Yatai : le fast food japonais   屋台

Date de publication :
Des mangeurs de râmen au comptoir

Les râmen se mangent au comptoir entre amis.

Les Yatai sont là pour dîner sur le pouce dans la rue, cela reste des stands, ne cherchez pas la sophistication ici.

En plus des défilés, des concerts, des animations, le Himeji Yukata Matsuri accueille environ 700 stands de nourriture.

En plus des défilés, des concerts, des animations, le Himeji Yukata Matsuri accueille environ 700 stands de nourriture.

Manger sur le pouce au Japon

Au Japon, point de cabanes à frites ou de camions à pizza mais des yatai, le fast food japonais originel.

Le yatai est l’équivalent japonais du bistrot du coin en France. Depuis l’époque Edo les échoppes fleurissent le long des axes fréquentés. La plupart des yatai, ou rotensho, sont des stands temporaires montés à l’occasion des matsuri ou de tous les évènements festifs.

Il existe cependant aussi des stands permanents. Dès 18 heures les yatai accueillent un grand nombre de salarymen venus se d��tendre et de visiteurs d’autres villes cherchant un endroit tranquille pour dîner. Certains d’entre eux deviennent parfois de vraies institutions plus connues que les restaurants installés.

La cuisine des yatai n’est certes pas la plus raffinée ni la plus diététique mais elle est toujours satisfaisante et s’accompagne généralement de bière. Les stands les plus courants vous proposeront des ramens, des yakisoba, des okonomiyaki, des odens, parfois des brochettes de yakitori ou des spécialités plus locales.

Rappelons-le, c’est le Japon, les yatai possèdent donc généralement des conditions d’hygiène satisfaisantes. Les stands sont là sur autorisation et sont contrôlés régulièrement, il n’y a pour ainsi dire pas de yatai « sauvage ». La plus grosse difficulté serait peut-être de commander mais souvent les produits sont déjà présentés et il n’y a plus qu’à les choisir (dans le cas des odens ou des yakitoris), sinon la « carte » ne sera jamais très longue, ce sera yakisoba ou… yakisoba.

On trouve de ces yatai dans toutes les villes japonaises mais il semblerait que Fukuoka s’en soit fait une spécialité dont l’office du tourisme se vante. On les trouve près du centre à Hakata le long des axes fréquentés, comme à Canal City. Ne cherchez pas à aller dans un yatai en particulier, regardez, sentez et installez-vous sans manière sur un des tabourets. Le yatai est un endroit pour manger à la bonne franquette.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs