L'équipe du Japon de rugby à XV

Date de publication :

L'histoire des Brave Blossoms

À l'approche de la Coupe du Monde de rugby 2019™ organisée sur son sol, le Japon et son équipe des Brave Blossoms sont une nation qui monte en puissance, au point de rivaliser avec les meilleures sélections mondiales.

L'équipe du Japon de rugby à XV est surnommée les Brave Blossoms (ou Cherry Blossoms). Elle est gérée par la Japan Rugby Football Union (JRFU). L'équipe du Japon joue avec un maillot rouge rayé blanc. 

Pratique du rugby au Japon en  1874

Pratique du rugby au Japon en 1874

Les matches historiques

Les débuts de l'équipe du Japon de rugby à XV remontent quelques années après la fondation en 1926 de la JRFU. Le 31 janvier 1932 à Osaka, le Japon dispute son premier match international contre la sélection du Canada. Il l'emporte 9 à 8. En 1968, première victoire importante face aux Junior All Blacks en Nouvelle-Zélande, sur le score de 23 à 19. Trois ans plus tard, en 1971, la sélection japonaise s'incline de peu face à l'Angleterre, 3-6. En 1989, le Japon, emmené par son entraineur Hiroaki Shukuzawa, bat une sélection écossaise 28-24 sur la pelouse du Chichibunomiya Rugby Stadium (Tokyo).

Le Japon en Coupe du Monde de rugby 

L'équipe du Japon a participé aux huit éditions de la Coupe du Monde de rugby à XV, organisée depuis 1987. Les Brave Blossoms n'ont toutefois jamais dépassé le stade des pools. Sur les sept premières éditions, le Japon ne compte même qu'une seule victoire, obtenue face au Zimbabwe en 1991. C'est lors de la Coupe du Monde 2015 en Angleterre que le Japon s'illustre avec trois victoires en quatre matches, contre Samoa (26-5), les États-Unis (28-18) et surtout contre l'Afrique du Sud le 19 septembre à Brighton. Ce jour-là, les Brave Blossoms d'Eddie Jones arrachent une victoire in extremis contre les Springboks 34-32. C'est, jusqu'à présent, la victoire la plus spectaculaire dans l'histoire de l'équipe du Japon de rugby à XV. Malgré cet exploit, le Japon sort éliminé de sa pool, troisième à deux points de l'Écosse qui bénéficie du bonus offensif.

Palmarès du Japon en Coupe du Monde de rugby™

1987 / Éliminé en pools / 3 défaites

1991 / Éliminé en pools / 1 victoire, 2 défaites

1995 / Éliminé en pools / 3 défaites

1999 / Éliminé en pools / 3 défaites

2003 / Éliminé en pools / 4 défaites

2007 / Éliminé en pools / 1 match nul, 3 défaites

2011 / Éliminé en pools / 1 match nul, 3 défaites

2015 / Éliminé en pools / 3 victoires, 1 défaite

Total : 28 matches, 4 victoires, 2 matches nuls, 22 défaites, 526 points marqués, 1259 encaissés

Ayumu Goromaru est le joueur qui a marqué le plus de points avec le Japon : 708

Ayumu Goromaru est le joueur qui a marqué le plus de points avec le Japon : 708

Aux portes du Top 10 mondial

À noter que le Japon participe aussi à la Coupe des Nations du Pacifique, ainsi qu'au Championnat d'Asie de rugby à XV. Une compétition que les Brave Blossoms dominent largement depuis 1969, avec 23 titres de champion en 28 éditions. Le Japon est ainsi la meilleure nation asiatique du rugby. Au 28 août 2017, l'équipe du Japon est classée 11e au classement mondial, dominé par les All Blacks de Nouvelle-Zélande. Le Japon a fait deux brèves incursions au sein du Top 10, à la 9e position, en 2014 après sa victoire contre l'Italie à Tokyo, puis en 2016, à la suite de la Coupe du Monde 2015.

Objectif : Coupe du Monde 2019

L'équipe du Japon de rugby aborde "sa" Coupe du Monde en tant qu'outsider. Elle a fait appel en 2016 à un entraîneur néo-zélandais, Jamie Joseph, ancien joueur des All Blacks, pour préparer et disputer la compétition. L'équipe compte dans ses rangs des joueurs d'expérience, comme le deuxième ligne Hitoshi Ono, recordman du nombre de sélections avec le Japon (98 matches), les deux capitaines, le talonneur Shôta Horie et le demi d'ouverture et centre Harumichi Tatekawa, ou bien encore l'arrière Ayumu Goromaru, recordman japonais de points avec 708 points en 57 sélections. La majorité des joueurs sélectionnés viennent des Sunwolves, un club de Tokyo évoluant au sein de la Super League, une compétition internationale.

Le talonneur Shôta Horie (à dr.) est l'un des deux capitaines de l'équipe du Japon de rugby

Le talonneur Shôta Horie (à dr.) est l'un des deux capitaines de l'équipe du Japon de rugby

En 2019, le Japon va chercher à confirmer la dynamique enclenchée en 2015 et tenter de décrocher, pour la première fois, une place en quarts de finale de Coupe du Monde. Voire plus...

Plus d'informations sur la Coupe du monde 2019 et le rugby au Japon :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs