Les insectes japonais   虫

Date de publication :
Les enfants sont très friands de la chasse aux insectes l'été !

Les enfants sont très friands de la chasse aux insectes l'été ! (photo prise à Kyushu)

L'équipement du chasseur d'insecte

L'équipement du chasseur d'insecte

L'horrible frelon japonais

L'horrible frelon japonais

Attention aux nuisibles

Avant de monter dans l'avion, soyez sûr(e) d'être prêt(e) à affronter les bestioles rampantes et volantes que vous allez certainement croiser au Japon. 

Voyager en été n'est pas toujours la meilleure option, surtout au Japon ! La chaleur ainsi que l'humidité étouffante sont déjà difficiles à endurer, alors on se passerait bien des insectes nippons... Apprenez à gérer les visiteurs indésirables qui pourraient perturber votre séjour !

Tous aux abris

  • Le frelon géant japonais ou suzumebachi

Même s'il dévore surtout des colonies entières d'abeilles, il ne vaut mieux pas tomber sur un de ces énormes frelons de 4 centimètres, à la grosse tête jaune et au dard inquiétant. Vous le croiserez de la fin du printemps jusqu'en automne à travers l'archipel, mais il est particulièrement présent dans les zones rurales. Soyez vigilant(e) lorsque vous irez en randonnée, car si les piqûres d'un seul spéciment entraînent rarement des complications, tomber sur un nid peut vous être fatal ! En effet, cette grosse guêpe agressive au venin puissant est responsable de la mort d'une dizaine de personnes chaque année au Japon.


Quelques conseils préventifs :

  • Portez des vêtements de couleur claire.
  • Ayez de la crème antihistaminique dans votre sac.
  • En cas de piqûre, essayez d'extraire le dard ainsi qu'un maximum de venin sans l'aspirer et mettez de la crème.
  • Passez à l'hôpital même si la plaie semble bénigne.

Restez loin de ces têtes jaunes

Restez loin de ces têtes jaunes

  • Le mille-pattes géant japonais ou mukade

Ce n'est pas un insecte à proprement parler, puisque c'est un myriapode. Mais lorsqu'il passera à vos pieds, cela n'aura aucune importance et ne nous pouvions pas faire l'impasse sur ce monstre qui alimente les légendes japonaises depuis toujours.

Se nourrissant habituellement d'insectes et d'araignées, un gros spécimen (environ 20 centimètres) n'hésitera pas à exécuter de petits mammifères, tels que les souris, qui se mettent en travers de son chemin. Comme beaucoup de nuisibles, il apparait à la saison des pluies et donc en été. Il faudra plus qu'un coup de balai pour le chasser, car le mukade est très territorial. Oubliez les bombes anti-insectes, si vous demandez à une grand-mère japonaise, elle vous dira de l'attaquer à l'eau bouillante.

Votre pire cauchemar et ses pattes trop nombreuses

Votre pire cauchemar et ses pattes trop nombreuses

S'il se contentait de se promener dans les maisons, nous pourrions apprendre à vivre avec ce charmant animal. Mais non, puisqu'il refuse la cohabitation et attaque quiconque ose le déranger. Pour mesurer sa force, sachez que la morsure d'un mukade ferait 10 fois plus mal d'une piqûre d'abeille ! Cependant, pas d'inquiétudes à avoir sur les possibles complications, la douleur disparait au bout d'un jour ou deux sans séquelles

Ennemis publics

  • Les cafards ou gokiburi

Certes, ils ne sont pas les plus gracieux, mais il faudra vous habituer à leur présence car ils sont partout. Votre appartement peut être propre comme un sou neuf, cela n'empêchera pas un cafard de venir s'y installer. Contrairement en France où ils sont souvent symbole de saleté et négligence, c'est tout simplement le climat japonais qui leur crée un parfait environnement.

Mais n'abandonnez pas la bataille, car l'invasion est vite arrivée. Armez-vous de pièges et autres produits spécialisés dans l'éradication des gokiburi. Ils peuvent faire plus de 4 centimètres de long, sont très rapides et plus résistants que leur compères européens. Enfin, n'écrasez surtout pas un cafard, vous pourriez vous retrouver avec une colonie quelques jours plus tard si celui-ci transportait des œufs.

Les cafards inspirent le dégout même aux Japonais habitués à les voir

Les cafards inspirent le dégout même aux Japonais habitués à les voir

Un moustique tigre, commun au Japon

Un moustique tigre, commun au Japon

  • Les moustiques ou ka

En plus de la climatisation présente dans quasiment toutes les chambres, votre seconde alliée sera la moustiquaire ! Si en France on évite simplement de laisser la fenêtre ouverte lorsque les lumières sont allumées le soir, cela ne vous sauvera pas des moustiques nippons. Les moustiques tigres sont bien installés au Japon où ils sèment la panique de jour comme de nuit

Si la menace sanitaire n'est pas au centre des préoccupations, les piqûres peuvent vite devenir un calvaire quotidien, surtout pour une personne faisant des réactions allergiques ou ayant "une peau à moustique". Mais encore une fois, vous trouverez de quoi vous défendre dans les supermarchés.

Katorisenkô, pour éradiquer les moustiques

Katorisenkô, pour éradiquer les moustiques


Les dispositifs anti-moustique :

  • Le mot kayoke 蚊除け indique que le produit repousse les moustiques, katori 蚊取り qu'il les élimine.
  • L'arme de destruction massive des soirées estivales se présente sous forme d'encens en spirale, c'est le katorisenko 蚊取り線香.
  • Vous trouverez également des diffuseurs semblables à ceux que l'on trouve en France, appelés denshikatoriki 電子蚊取り器

Les inoffensifs

  • Le mille-pattes des maisons ou gejigeji

Ne le jugez pas trop vite, car le gejigeji est là pour vous aider. Ce gentil mille-pattes chassera tous les petits insectes que vous ne voulez pas voir traîner dans votre maison. Si son apparence vous dégoûte, conduisez-le cordialement dehors. Mais réfléchissez-y à deux fois : en échange de l'hébergement que vous lui offrez, le gejigeji se fera un plaisir de dévorer les punaises de lit ainsi que les horribles cafards qui se glissent partout.

Un adorable gejigeji

Un adorable gejigeji

  • Cigales ou semi

Un vacarme impressionnant dès que l'on passe à côté d'un arbre, l'été est bien là ! Les cigales sont présentes partout sur l'archipel et sont très appréciées dans la culture populaire. Les enfants partent à la chasse aux exuvies laissées sur les troncs lors de la première mue de l'animal. Un rassemblement de cigales peut produire des sons jusqu'à 120 décibels, ce qui est plus fort qu'un marteau-piqueur. Ces petits insectes (qui peuvent tout de même atteindre 7 centimètres de long au Japon) cassent littéralement les oreilles. Les cigales sont totalement inoffensives, à part peut-être quand elle ont des problèmes de contrôle aérien et foncent droit sur vous par inadvertance. Évitez tout de même de vous trouver sous un arbre à la fin de l'été, car vous ne voulez pas recevoir une pluie de cadavres de cigales sur la tête.

Pour en savoir plus : Les cigales

La mue d'une cigale, accrochée à une fleur (Tokyo)

La mue d'une cigale, accrochée à une fleur (Tokyo)

Une cigale posée sur un tronc

Une cigale posée sur un tronc

La cigale après sa mue

La cigale après sa mue

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs