Le mochi   餅

Date de publication :
Dango mochi sur le feu

Les dango mochi font partie des pâtisseries à base de mochi les plus consommées au Japon.

Un kagami mochi

Tous les Japonais auront chez eux au moment du Nouvel An un kagami mochi, qui doit être brisé une fois le Nouvel An passé

Des daifukus

Il existe toutes sortes de daifuku, au sésame blanc ou noir, à la marante, avec des haricots rouges dans la pâte

Abekawa mochi

L'abekawa mochi, le mochi saupoudré de poudre de soja grillé

Des sakura mochi

Mochi sucré et enrobé de feuille de cerisier, le sakura mochi est le plus japonais de tous les mochi

Un bol de zenzai

Le zenzai, est un dessert servi chaud ou froid. Pour une fois c'est le mochi qui baigne dans l'azuki et pas l'inverse.

Pâtisse-riz

Le plat traditionnel du Nouvel An japonais entre aussi dans la composition de nombreux desserts nippons.

Pour obtenir du mochi il faut faire cuire du riz gluant à la vapeur, mais pas n’importe lequel : du mochigome, c’est-à-dire du riz à mochi. Celui-ci est ensuite rincé et battu à chaud jusqu’à obtenir une pâte gluante.

Star du Nouvel An 

Généralement, deux ou trois hommes s’occupent de la tâche : les deux premiers battent le mochi à l’aide de pilons. Un troisième donne la cadence,criant « ichi, ni, san… » ("un, deux, trois...") pour éviter que les marteaux ne s’entrechoquent mais aussi que sa main soit écrasée lorsqu’il retourne la pâte brûlante. C'est une véritable fête que le pétrissage du mochitsuki, qui se fait souvent dans la rue et en public.

La pâte ainsi obtenue durcit ensuite et peut être conservée plusieurs semaines. Le mochi est l’ingrédient phare du shogatsu, la fête du Nouvel An, raison pour laquelle de nombreux mochitsuki sont organisés vers la fin décembre. 

Il est alors consommé en grande quantité, ce qui entraîne malheureusement de nombreux décès chaque début d'année, des gastronomes s'étouffant avec le riz gluant... 

Les kagami mochi sont les gâteaux-stars du Nouvel An, ingrédients de la cérémonie shintoïste du miroir, lors de laquelle ils sont brisés et mangés (souvent alors qu'ils sont un peu pourris).

Sweet mochi

Bien qu'il existe quelques recettes de plats salés utilisant le mochi, c'est surtout en pâtisserie qu'on l'utilise. Petit tour d'horizon (non exhaustif) des principales douceurs à la pâte de riz gluant : 

  • L'abekawa mochi (ou kinako mochi), boule de mochi saupoudrée de soja grillé.
  • Le daifuku mochi est une boule de mochi dont le cœur est constitué d'azuki (pâte de haricots rouges). C'est un dessert extrêmement populaire et toutes les régions en ont leur propre.
  • Le dango mochi est une sorte de brochette sur laquelle sont enfilées trois petites boules de mochi (parfois de différentes couleurs). Il existe aussi une version nature, grillée ou non, et recouverte d'une sorte de caramel à base de sauce soja.
  • Le sakura mochi est le mochi du hanami. Sa pâte est rose et sucrée, fourrée à l'azuki, et enrobé d'une feuille de cerisier.
  • Le zenzaisoupe de haricots rouge sucrée servie froide ou chaude, où baigne du mochi fondu : un dessert maison dont les Japonais raffolent.


La cérémonie de préparation du mochi (mochitsuki) à Nara.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

La réalité

Le riz étant du sucre, le fourrage, du haricot ( sucre lent), le tout rehausser de sucre (saccharose), le mochi à beau être équilibré en goût, il n'a aucune qualité diététique particulière...

Mochi

Une douceur sans culpabiliser...car peu . Bref! À déguster sans modération! Peu !sucrée et à base d’ingrédients Bons pour la santé ! Riz gluant, pâte de haricots et pâte de sésame

mochi

trop bizarre comme texture, mais super bon.