5 sucreries japonaises à goûter absolument   甘いもの

Date de publication :

Les wasanbon sont aussi bons que jolis, le choix des motifs à lui seul est un divertissement.

L'ami des p'tits creux au Japon, à emporter avec vous en toute occasion.

Les kiriame sont les véritables bonbons préférés des enfants, dans des variétés infinies.

Les 1001 parfums des kit kat japonais sont en soi une curiosité. Essayez en particulier le kit-kat wasabi.

Attention aux caries !

Le sucre a longtemps été une rareté dans l’archipel avant d’exploser à l’époque moderne en une multitude de goûts, de formes, de couleurs, pour la plus grande joie des enfants… et des adultes. Cette petite sélection présente uniquement les sucreries que l’on peut acheter emballées en magasin et dans les konbinis.

  • Les wasanbon

Ces sucreries traditionnelles s'achètent généralement en boutique spécialisée dans les quartiers touristiques ainsi que dans les aéroports. Elles sont uniquement composées de sucre, suivant un processus complexe le transformant en une pâte sèche. Vous pouvez les croquer ou les laisser fondre doucement en bouche. Ces petites douceurs sucrées sont modelées de mille façons : fleurs, animaux, formes géométriques etc. Il s’agit vraiment de sucreries typiquement japonaises, idéales pour offrir. Les wasanbon sont souvent utilisées comme wagashi durant les cérémonies du thé. À Paris, il est possible d'en trouver chez Toraya.

  • Ki no ko et Take no ko

Ce très célèbre duo de biscuits se retrouve dans les sacs de tous les enfants japonais (et de leurs parents). Il s’agit pourtant d’un simple biscuit enrobé de chocolat, en forme d’un champignon (ki no ko) ou d’une pousse de bambous (take no ko). Parfait comme en-cas.


Lire : Halloween au Japon


  • Les karinto

Les karinto sont des biscuits au blé plongés dans un sirop et caramélisés jusqu’à devenir noirs. Ne vous laissez pas tromper par leur aspect peu appétissant, ces biscuits croustillants sont un véritable régal contenant assez de sucre pour toute une journée. 

  • Les kiriame

Ces "bonbons coupés" sont parfaitement mignons. Ces bonbons durs, réalisés sous forme de rouleau, dévoilent une fois coupés un motif au centre. Tous les motifs existent, fleurs, soleils, caractères, personnages de mangas et d’animés etc. Ils font partie des bonbons les plus appréciés au Japon.


Lire aussi : Ameya Yokochô à Tokyo


  • Les Kit-kat

Les Kit-Kat sont devenus une véritable institution au Japon, en partie grâce à leur nom. "Kat" est prononcé katsu par les Japonais, soit "gagner". Le Kit-kat est donc devenu la sucrerie que tous les étudiants emportent avec eux durant leurs examens pour se porter chance (dans le même registre, le porc pané, tonkatsu, et la bonite, katsuo, portent chance aussi). On en trouve des variétés uniques au Japon et souvent en édition limitée : fraise, cerise, thé vert, sésame, patate douce, cheese cake etc. Ramener des Kit-kat devient un souvenir typiquement japonais.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs