Les spécialités culinaires du Kantô   関東料理

Date de publication :
La pâte liquide des monjayaki

La pâte liquide des monjayaki

Le miso rouge du Kantô.

Le miso rouge du Kantô.

Un rouleau de yuba

Un rouleau de yuba

Fukagawa-meshi

Fukagawa-meshi

Délices de Tokyo

Chaque région du Japon possède ses propres spécialités culinaires. Les Japonais en sont friands. En voici quelques unes issues du Kantô, la région de Tokyo.

Le Kantô est la région de Tokyo et, comme toutes les régions japonaises, elle possède une identité culinaire très marquée, voici ses spécialités !

Monjayaki

Vous connaissez les crêpes okonomiyaki (お好み焼き) du Kansai ? Et bien le monjayaki (もんじゃ焼き) est son pendant du Kantô ! Il s'agit également d'une pâte garnie de différents ingrédients (choux, fruits de mer, viandes, etc.) cuite devant vous sur une plaque chauffante. La pâte du monjayaki étant plus liquide que celle de l'okonomiyaki, on le dégustera bien souvent à l'aide d'une spatule.

Lire : L'okonomiyaki

Miso rouge

Il existe au Japon différentes pâtes de miso (味噌), c’est pâte de soja fermenté servant essentiellement à faire la très populaire soupe Miso, incontournable sur toutes les tables des foyers japonais. Celle du Kantô est le miso rouge (赤味噌, aka-miso), d’une couleur brun foncé et moins sucrée que sa cousine du Kansai et un peu plus forte en goût !

Yuba

Lorsque l'on fait cuire du lait de soja, une fine pellicule se forme à la surface : le yuba (湯葉). Celui-ci peut se consommer de différentes façon : farci, en soupe ou bien encore tel-quel accompagné de sauce soja ou de wasabi. Il fera le bonheur des végétaliens.

Fukagawa-meshi

Difficile à croire aujourd'hui, mais le quartier de Fukagawa (深川町) à Tokyo, était durant l'époque d’Edo (1603-1868) un village de pêcheurs. Situé à l'embouchure de la rivière Sumida (隅田川) à l’est de la capitale, la pêche y était abondante et on y trouvait de nombreuses palourdes. Le Fukugawa-meshi (深川めし) est donc sans surprise un plat composé de palourdes cuites dans une soupe miso avec du poireau et servies sur un bol de riz. C'est un plat populaire que l'on peut trouver encore aujourd'hui dans les petites gargotes du quartier.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs