Unagi : l'anguille grillée à ne pas laisser filer   うなぎ

Date de publication :

L'unagi se présente généralement sous forme de brochette d'une anguille entière (deux filets coupés en deux).

Ou sous forme d'unadon avec l’anguille posée sur du riz qui absorbe alors le gras et la sauce, un régal.

Les restaurants spécialisés dans l'anguille abordent généralement cette enseigne où l'anguille reprend le kana "U"

La spécialité japonaise qui vous fera aimer l'anguille

Manger de l’anguille n’est pas dans nos habitudes occidentales, c’est un poisson gras, peu aimé, avec de vilains airs de serpent. Les Japonais en font pourtant une spécialité à se lécher les doigts.

Vers le XVIIIe siècle les Japonais prennent l’habitude de manger de l’anguille. Ce poisson ayant un goût gras peu appétissant, ils prirent l’habitude de badigeonner les filets dans une sauce à base de soja, de mirin, de saké et de sucre, une mixture précieuse dont chaque restaurant possède sa version jalousement gardée. On dit même que lors du séisme de 1923 certains on préféré sauver leurs jarres de sauce avant toute autre chose !

Les filets sont ensuite grillés au feu sur leur peau et retournés seize fois pour une cuisson jusqu’à caramélisation. Dans le Kanto on préfère les faire légèrement bouillir avant, pour diminuer le gras. L’anguille, unagi en japonais, peut être mangée en brochette ou déposée sur un lit de riz, ce qui devient alors un unadon.

L’anguille fait partie des plats symboliques du Japon. Tout le monde en mange le 15 août, réputé le jour le plus chaud de l’année, car l’unagi permettrait de restaurer les forces pour supporter les chaleurs à venir. C’est dans la province de Shizuoka, et en particulier à Hamamatsu, qu’on trouvera le plus grand nombre de petits restaurants spécialisés dans l’anguille.

À lire : Doyô no ushi no hi

L’unagi se retrouve désormais sur toutes les tables du pays. Les chaînes de restauration rapide comme Yoshinoya ou Sukiya s’en sont emparés et proposent des unadon satisfaisants et peu chers. Certains restaurants de Tokyo sont à ranger parmi les institutions historiques et gastronomiques comme Maekawa à Asakusa, qui existe depuis 200 ans.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs