à la vapeur, sautée ou mijotée. Moins riche en protéines que ses consœurs, elle détient néanmoins la médaille d’or en ce qui concerne son taux en calcium. Moins consommée que les nori, wakame et kombu par les Japonais, elle est toutefois très appréciée. N’en déplaise à ses quelques détracteurs qui l’accusent de contenir trop d’arsenic inorganique.

  • Dulse ダルス

De couleur rouge, la dulse a un goût unique, à la fois doux et corsé, iodé, voir de noisette. On la retrouvera avec plaisir dans les soupes et les salades. Cette algue est très riche en fer, en magnésium (environ 16%), en calcium, potassium, phosphore et iode. Elle est - à l’instar de la nori - une source importante de protéines (elle en contiendrait autant que le soja !).

Lire aussi : Miso, le soja fermenté

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Get food curiosity

il y a une erreur de photo msieu antoine ! La photo d'algue rouge ne représente pas de la dulse, ni même une algue alimentaire. Pour la trouver, voici le nom scientifique : palmaria palmata ;-)

Déguster

Les Français ne sont pas assez familiarisés avec les algues. Dommage. Bravo pour les infos