Le Ginkgo, l'arbre sacré aux feuilles d'or   銀杏

Date de publication :
Le Ginkgô, l'arbre aux couleurs d'or

Le Ginkgô, l'arbre aux couleurs d'or

Un symbole automnal au Japon

Très répandus dans les sanctuaires shinto, les ginkgos font partie intégrante du paysage automnal japonais. On peut les admirer un peu partout sur l'archipel, et les plus vieux d'entre eux ont parfois même plus de 1 000 ans ! Découverte d'un des arbres les plus appréciés des Japonais.

L'unique représentant de son espèce

Le ginkgo est un arbre très ancien de l'espèce des Ginkgoales. Il y a un million d'années, cette variété d'arbres a commencé à s'éteindre, ne laissant derrière elle qu'une poignée de pousses au nord de l'Asie. Aujourd'hui, le ginkgo est l'unique représentant de son espèce ! Un spécimen donc très rare, qui a fait son apparition au Japon il y a 1 000 ans de cela et qui fait désormais partie intégrante du paysage japonais.

Les ginkgo sont très répandus dans les temples et les sanctuaires japonais

Les ginkgo sont très répandus dans les temples et les sanctuaires japonais

En effet, les ginkgos sont très présents dans les sanctuaires shinto. Appréciés pour leur robustesse, ils servent alors de Shinboku (arbre sacré où demeureraient les esprits locaux) et sont adulés de tous, notamment à Tokyo dont ils sont le symbole.

Voir aussi : Le shintoïsme


L'emblème de Tokyo depuis près de 30 ans

De part la forme en T de ses feuilles, le ginkgo est l'emblème de la capitale japonaise depuis 1989 ! On le retrouve ainsi sur le logo de la compagnie Tokyo Metro, et de nombreux parcs tokyoïtes en sont peuplés, tel que Meiji-Jingu Gaien dont l'allée remplie de ginkgos attire chaque année de nombreux photographes en automne.

Arbre dont les noix sont consommées (les ginnan), on peut également le retrouver à quelques tables d'izakaya lorsque vient la saison de récolter ses fruits, mais aussi tristement célèbres pour leur odeur nauséabonde une fois venue la saison de la reproduction, en automne. Heureusement, ce sont uniquement les arbres femelles qui produisent cette horrible odeur et on privilégie la plantation d'arbres mâles dans les villes.

L'allée de ginkgo de Meiji Jingu Gaien

L'allée de ginkgo de Meiji Jingu Gaien

Trois arbres d'exception à travers le Japon

Parmi les ginkgo qui peuplent l'archipel, trois arbres se distinguent par leur ancienneté. Plantés il y a près de 1 000 ans de cela, ils sont considérés comme les premiers ginkgos du Japon ! De vieux papys qui se dotent alors chaque automne de magnifiques feuilles d'or, et qui font désormais partie des spots incontournables où venir profiter du kôyô.

Lire aussi: Kôyô, l'automne en rouge et or


  • Le ginkgo de Hôryô (préfecture de Aomori)

Planté il y a près de 1 100 ans dans la petite ville de Hôryô, ce ginkgo a été le premier arbre de la famille des Ginkgoales à être classé ''monument naturel'' par le gouvernement japonais en 1926. Il fait 31 mètres de haut pour plus de 13 mètres de large et se transforme chaque novembre en un magnifique parasol doré.

Informations complémentaires
Adresse : 16-2 Aza-ichōnoki, Hōryō, Towada, Aomori Prefecture, 034-0303
Itinéraire : à une heure en voiture de la gare de Aomori (lignes Aomori-tetsudo, Tsugaru)

 Le Grand Kikubo de Aomori

Le Grand Kikubo de Aomori

  • Le Grand Kikubo (préfecture de Aomori)

Avec ses 27 mètres de haut, le Grand Kikubo est l'un des arbres les plus imposants de son espèce. Planté il y a 1 000 ans à Sannohe dans la préfecture de Aomori, il est lui aussi classé ''monument naturel''. Et bien que le typhon de 2011 ayant touché le Tohoku l'ait un peu endommagé, l'arbre a aujourd'hui regagné toute sa superbe pour le plus grand plaisir des habitants de Sannohe.

Informations complémentaires
Adresse : Aza-ichōnokikubo, Dōbutsu, Hashikami, Sannohe, Aomori Prefecture, 039-1201
Itinéraire : à 15 minutes de voiture de la gare de Kadonohama (ligne Hachinohe)

  • Le ginkgo du temple Shôbôji (préfecture de Saitama)

Âgé de 700 ans, ce ''jeune'' ginkgo fait la fierté du temple Shôbôji dans la préfecture de Saitama. Planté sur les hauteurs du temple, il donne sur les montagnes de Chibubu et offre un magnifique paysage automnal de fin novembre à début décembre à celles et ceux qui passeraient prier la déesse Kannon de Shôbôji.

Informations complémentaires
Adresse : 1229 Iwadono, Higashimatsuyama, Saitama Prefecture, 355-0065
Itinéraire : à 7 minutes de voiture de la gare de Takasaka (ligne Tobu-tojo)

Feuilles de ginkgo au sol

Feuilles de ginkgo au sol

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs