À quel aéroport atterrir au Japon ?   どの国際空港を利用する?

Date de publication :
Décollage d'un avion de la JAL de Narita

Décollage d'un avion de la JAL depuis l'aéroport international de Tokyo-Narita

Dans l'aéroport international de Tokyo-Narita

Dans l'aéroport international de Tokyo-Narita, sous un grand panneau d'affichage de tous les vols

Aéroport du Kansai

Aéroport du Kansai

aéroport du Chubu, Nagoya

Aéroport du Chubu, Nagoya, file de taxis et les bus.

Gare Keisei et JR à Narita

Gare Keisei et JR à Narita

Les boutiques et restaurants de l'aéroport d'Haneda

Les boutiques et restaurants de l'aéroport d'Haneda.

Envolez-vous !

Plusieurs vols réguliers sont proposés quotidiennement depuis la France vers le Japon. Ces vols atterrissent dans les trois aéroports internationaux du Japon : Narita et Haneda à Tokyo, ainsi que celui du Kansai (Osaka-Kyoto). Lequel choisir ?

Tout dépend bien entendu où vous basez votre point de chute au Japon. Si Tokyo est votre destination, vous privilégierez les aéroports de Narita et Haneda. Ces aéroports vous permettent d’accéder facilement aux sites de Hakone, Yokohama, ou encore Nikkô. Et au moyen des lignes Shinkansen par extension vers Kanazawa et tout le nord du Japon (Tôhoku).

L’aéroport de Haneda


Haneda n’est devenu international que depuis 2010, en plus d’être l’aéroport privilégié de toutes les liaisons intérieures des compagnies nationales et low-cost.

Son grand avantage est de vous amener tout de suite dans le centre de Tokyo, au moyen de la lignes ferroviaire Keikyu, direct pour Shinagawa où vous avez la correspondance avec les lignes JR. Vous avez aussi le choix avec le Tokyo Monorail, qui vous amène jusqu’à Hamamatsuchô, connexion avec les lignes JR Yamanote et Keihin-Tôhoku.

Lire : Rallier Tokyo depuis l'aéroport Haneda / Narita

Si vous devez vous rendre dans les grandes gares de Tokyo ou Shinjuku, il y a forcément un changement à faire, ce qui n’est jamais idéal avec des bagages. Les Limousine Bus proposent aussi leurs services. Vous pouvez faire Haneda-Tokyo en 45 minutes (930 yen/7€). Sinon il vous reste la solution du taxi, où vous voulez, quand vous voulez, mais bien plus cher évidemment.

L’aéroport de Narita


Cet aéroport est situé à 75 kilomètres de Tokyo, en service depuis 1978, prévu à l’origine pour désengorger celui d’Haneda. Les accès en sont faciles grâce aux lignes ferroviaires JR et Keisei. La Narita Sky Acces de la Keisei vous déposent à Nippori en 36 minutes. C’est plus long avec le Narita Express de la JR mais vous pouvez aller directement à Shinjuku, Ikebukuro ou Tokyo.

Là aussi vous trouverez des Limousine Bus, qui vous amèneront jusqu’aux grandes gares de Tokyo en 70 minutes environ pour 1 000 yen (7€).

L’aéroport du Kansai


Si vous souhaitez surtout visiter Kyoto, Osaka et Kobe, c’est à l'aéroport du Kansai que vous devez atterrir. Par extension, vous irez rapidement à Hiroshima et jusqu’à Kyûshû en Shinkansen.

Vous avez le choix entre les compagnies ferroviaires JR et Nankai.

Le train express Haruka de la JR relie Shin-Osaka en 50 minutes et Kyoto en 75 minutes Un train express classique peut vous amener jusqu’à Kobe en 105 minutes Chez Nankai, le train Rapi:t met 35 minutes jusqu’au cœur d’Osaka, à Namba.

Découvrir : Le Kansai Pass

Il ne faudrait pas oublier aussi l’aéroport International du Chubu à NagoyaLes trains de la compagnie Meitetsu permettent d’accéder aisément au centre de Nagoya. Le seul problème pour les français est qu’il n’y a pas de vol direct depuis Paris, mais il est possible de faire un transfert via Helsinki ou Francfort.

Ces aéroports internationaux sont pourvus de beaucoup de services très utiles comme l’envoi de bagages à votre hôtel Ta-Q-Bin, la possibilité de prendre une douche, beaucoup de restaurants et de boutiques qui proposent des tas de souvenirs en tous genres, parfois de très bonne qualité. Prévoyez du temps pour flâner dans ces lieux qui vous permettrons de passer d’agréables dernières heures au Japon.

Lire aussi : Les lignes de train privées au Japon

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs