Fêtes nationales   国民の祝日

Date de publication :
Les drapeaux japonais levés pour l'anniversaire de l'Empereur au palais impérial de Tokyo

Les drapeaux japonais levés pour l'anniversaire de l'Empereur au palais impérial de Tokyo

Kamakura le 1er janvier

Première visite de l'année au sanctuaire Hachiman-gû de Kamakura.

Tenues de la cérémonie de la majorité

Tenues de la cérémonie de la majorité au Japon

Koi nobori

Les carpes de la fête des enfants.

Jours fériés

Pour éviter de vous casser le nez sur la porte d’un musée, d’un restaurant ou d’un temple lors de votre voyage, découvrez les fêtes nationales japonaises !

La nouvelle année japonaise commence par un grand nettoyage (ôsôji) destiné à purifier la maison. Il est aussi de coutume de se rendre au temple dès minuit pour découvrir les prédictions de l'année (omikuji).

La "fête des sept herbes", originaire de Chine, a été adoptée au Japon dès l’ère Heian (794-1185). Aujourd'hui, le 7 janvier est un jour férié qui fait partie des "Cinq festivals saisonniers" (gosekku).

Chaque année une cérémonie est organisée pour les Japonais de 20 ans, afin de célébrer leur majorité civile. 

  • Jour de la fondation du Japon (11 février)

On célèbre la création de l'Etat japonais, le 11 février 660 avant JC, par le légendaire Empereur Jimmu. 

Pour fêter le changement de saison, de nombreux Japonais fleurissent les tombes de leurs ancêtres. 

Neko no hi, le jour des chats, est une journée non-officielle fêtée tous les 22 février depuis plus de 20 ans. Le fruit d'une longue histoire d'amour entre les japonais et les chats.

À l'origine, le 29 avril, on fêtait l'anniversaire de l' Empereur Hirohito. Après sa mort, ce jour devient la fête de la Verdure. C'est aussi le premier jour de la Golden Week. 

  • Jour de la Constitution (3 mai)

À l'occasion de la commémoration de la Constitution de 1947, le Parlement japonais, à Tokyo, est exceptionnellement ouvert au public.  

Malgré son nom, cette fête célèbre particulièrement les garçons. Elle est souvent symbolisée par les koinobori, des bannières en forme de carpe accrochées au sommet d'une perche en bambou. 

Ce jour n'est pas associé à une tradition religieuse, il est plutôt une occasion de profiter de la fraîcheur des plages.  

Au Japon, on mange de l'anguille, unagi, lors de doyô no ushi no hi, qui a lieu au cœur de l'été, entre la seconde et la troisième semaine de juillet, jusqu'à début août. 

Instauré au Japon en 2016, le yama no hi est célébré le 11 août. Le Japon, seul pays au monde à rendre hommage à la montagne grâce à ce nouveau jour férié, espère donner l'opportunité à chacun de se familiariser avec le montagne et d'apprécier ses bienfaits. 

Le 3ème lundi de septembre au Japon, on exprime respect et gratitude aux personnes de 70 ans et plus. 

  • Équinoxe d’automne (23 ou 24 septembre)

Comme pour l'équinoxe de printemps, on fête le changement de saison. 

  • Jour de la santé et du sport (2ème lundi d’octobre)

C'est l'occasion pour les élèves, encouragés par leurs parents, de participer à des tournois sportifs organisés par leur école. 

D'abord célébration de l'anniversaire de l'Empereur Meiji, le 3 novembre devient en 1912 un jour dédié à la culture et à l'art. 

  • Fête du travail (23 novembre)

Un jour de congé pour remercier les personnes qui participent à la prospérité du pays. 

Au Japon, le jour de l'anniversaire de l'empereur régnant devient systématiquement un jour férié. 


Il est à noter qu’au Japon, lorsqu’un jour férié tombe un dimanche, le lundi suivant est chômé ! 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs