La céramique Raku   楽焼

Date de publication :
Certains bols ont des reflets métallisés.

Certains bols ont des reflets métallisés.

Les bols raku se distinguent par leur irrégularité et leur apparence brute.

Les bols raku se distinguent par leur irrégularité et leur apparence brute.

La technique de l'enfumage révèle les craquelures de l'émail et favorise l'aspect irisé.

La technique de l'enfumage révèle les craquelures de l'émail et favorise l'aspect irisé.

Un bol raku rouge et noir

Un bol raku rouge et noir

WAK

Apprentissage de la cérémonie du thé à la WAK.

Bol en céramique Raku

Bol en céramique Raku

Un art au service du thé

La céramique Raku se distingue par son apparence irrégulière et parfois même austère. Cette simplicité dénuée de faste en fait un élément incontournable de la cérémonie du thé

C'est au XVIe siècle, dans les quartiers de Kyoto, que la céramique Raku a fait son apparition. Si dans un premier temps, la production fut axée sur les bols à thé, elle se diversifia au fil des années Ce style est aujourd'hui largement utilisé pour la confection d'objets variés.

Ancêtre Chinois

Chôjirô s'affaire derrière les portes de son atelier, cerné par la chaleur ambiante de son four. Sous les ordres du grand maître du thé Sen no Rikyû, il réalise une série de bols à thé en utilisant la technique Raku. Le résultat ? Des bol imparfaits, à l'aspect brut comme patiné par le temps, parfois rehaussés de reflets métallisés. Le raku-yaki serait en réalité une adaptation en deux couleurs (noir et rouge) de la technique Sancai, utilisée en Chine depuis la dynastie Tang (618–907). Elle aurait été rapportée au Japon par le père de Chôjirô. Si la céramique Sancai affiche trois couleurs (vert, marron, rouge), le type raku, lui, offre un objet d'une plus grande simplicité esthétique.

Lire aussi : Choisir et acheter des céramiques au Japon

Chocs thermiques

La particularité de la céramique Raku tient tout d'abord à sa confection. Dans l'atelier, vous ne trouverez aucun tour de potier car le façonnage est entièrement réalisé à la main. Le mode de cuisson est également spécifique. Les bols sont extraits du four dont la température s'élève à 980 degrés Celsius, à l'aide de longues pinces. Ce premier choc thermique donne un aspect craquelé à la poterie. Encore chaude, elle est recouverte de végétaux ou de copeaux de bois jusqu'à ce que sa température descende jusqu'à 500 degrés Celsius environ. 

Œuvres singulières

Pour finir, le bol est plongé dans l'eau froide pour stopper la cuisson et fixer les couleurs. Cette succession de chocs thermiques donne son identité à la céramique raku, une poterie simple, irrégulière où chaque objet est unique car soumis aux moindres variations au cours de sa confection (météo, combustibles utilisés). C'est certainement la raison pour laquelle Sen no Rikyû fit de Chôjirô le premier producteur de bols raku, destinés à la cérémonie du thé.

À lire : La foire aux céramiques Touki Ichi de Kyoto

L'esprit zen

En effet, de par son aspect, la céramique raku incarne toutes les subtilités des codes de la cérémonie du thé et par extension du wabi-sabi : un concept esthétique issu de la philosophie zen. Le terme wabi renvoie à la simplicité, la discrétion et l'élégance ; quant à celui de sabi, il évoque la nature, l'aspect brut des choses, l'effet du temps qui passe, l'imperfection. Ainsi, le wabi-sabi illustre une "beauté" sensible pouvant émouvoir celui qui écoute, regarde, touche. Choisir sa céramique raku relève alors de l'expérience personnelle : l'observation et la prise en main de l'objet guideront votre choix.  

Pour en savoir plus sur ce bel exemple du savoir-faire et de l'artisanat japonais, rendez-vous au musée Raku Ware, jouxtant la maison et l'atelier de la famille Raku, à Kyoto. Vous pourrez alors découvrir les pièces les plus représentatives de cette génération de célèbres potiers et les ustensiles liés à la cérémonie du thé.  

À découvrir aussi près de Kyoto : la céramique Shigaraki 

Musée Raku Ware, 84 Aburanokôji Nakadachi-uri agaru, Arrondissement de Kamigyo, 602-0923, Kyoto ; 10h à 16h30 ; fermé le lundi. 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs