Keirô no hi : le jour des personnes âgées   敬老の日

Date de publication :

Dessin d'enfant pour offrir en cadeau à ses grands-parents le jour des personnes âgées.

Présents pour le keirô no hi

Présents pour le keirô no hi

Photo d'une illustration pour le jour des personnes âgées

Respect et reconnaissance

Au Japon, le respect des ancêtres et des personnes âgées est ancré dans la culture, influencée par les religions bouddhiste et shintoïste ainsi que par le confucianisme. Mais ce n’est qu’au XXe siècle, en 1963 exactement, que l’on décida d’instaurer un jour férié dédié aux personnes âgées, Keirô no hi, le "jour de respect pour les personnes âgées”.

Portrait de famille japonaise

Portrait de famille japonaise

Jusqu’en 2003, Keirô no hi  avait lieu le 15 septembre mais il est  désormais fêté le troisième lundi du mois de septembre.

Les anciens sont à la fête

Pour remercier les plus âgés plusieurs manifestations ont lieu dans tout le pays. Les enfants des écoles maternelles ou parfois du primaire préparent un spectacle et des cadeaux pour leurs grands-parents tandis que certaines municipalités leur offrent un repas ou organisent une cérémonie en leur honneur. Les centenaires, eux, se voient remettre une tasse à saké en argent. Les chaines de télévision passent des programmes dédiés aux personnes âgées , des reportages et interviews de centenaires et révèlent les dernières statistiques sur le vieillissement de la population. 

Lire : Le jour des enfants, kodomo no hi

Une population de plus en plus âgée

D’année en année, les chiffres sont de plus en plus alarmants. Ces célébrations qui étaient offertes en l’honneur des plus de 60 ans sont parfois désormais réservées aux plus de 65 ans dans certaines municipalités et pourraient bien ne récompenser que les plus de 70 ans dans les années à venir ! En effet, la population âgée de 65 ans et plus représente actuellement 27,3 % de la population totale du pays, c'est-à-dire 33,63 millions de personnes. Et aux dernières statistiques, le nombre  des plus de 75 ans surpassait  celui des moins de 15 ans ! Il sera donc de plus en plus couteux pour les collectivités de convier toutes les personnes de plus de 60 ans à leurs banquets. Quant aux centenaires, ils n’étaient que 153 en 1966 mais en 2014, 29 357 personnes ont reçu une tasse à saké en argent ! Le gouvernement japonais songerait  donc à leur offrir quelque chose de moins onéreux.

Lire aussi : Le quartier de Sugamo

Homme dans les rues de Kyoto

Homme dans les rues de Kyoto

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Japon

Hommages aux personnes agees, Et pourquoi pas aux moins jeunes . J,en suis...............