Kabuto   兜

Date de publication :
Le casque de combat de Kiyomasa

Le casque de combat (kabuto) de Nagamasa Kuroda

Suji Kabuto porté avec des cordes sous le menton

Le kabuto, réplique miniature des anciennes armures de samouraï, offertes aux petits garçons japonais le 5 mai.

Kabuto du XVIIIème siècle

Le casque iconique

Les samouraïs japonais ont durant de longs siècles été équipés d'armures, traversant les époques et les changements opérés dans l'art de la guerre sur l'archipel. L'une des pièces les plus reconnaissables de ces armures est le casque, appelé kabuto, dont les différentes formes sont emblématiques du pays du Soleil-Levant.

Un casque à plusieurs éléments

Le kabuto est d'abord constitué du hachi, une pièce centrale bombée formée à partir de plusieurs plaques de métal forgées les unes aux autres et percée d'un trou (tehen). À l'arrière, plusieurs lamelles sont rivetées pour former un large protège-nuque appelé shikoro, qui donne son ampleur au kabuto. Des protections en forme d'oreille sur les côtés, dites fukigaeshi, ainsi qu'une visière mae-zashi complètent la protection.

L'ornement central, appelé datemono, peut rappeler l'emblème familial ou être une représentation d'un animal, réel ou mythique. Ansi, les kabuto surmontés de cornes de cerf sont assez communs.

Kabuto, casque de samouraï

Suji Kabuto

Kabuto nanban

Des kabuto de différentes formes

Les kabuto ont, comme le reste de l'armure japonaise, connut nombre de changements à travers l'histoire du pays, et l'on peut à leur seule vue reconnaître les influences de l'époque à laquelle ils ont été conçus. Ainsi, les plus anciens kabuto, appelés mabizashi-tsuke kabuto ("casque avec une visière attachée"), qui ont été retrouvés datent du Vème siècle. Ils témoignent, par leur forme, des apports chinois et coréens importants de l'époque sur l'archipel.

Les casques de type "suji kabuto" sont beaucoup plus sobres, notamment au niveau du shikoro plus court ou des ornementations. Ils traduisent ainsi l'évolution des tactiques militaires entraînant un besoin de mobilité accrue des troupes de samouraïs en guerre durant l'époque Muromachi (1336 - 1573). 

L'époque suivante, où les armées sont composées de plus de soldats, et où l'influence européenne commencent à se faire sentir - l'époque Momoyama (1573 - 1603) - a vu apparaître d'autres types de casques. Ainsi on retrouve des casques semblables à ceux des tercios espagnols, les "nanban kabuto" ou "casques des barbares du sud", le nom donné aux européens.

Le kabuto le plus emblématique de l'époque est le kawari kabuto ou "kabuto étrange", un casque surmonté d'ornements extravagants ou de taille démesurée. Ces casques étaient portés par les membres du commandement et avaient pour fonction de faciliter leur reconnaissance par les soldats au milieu du champs de bataille.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs