Les nagashi-sômen   流しそうめん

Date de publication :
Un enfant essayant de saisir des nagashi-sômen à Kibune.

Un enfant essayant de saisir des nagashi-sômen à Kibune.

Un toboggan à Nagashi-Sômen.

Un toboggan à Nagashi-Sômen.

Une fête de nagashi-sômen improvisée.

Une fête de nagashi-sômen improvisée.

Un des restaurants flottants à nagashi-sômen de Kibune.

Un des restaurants flottants à nagashi-sômen de Kibune.

Certains restaurants servent une version moderne des nagashi-sômen.

Certains restaurants servent une version moderne des nagashi-sômen.

Pêche aux canards

Vous connaissez les nouilles sômen ? Pourquoi ne pas essayer les nagashi-sômen, des sômen qu'il faut attraper du bout des baguettes alors qu'elles défilent sous vos yeux par petits paquets sur un toboggan fait de bambou ?

Les sômen

Avant de voir en détail ce que sont les nagashi-somen, focalisons-nous dans un premier temps sur les sômen. Ce sont des nouilles très fines et blanches, faites à base de farine de blé. Au Japon, on les mange généralement froides, trempées dans un bouillon lui aussi froid. Elles ont la particularité de cuire très rapidement ! Ce plat, fort simple, est très rafraîchissant. Vital l’été, quand le temps est caniculaire !

Lire : Les nouilles japonaises

Attrapez-les tous

Alors qu’ont-elles de particulier ces nagashi-sômen ? "Nagashi" provient du verbe "nagasu" qui veut dire littéralement "faire couler" ou "déverser". Les nagashi-sômen sont des sômen qu'il faut attraper du bout des baguettes alors qu'elles défilent sous vos yeux par petits paquets sur un toboggan aquatique fait de bambous. Observez bien les photos, ça ne s’invente pas ! Au Japon, dans certains endroits incontournables de l’archipel, l’on trouve des restaurants proposant cette spécialité culinaire quelque peu originale. Non pas pour le plat en lui même, mais pour son côté ludique et convivial

Vous comptez vous rendre à Kyôto durant votre séjour ? Ne cherchez plus, on a LE lieu où vous pourrez les déguster. Il se trouve à Kibune, au nord de Kyoto. C’est un village pittoresque, bâti sur la montagne, et qui ne possède qu’une seule rue ! D’un côté, des bâtisses et autres ryokan (auberges typiques du Japon) ; de l’autre, une rivière, la Kibune-gawa. Notons la présence d’une quantité de restaurants montés au dessus de cette rivière. Très belle expérience que celle de se retrouver à table sur un tatami à quelques centimètres au dessus de l’eau. On observe la rivière. On écoute le flot de l’eau dévalant la pente. Et on déguste les nagashi-sômen ! Attention de ne pas rater les nouilles, où c’est votre voisin qui va en profiter ! Il est vrai qu’elles peuvent voyager très vite sur leur toboggan de bambou.

Do it yourself

C’est vraiment le côté festif qui importe dans les nagashi-sômen. Alors pourquoi ne pas le faire chez vous, en famille ou entre amis ? Et c’est ce que font les Japonais ! Il suffit d’installer une longue gouttière inclinée de bambou dans le jardin, voire dans la rue ! On fixe à sa tête un jet d'eau froide que l'on va faire couler le long du toboggan improvisé. Chacun se place de part et d'autre du bambou, équipé d'un bol de bouillon ainsi que d'une paire de baguettes. Le maître de cérémonie se place devant le jet de l'arrosage et lâche des poignées de nouilles préalablement cuites dans la coulée. Itadakimasu !

À découvrir : notre activité Atelier cuisine à la maison à Kyoto

Nagashi sômen en action ! Vidéo de WORKPARTY TV

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs