La symbolique de la fleur de cerisier au Japon   桜花の意味

Date de publication :
La rentrée sous les cerisiers

La rentrée sous les cerisiers

Un emblème millénaire

Traditionnellement associée aux festivités du hanami, la fleur de cerisier est un symbole très important pour les Japonais. Bien plus qu'une simple fleur, elle s'inscrit dans un courant philosophique multicentenaire et se présente aujourd'hui comme l'emblème de toute une nation.

La fleur de l'introspection


C'est à l'époque Heian (794-1185) que la tradition du hanami apparaît au Japon. Littéralement, "contemplation des fleurs" , hanami consiste généralement à admirer les fleurs de cerisiers en famille ou entre amis.

Si on en profite aujourd'hui pour pique-niquer et passer un moment agréable avec ses proches, il n'en a pas toujours été ainsi. Et la contemplation des cerisiers a longtemps été perçue comme une activité philosophique avant tout.

À lire : Hanami, l'histoire des cerisiers en fleurs

Hanami, un moment de convivialité

Hanami, un moment de convivialité

Issue de la philosophie du Mono no Aware prônant la beauté des choses éphémères, hanami est une activité qui favorise l'introspection.

En effet, bien que les fleurs de cerisiers se laissent admirer lorsqu'elles sont encore belles et munies de tous leurs pétales, elles naissent et fanent en un temps record sous les yeux de celui qui les contemple. D'une durée moyenne de deux semaines, leur passage sur terre est alors éphémère, à l'image decelui de l'homme qui les admire.

En ce sens, hanami nous rappelle que la vie est courte et qu'il faut en profiter. La saison des cerisiers sonne alors l'heure des bilans, et invite chacun d'entre nous à prendre le temps de réfléchir à ses envies et à ses projets.

Aujourd'hui encore la floraison des cerisiers reste un moment d'introspection tourné vers l'avenir. Annonciatrice de la rentrée scolaire et du printemps qui arrive, c'est un symbole de renouveau et de bonheur futur.

Voir aussi : Hanami, admirer la beauté des cerisiers

Le parc du château de Kanazawa

Le parc du château de Kanazawa

Des cerisiers en Corée du Sud

Des cerisiers en Corée du Sud

Des cerisiers à Taiwan

Des cerisiers à Taiwan

Un symbole national


Poétique et philosophique, la fleur de cerisier est également un symbole identitaire très important sur l'archipel.

Depuis l'époque Nara (710-794), elle symbolise en effet le gouvernement japonais.

Choisie à l'origine pour se démarquer de la Chine dont l'emblème était la fleur de prunier, la fleur de cerisier a depuis fait l'objet de nombreux détournements tout au long de l'histoire japonaise.

Pour aller plus loin : Histoire du drapeau japonais

Elle sera d'abord associée aux alliés de l'Empereur pendant la guerre civile de 1868, puis sera reprise par le gouvernement Meiji (1868-1912) pour asseoir sa domination dans plusieurs pays colonisés. En Corée et à Taïwan, ce seront plusieurs milliers de cerisiers qui seront alors plantés pour marquer visuellement l'occupation japonaise.

Jusqu'alors meurtrière et oppressante, la fleur de cerisier devient un symbole d'espoir et de réconfort pendant la deuxième guerre mondiale.

Perçue comme un symbole familier pour les Japonais, elle est reprise par le gouvernent de l'époque pour unifier la nation affaiblie par la guerre. Que ce soient sous forme de métaphores dans les discours politiques ou de dessins sur les avions des kamikazes, le sakura est omniprésent et porte les espoirs de toute une nation.

Aujourd'hui encore, la fleur de cerisier symbolise le Japon à l'international. Elle fait notamment office de cadeau diplomatique lorsque les officiels sont invités à l'étranger.

Des kamikazes et leurs avions dans les années 1940

Des kamikazes et leurs avions dans les années 1940

Un avion de Kamikaze

Un avion de Kamikaze

Une fleur de cerisier sur un avion de kamikaze

Une fleur de cerisier sur un avion de kamikaze

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs