Manger des fruits de mer autrement au Japon

Date de publication :
Un okonomiyaki tout juste servi.

Un okonomiyaki tout juste servi.

Marché du matin à Wajima

Marché du matin à Wajima

Un bol de ramen au crabe d'Hokkaido

Un bol de ramen au crabe d'Hokkaido

Il n'y a pas que les sushis dans la vie !

Sur l'archipel, le poisson ne se déguste pas uniquement cru avec du riz. Un Japonais mange en moyenne 70 kilos de poisson par an, donc heureusement qu'il existe de nombreuses façons de le préparer. Avec autant de littoral accessible, la gastronomie japonaise regorge de produits de la mer succulents à découvrir. Le mieux reste de goûter les spécialités de chaque région que vous visiterez !

Les nouilles japonaises

Faut-il encore les présenter ? Ces incontournables de la gastronomie japonaise sont l'occasion rêvée de découvrir de nouvelles saveurs, puisque leurs recettes sont adaptées en fonction des spécialités locales avant d'être répandues dans tout le pays.

Les menus des restaurants proposent ainsi des versions à base de légumes ou viandes produites dans les environs. Mais évidemment, les régions qui longent le littoral et profitent de ressources halieutiques abondantes intègrent les fruits de mer dans les classiques ramen, soba et udon extrêmement populaires.

Crustacés ou poissons accompagnent parfaitement les nouilles sous toutes leurs formes. La saveur du bouillon des ramen est apportée par les produits de la mer utilisés dans la conception du dashi, accompagnement de base de nombreux plats nippons. Crevettes, crabes, coquillages et autres mollusques sont souvent ajoutés aux champignons et légumes de saison.

Voir : Les différents types de nouilles japonaises

Râmen au bouillon de fruits de mer de chez Ebisoba

Râmen au bouillon de fruits de mer de chez Ebisoba

Tanuki udon

Garnis de miettes de tempura, les tanuki udon sont aussi bon qu'économiques.

Bouillis, grillés ou frits

Les produits de la mer sont souvent dégustés crus en sushi, sashimi ou chirashi. Mais il existe de nombreuses recettes et méthodes de cuisson, traditionnelles ou empruntées à d'autres cultures, dans lesquelles des morceaux de poissons sont utilisés. Repas convivial et parfait pour l'hiver, le nabemono rassemble divers ingrédients mis à mijoter ensemble dans de l'eau et du bouillon dashi. Si beaucoup de recettes sont composées essentiellement de légumes et de viandes, le nabe aux huitres est également très apprécié. À Hokkaido où les fruits de mer sont rois, le saumon est souvent l'ingrédient de base de cette sorte de pot-au-feu. 

Lire : Les nabemono

Ishikari nabe

Ishikari nabe

Changement de région ! Direction le Kansai et le Chûgoku à l'ouest de l'archipel où l'okonomiyaki a une place particulière dans le cœur des locaux. Osaka et Hiroshima ont vu naître ce mélange de chou, d'œufs et de pâte à base de farine, auquel on rajoute un peu tout ce que l'on désire. Les fruits de mer se sont donc très vite mêlés à la partie. On ajoute ainsi crevettes et petits bouts de poulpe à la mixture grillée sur une plaque chauffante.

Enfin, vous ne pourrez passer à côté du tempura. À la base originaire du Portugal, la friture japonaise a trouvé sa propre identité au fil des siècles et aujourd'hui c'est un classique de la cuisine nippone. Encore une fois, ce sont les crevettes et les huitres qui sont les plus couramment dégustées de cette façon, en plus des légumes de saison. Il y a également de petits poissons frais destinés à la friture !

Furikake saupoudré sur du riz blanc

Furikake saupoudré sur du riz blanc

Katsuobushi

Katsuobushi

Pour ajouter de la saveur

La cinquième saveur viendrait-elle du fond des océans ? En tout cas de nombreux produits de la mer sont riches en umami et constituent la base de la gastronomie japonaise. Parmi eux, les algues, poissons et crustacés.


C'est ainsi que les plats sont souvent assaisonnés avec des ingrédients faits à partir d'algues ou de poisson séché tels que le katsuobushi ou le furikake.

Ceux-si entrent en effet dans la composition du fameux bouillon dashi, symbole même du umami ! Si vous êtes friands de nourriture nippone, vous en avez consommé à de nombreuses occasions, souvent sans même le savoir.

Pour aller plus loin : Le bouillon dashi

Bonus : version sucrée ?

Quel est ce curieux poisson ? C'est le taiyaki, littéralement "dorade cuite". Cependant, aucune trace de produits de la mer dans ce gâteau très populaire et bon marché que vous trouverez partout sur l'archipel. Offrez-vous un dessert traditionnel fourré à la pâte de haricot rouge après avoir testé l'une des recettes citées plus haut !


Découvrir : Le taiyaki

Le taiyaki est souvent vendu en sachet lors des matsuri

Le taiyaki est souvent vendu en sachet lors des matsuri

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs