Torikizoku, les yakitori à petits prix   鳥貴族

Date de publication :
L'enseigne de Torikizoku

L'enseigne de Torikizoku

Tout à 298 yens !

Une ambiance détendue et bruyante d'izakaya, un menu varié spécialisé dans les brochettes de poulet, mais surtout un prix défiant toute concurrence : Torikizoku a tous les ingrédients nécessaires pour vous faire passer une bonne soirée !

Une formule alléchante

Si vous êtes fan de yakitori, ne manquez pas l'enseigne jaune de Torikizoku. D'Osaka, son lieu de naissance, à Tokyo, vous trouverez cette chaîne de restaurant un peu partout dans les grandes villes du Kansai, Chubu et Kanto (les trois grandes régions au centre de l'île principale de l'archipel nippon).

Lire : Yakitori, les brochettes japonaises

Pour ne citer qu'un exemple, il y a 15 Torikizoku dans l'arrondissement de Shinjuku ! Pas d'excuse pour passer à côté des délicieuses brochettes à 2€30 la paire. 

En effet, tous les plats et boissons au menu sont au prix imbattable de 298 yens, soit 2€30.

Comme dans tout bon izakaya, vous devrez presser la sonnette à votre table pour pouvoir commander. Les menus ne sont pas toujours disponibles en anglais, mais les plats sont la plupart du temps illustrés et le personnel est là pour vous aider à comprendre le fonctionnement.

Pour vous préparer : Déchiffrer un menu en japonais

Des brochettes, mais pas que !

Pour accompagner vos brochettes, testez d'autres mets que l'on commande habituellement à l'izakaya. Poulet frit, chou, salade, légumes marinés, frites ou même camembert pané, il y en a pour tous les goûts. Le menu propose également des ramen et des plats à base de riz.

Mais si les Japonais se rendent au Torikizoku, c'est principalement pour déguster une bière bien fraîche en sortant du travail. Vous aurez le choix entre des cocktails fruités, du vin, du whisky, de l'alcool local (saké, umeshu) et autres japonaiseries à découvrir. Évidemment, de nombreuses boissons sans alcool sont également disponibles.

Découvrez également : La bière japonaise & Le saké & L'umeshu & Le whisky japonais

Yakitori

Yakitori

Poivrons grillés

Poivrons grillés

Karaage, ou poulet frit

Karaage, ou poulet frit

30 ans de succès et de bonne humeur

Le chaîne fut fondée en 1986 et aujourd'hui, ce sont plus de 680 restaurants qui accueillent les clients affamés et assoiffés chaque jour à travers le Japon. Dès 17h, les employés sont sur le pied de guerre, car ils savent que la nuit va être longue (certains Torikizoku ne ferment qu'à 5h du matin). Le restaurant se remplit très vite et le reste jusqu'à la fermeture, puisque les nouveaux arrivants inscrivent leur nom sur une feuille en attendant qu'une table se libère.

Conseils : essayez d'arriver assez tôt, sous peine de devoir attendre plus d'une heure. C'est dire la popularité de la chaîne ! Aussi, la plupart des restaurants sont fumeurs au Japon, mais le site propose une liste des 25 établissements non-fumeurs.

Les tables d'un Torikizoku

Les tables d'un Torikizoku

Le décor peut surprendre, mais tout le mobilier est en boisLa simplicité est de mise et cela fait le charme de l'endroit.

Dans une grande pièce où se rassemblent parfois plus de 100 clients, les éclats de rire retentissent et les plateaux remplis de verres et d'assiettes font des allers-retours en cuisine. 

Pour une soirée nippone réussie et sans vous ruiner, Torikizoku est un incontournable !

D'autres idées avec notre thème : Sortir, voir & boire

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs