Caractéristiques et vocabulaire du jardin traditionnel japonais   伝統的な日本庭園の特徴と語彙

Date de publication :
Le jardin sec zen du temple Ryôanji, à Kyoto

Le jardin sec zen du temple Ryôanji, à Kyoto

shinji_ike_hibiya_parc

L'étang Shinji en forme de "cœur" aménagé à partir d'une douve de l'ancienne forteresse d'Edo

Le jardin Kenroku-en, à Kanazawa, préfecture d'Ishikawa

Le jardin Kenroku-en, à Kanazawa, préfecture d'Ishikawa

Yatsuhashi_Bridge-Korakuen

Yatsuhashi ou pont en zig zag du jardin Korakuen à Okayama

Koishikawa_Korakuen_Engetsu-kyo

Engetsukyo au Koishikawa Kōrakuen de Tokyo

cascade-jardin-yuushien

La cascade du jardin Yuushien sur l'île de Daikonshima

Silence, ça pousse !

Si vous vous apprêtez à visiter l'un des splendides jardins de l'archipel, nous vous invitons à prendre connaissance de ce petit lexique consacré au jardin traditionnel japonais et ainsi découvrir les multiples trésors que recèlent ces délicats écrins de verdure.

La culture des jardins a fait son apparition dans l'archipel au milieu du VIè siècle pour ne plus jamais le quitter. Depuis cette date, les jardins traditionnels sont indissociables de la culture japonaise et figurent aujourd'hui en bonne place sur la liste des lieux à ne surtout pas rater lors d'un séjour a Japon. 

Lanternes, étangs, rochers, cascades... La liste des éléments caractéristiques du jardin traditionnel est longue. Petit tour d'horizon des composantes essentielles de ces havres de paix où rien n'est laissé au hasard. Grâce à ce vocabulaire, les jardins n'auront plus de secret pour vous ! 

Les trois jardins les plus célèbres du Japon :

Types de jardin

  • Chisen kaiyûshiki teien (池泉回遊式庭園) : jardin de promenade autour d'un étang. Le cœur du jardin est son étang bien qu'il comprenne aussi bien souvent des collines artificielles, des vastes pelouses, de grandes haies, des pavillons.
  • Karesansui (枯山水) : jardin sec où l'eau et les montagnes sont symbolisées par des arrangements de pierres, du sable ou du gravier et, occasionnellement, des plantes.
  • Chaniwa (茶庭:) jardin organisé autour d'une maison de thé. Appelé également « jardin de thé ». 

Techniques et concepts stylistiques

  • Shôkei  (障景) : la technique du shôkei consiste à placer une pente douce pour dissimuler le paysage à venir. Cacher la vue vous place alors dans l'attente. Celle-ci rend la découverte du paysage encore plus belle. 
  • Meian no gihô (明暗の技法) : technique du clair-obscur, du passage d'une zone d'ombre à un paysage en peine lumière. Le rôle de l'ombre est d'amplifier la lumière de la zone de jardin suivante. 
  • Hisensawari no ki (飛泉障りの木 ): arbre de la cascade. Un arbre est planté à proximité de la partie supérieure ou sur le côté d'une cascade pour cacher une partie du courant. Il dissimule une partie de la vue et permet de créer de la profondeur. 

À lire : Le zen

Les différents éléments

L'étang

  • Ike no kokoro (池の心) : « le coeur de l'étang » ou partie la plus importante d'un étang. Il peut s'agir du centre, du fond ou de la surface.
  • Shinji no ike (心字の池) : étang imitant la forme du kanji 心 signifiant « coeur ». 
  • Suiji ike (水字池) : étang imitant la forme du kanji 水 signifiant « eau ». 
  • Karenagare (枯 流) : cours d'eau sec créé par des motifs ratissés dans le sable.

Les îles

  • Nakajima (中島) : île sur l'étang.
  • Kamejima (亀島) : « île tortue ». Des roches disposées sur l'île représentent la tête, les pattes et la queue de l'animal ; symbole de longévité dans la tradition japonaise. 
  • Tsurujima (鶴島) : « île-grue » sur laquelle des pierres, des mousses, des arbustes taillés, un pin symbolisent une grue de façon plus ou moins figurative. 

Les ponts

  • Engetsukyô (円月橋) : Appelé « pont de la pleine lune », il s'agit d'un pont en pierre ou en bois semi-circulaire. Son reflet dans l'eau située juste en dessous permet de former un cercle complet à l'image d'une pleine lune. 
  • Hira hashi (平橋) : pont plat.
  • Ishibashi (石橋) : pont en pierre.
  • Kibashi (木橋 : pont en bois.
  • Sori bashi (反橋) : pont en arc. 
  • Sori ishibashi (反石橋) : pont de pierre voûté. 
  • Yatsuhashi (八つ橋) : pont en zigzag. 

Les cascades

  • Karetaki (枯) : cascade sèche. La cascade est suggérée par un arrangement jouant sur les formes de roches. 
  • Taki (滝) : cascade. Elément structurel important des jardins japonais. 
  • Takiguchi (滝口) : la « bouche de la cascade ». Ce terme désigne la partie supérieure d'une cascade, en opposition avec le bassin en cascade au fond. 
  • Takitsubo (滝壷) : le « bassin de la cascade ». Partie inférieure d'une cascade dans laquelle l'eau coule. 

Les lanternes 

  • Ikekomidôrô (活け込み燈籠) : lanterne de taille moyenne dont la base est enfouie dans le sol. 
  • Ishidôrô (石灯籠) : lanterne en pierre.
  • Kotojitôrô (琴柱灯籠) : : lanterne de type yukimi-dōrō dont les deux pieds semblent former un kotoji, le petit outil qui supporte les cordes d'un koto. 
  • Nozuradôrô (野面灯籠) : lanterne en pierre non polie. 
  • Okidôrô (置き燈籠) : lanterne déposée à même le sol sans aucune fixation. 
  • Tachidôrô (立ち灯籠) : lanterne sur colonne.
  • Tôrô (灯籠) : lanterne. Bien souvent, les lanternes marquent l'emplacement d'une vue remarquable sur le jardin. 
  • Yukimidôrô (雪見燈籠) : lanterne à un ou six pieds incurvés. 

Les pierres et rochers

  • Ishigumi (石組 ): terme utilisé pour désigner les agencements de pierre. On l'appelle aussi iwagumi.
  • Kareike (枯池) : étang symbolique fait de roches et de sable blanc. 
  • Mizuuke ishi (水受石) : placée dans le bassin de la cascade, cette pierre reçoit l'eau tombant de la chute. Elle amplifie le son produit par la cascade. Le son diffère selon la forme, la taille et la position de cette pierre réceptrice. 
  • Tobi ishi (飛石) : pierres de pavement formant un sentier. Ces pierres que l'on peut traduire littéralement par « pierres volantes » ou « pierres à sauter » sont un élément clé du design et de l'esthétique du jardin japonais. 

Les arbres

  • Sekiyôboku (夕陽木) : « arbre du soleil couchant » planté à l'opposé du sekizenboku. 
  • Sekizenboku (寂然木) : « arbre de la solitude ». Arbre luxuriant, destiné à donner au jardin un sentiment de calme et de solitude.
  • Shôshinboku (正真木) : arbre principal du jardin. Il est le centre de la composition paysagère. 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs