Ashiyu, les bains de pieds publics japonais   足湯

Date de publication :
Les ashiyu, les bains de pieds publics japonais

Les ashiyu, les bains de pieds publics japonais

Des onsen pour pieds en pleine rue

Situés généralement à deux pas des onsen, les ashiyu sont des bains de pieds publics très populaires au Japon. Présents aussi bien près des sources thermales que des spots touristiques, ils permettent de se relaxer en un temps record et offrent de magnifiques paysages à contempler... les pieds dans l'eau !

Un ashiyu, qu'est ce que c'est ?

Composée du kanji de l'eau chaude et de celui du pied, l'expression « ashiyu » désigne ces petites pataugeoires traditionnelles que l'on rencontre parfois dans les lieux publics au Japon. Mais attention, pas n'importe quelles pataugeoires s'il vous plaît !

Remplis d'eau thermale, les ashiyu sont en réalité des onsen pour pieds !

C'est pourquoi on les retrouve généralement dans les villes thermales, tout près des lieux qui attirent les foules tels que les parcs et les gares.


Voir Sources thermales et bains publics

On trouve même des ashiyu en pleine rue ! Ici à Atami, ville réputée pour ses onsen

On trouve même des ashiyu en pleine rue ! Ici à Atami, ville réputée pour ses onsen

La chaleur se répandant par le bas du corps, les vertus relaxantes de ces bains de pieds sont aussi réputées que celles de leurs homologues grandeur nature.

En effet, le temps passé dans les ashiyu étant beaucoup plus court que celui passé dans les onsen, ces pataugeoires traditionnelles sont généralement recommandées par les médecins à tous ceux qui ne supporteraient pas la chaleur ou qui auraient des problèmes de pression artérielle (les onsen étant déconseillés en cas d'hypertension). Un bon point pour les ashiyu, qui a alors permis à ces petits bains de pieds de devenir une véritable institution au Japon.

Aujourd'hui, la popularité des ashiyu n'est plus à prouver. Et l'engouement des Japonais pour ces petites pataugeoires est tel que ces derniers en ont même inventé une variante dans les régions où l'hiver est rude : le teyu, le bain pour les mains !

Des bains de pieds présents un peu partout sur l'archipel

Très appréciés des Japonais en voyage, les ashiyu ont été construits près des sources thermales pour permettre aux voyageurs de passage de pouvoir se relaxer sans avoir à se baigner directement dans les onsen. C'est pourquoi on les trouve généralement près de ces derniers, mais également à deux pas des lieux touristiques où les voyageurs ont tendance à marcher beaucoup.

Généralement gratuit, il suffit alors de retirer chaussures et chaussettes pour pouvoir en profiter !

Un gain de temps considérable par rapport au onsen, qui demande d'avoir un emploi du temps assez large pour être ajouté à l'ordre du jour.

Les ashiyu sont idéals après une bonne journée de marche

Les ashiyu sont idéals après une bonne journée de marche

Bien que la plupart des ashiyu soient gratuits, certains bains de pieds sont néanmoins payants sur l'archipel. C'est le cas notamment des ashiyu situés près des lieux touristiques, qui demandent une compensation de 200 à 300 yens (de 1,55 à 2,33 euros) pour être utilisés.

Renseignez-vous donc bien sur le fonctionnement des bains avant d'y tremper les pieds !

Quelques ashiyu bien connus

Que ce soit près des gares ou au bord de la mer, l'archipel ne manque pas d'ashiyu ! C'est pourquoi il ne faut surtout pas hésiter à demander où ils se trouvent lorsque vous êtes proche d'une source thermale, puisque dans 80% des cas vous en trouverez un.

Afin de vous faciliter un peu la tache, voici quelques ashiyu bien connus de l'archipel où il fait bon de tremper ses pieds.


  • Kinugawa (Nikko) : situé près de Nikko devant la gare qui mène au onsen Kinugawa, ce petit ashiyu est très populaire auprès de la clientèle du onsen voisin puisqu'il est entièrement gratuit !

  • Arashiyama (Kyoto) : la forêt de bambou a elle aussi son bain de pieds à la gare desservie par le Keifuku Randen Tram, le petit tramway qui mène à Arashiyama. Pour 200 yens (1,55 euros), vous pourrez alors tremper vos pieds et repartir avec une petite serviette collector en souvenir.

Lire aussi : Bambouseraie d'Arashiyama

  • Oedo Onsen Monogatary (Tokyo) : le onsen le plus populaire de Tokyo est lui aussi muni d'un grand ashiyu. On peut même s'y promener, et profiter des pierres qui sont à l'intérieur pour dynamiser sa circulation sanguine. L'accès est gratuit si vous payez l'entrée au parc.

Découvrir : Oedo Onsen Monogatary

  • Enoshima Spa (Kamakura) : près de Kamakura, le petit pont situé à l'entrée du Enoshima Spa accueille un bain de pieds donnant directement vue sur la mer et le Mont-Fuji. L'entrée est fixée à 200 yens et on peut utiliser le ashiyu sans nécessairement aller à Enoshima Spa.

  • Kunomi Onsen (Shizuoka): à Shizuoka, cet ashiyu ne fait qu'un avec la mer et offre une vue incroyable des rives de la péninsule d'Izu à tous ceux qui s’arrêtent y tremper les pieds.

Pour aller plus loin : La péninsule d'Izu


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs