Kikuchi Yôsai   菊池容斎

Date de publication :

Flotte mongole détruite par le kamikaze - par Kikuchi Yôsai

Portrait d'Ise Yoshimori - par Kikuchi Yôsai

Tombe de Kikuchi Yôsai

Le Japon en monochrome

Kikuchi Yôsai est un artiste japonais de la dernière période de l'ère Edo (1603 - 1868), contemporain des grands maîtres de l'ukiyo-e, Utagawa Hiroshige et Katsushika Hokusai. Contrairement à ces derniers, Kikuchi Yôsai doit sa réputation à ses monochromes de personnages historiques.

Au carrefour de plusieurs influences

Kikuchi Yôsai (1781 - 1878) est un artiste d'ascendance noble, puisque né au sein d'une famille de samouraïs (les Kawahara), à Edo. 

Il entama des études de peinture à 18 ans, devenant un élève de Takada Enjô. Durant cette période, il va étudier et assimiler les techniques de peintures de plusieurs écoles chinoises, occidentales, et bien sûr japonaises. Comme par exemple celle de Kanô, connue pour ses peintures de grandes envergures sur paravents ou portes coulissantes ainsi que pour ses monochromes à l'encre de Chine

Auto-portrait de Kikuchi Yôsai

Il est à noter que d'autres influences peuvent être trouvées, comme celle de l'école Shijô, qui développa un réalisme emprunt d'occidentalisme en réaction à la rigidité formelle des écoles traditionnelles japonaises.


Le peinture de l'histoire

Kikuchi Yôsai est un peintre spécialisé dans le "rekishi-ga" soit les peintures d'histoire

Le moine Benkei - par Kikuchi Yôsai

Pour les besoins de son art, il effectua de très nombreuses recherches historiques et archéologiques (notamment dans la région de Kinki, l'ancien nom du Kansai) auprès de vieilles familles possédant des documents et peintures ainsi que du côté de vieux temples et sanctuaires. 

Le résultat de ce travail est particulièrement exemplaire dans le "zenken kojitsu", ou "pratiques et coutumes des hommes sages", dans lequel Kikuchi Yôsai compila les biographies de 585 membres de la famille impériales ainsi que de divers personnalités. Ces biographies sont agrémentées de portraits.

Le Zenken Kojitsu et sa postérité

Les portraits effectuées par Kikuchi Yôsai s'inspirent à la fois d'artistes du passé et de représentations de modèles qu'il fait poser. 

Les personnages historiques représentés le sont soit en kimono, assis en position traditionnelle, en grande robe d'apparat ou, pour certains, sous les allures guerrières, à cheval, maniant l'arc ou le sabre.

L'artiste devint une référence au début de l'ère Meiji pour les artistes historiques. Il le devient aussi au niveau pédagogique pour les illustrations de nombreux manuels d'histoire, réalisées par des artistes imprégnés de l'oeuvre de Kikuchi Yôsai.

Flotte mongole détruite par le kamikaze - par Kikuchi Yôsai

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs