Les nouilles udon, plat typique japonais   饂飩

Date de publication :
Tsukimi ramen

Les nouilles udon, un plat japonais typique

Préparation des udon

Nouilles japonaises udon en préparation.

Un udon-ya

Les nouilles Udon sont vendues partout au Japon.

Zaru udon

Nouilles japonaises Udon à consommer chaudes ou froides.

Kâre udon

Le karê ou curry japonais : un plat japonais typique.

Recette de nouilles japonaises.

Recette de nouilles japonaises.

Un plat de udon préparé sur les conseils de Buddha Bellies (Tokyo).

Un plat de udon préparé sur les conseils de Buddha Bellies (Tokyo).

Passion udon

Mais d'où viennent ces nouilles épaisses et gluantes qu’il est si difficile de manger avec des baguettes ?

Les udon font parties des plats japonais typiques avec leurs cousines les soba (pâtes de sarrasin) et les râmen. Ces nouilles blanches, très épaisses et gluantes, sont faites à partir de farine de blé et d’eau salée.

Les nouilles udon, toute une histoire

Si elles passent pour être plus japonaises que les râmen, la technique de fabrication des nouilles udon a aussi été importée de Chine. Il n’y pas de consensus sur le siècle de l'époque de leur arrivée. Un espion envoyé dans l'Empire du milieu, le célèbre Kûkai ou un moine de la secte Rinzai, plusieurs personnes se disputent la paternité de ces nouilles japonaises.

Plusieurs de ces histoires font de Kagawa la région d'origine de cet aliment de base au Japon. Le film Udon (2006, Katsuyuki Motohiro) y retrace l’histoire du boom de ces larges nouilles dans les années 1980, époque à laquelle la ville décida de tout miser sur ce plat pour attirer les visiteurs. Aujourd’hui c’est un véritable lieu de pèlerinage culinaire. Takamatsu, la capitale de la préfecture, a pour spécialité les sanuki udon, vermicelles au thon et au kelp (une algue).

Lire : Visiter Takamatsu

Plus qu’une recette, c’est avant tout la technique de fabrication des udon qui les rend si spécifiques, notamment l’étape qui consiste à écraser la pâte avec ses pieds (alors qu’elle est recouverte d’un film plastique bien sûr).

Passez directement à 0:37 pour voir cette étape.

Un plat typique populaire depuis peu

Ce n’est qu’à partir de l’ère Edo qu’on commence à consommer quotidiennement des nouilles udon en dehors des temples car elles étaient avant réservées aux moines bouddhistes. Rapides à manger, elles deviennent vite un plat populaire qu’on mange sur le pouce, au comptoir, tout comme les râmen.

Il existe plusieurs chaînes spécialisés dans les udon au Japon comme Hanamaru Udon (notre préféré, on y trouve une carte en anglais), Marugame Seimen, Nakau ou le plus classe Tsurutontan (on peut y personnaliser ses udon).

Tout comme il y a des râmen-ya, on trouve presque à chaque coin de rue des udon-ya (うどん屋, restaurant spécialisé dans les udon).

Les nouilles udon, déclinables à l'infini

Ce plat japonais typique est servi froid ou chaud, avec ou sans bouillon, garnies ou pas de tiges d'oignons blancs. Un bouillon très foncé, donc à base de sauce soja très concentrée, signifie que les nouilles sont originaires du Kanto tandis qu’un bouillon clair et des vermicelles plus fines indiquent que les udon ont été préparées à la mode du Kansai.

Consommées froides et trempées dans une sauce à base de soja, les zaru udon font parties des recettes les plus populaires. Mais d’innombrables déclinaisons existent suivant les ingrédients qu'on veut trouver dans son plat : les tsukimi udon sont à l’œuf, les misonikomi udon, spécialité de Nagoya, sont au miso, au poulet et aux oignons vert et enfin les Ise udon, originaires de la ville sacrée d'Ise sont elles à la bonite séchée, à la sardine et aux kelp (une algue)… Plus modernes, les kâre udon, font aussi fureur auprès des amateurs de kâre.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs