Le karaoké, loisir de masse pour mélomanes nippons   カラオケ

Date de publication :
karaoké

Un micro pour pousser la chansonnette

karaoké

L'entrée d'un établissement Karaoke Kan à Tokyo

Lost in translation

La scène du Karaoké dans "Lost In Translation"

S'essayer au karaoké, le loisir préféré des Japonais

Au Japon, le karaoké est plus qu'un simple divertissement : c'est une véritable institution, un loisir de masse et une industrie très importante. Les salles dédiées sont partout, et pas seulement dans les grandes villes. Alors quel est le principe de ces salles de chant et comment tenter l'expérience lors d'un séjour sur l'archipel ?

Les origines du karaoke

La légende dit qu'il est apparu par hasard, au milieu des années 1970, dans un bar de Kobe ou d'Osaka. La "faute" à un guitariste qui fit faux bond à son groupe devant jouer ce soir-là : le propriétaire décida alors d'enregistrer sur cassette l'accompagnement et proposa de chanter par-dessus ...

L' "orchestre vide" (空 + オーケストラ, "karaoke") était né ! Qui plus est à une époque où le support musical était sur le point de connaître la révolution numérique : l'apparition du compact-disque allait bientôt permettre la transformation du loisir balbutiant en industrie de masse.

Le voilà qui se propage dans l'Archipel dans les années 80, rencontrant un énorme succès. Aujourd'hui, tous les Japonais ou presque pratiquent le karaoké, entre collègues ou entre amis, pour passer un bon moment, ou même fêter la signature d'un contrat. Le pays compte environ 10 000 établissements spécialisés dans un business qui génère 8 millions d'euros par an. Le karaoké est sans aucun doute un des loisirs favoris des jeunes Japonais.

karaoké

Difficile de rater les karaokés Big Echo

Comment se déroule une session de karaoké ?

S'il existe bien entendu des bars offrant la possibilité de chanter, au Japon, le karaoké est bien différent de ce que nous connaissons en France, et se présente sous la forme d'une petite salle privée ("room"), dont la taille variera en fonction de la taille de votre groupe. Deux micros minimum vous seront fournis. Vous serez installés sur des banquettes face à l'écran, et pourrez, en plus de chanter, manger et boire, parfois à volonté - selon les formules choisies.

Une fois installés dans votre salle privée, vous pourrez commander vos boissons et en-cas via le téléphone placé au mur. Selon la formule que vous aurez au préalable choisie, tout ceci sera soit à régler à l'unité, soit déjà inclus dans une formule à volonté. Ces dernières concernent surtout les boissons, demandez alors un "all-you-can-drink" ou nomihôdai (飲み放題).

Les chaines de karaoké sont nombreuses et présentes dans toutes les grandes villes japonaises. Celles que vous rencontrerez le plus souvent et qui sont les plus réputées sont Karaoke Kan, Big Echo, Uta Hiroba ou encore Côte d'azur.


karaoké

Couloir d'un karaoké Utahiroba à Shinjuku

karaoké

Exemple d'une salle de karaoké

Les tarifs du karaoké japonais

Concernant la tarification, sachez que ce n'est pas si simple et que plusieurs possibilités s'offrent à vous : vous aurez le choix entre payer à la demi-heure (le plus simple à mettre en place au comptoir), ou demander un temps libre (free time), c'est-à-dire que vous pourrez rester autant de temps que vous le souhaitez, jusqu'à la fermeture de l'établissement (généralement vers 5h du matin !).

Les prix varient en fonction de l'heure de la journée (jour ou nuit), mais aussi du jour de la semaine, le vendredi et le samedi étant les jours les plus chers. Il est donc toujours bien meilleur marché de faire un karaoké à 16h un mercredi, qu'un samedi à 21h...

Les tarifs varient en outre beaucoup selon les chaines, mais aussi les établissements et les emplacements. En règle générale, les deux heures de chant coûteront au minimum 1500 yens (13,30 €) par personne, sans les boissons, mais les prix peuvent largement s'élever au-delà.


Quelles sont les chansons dans les karaokés ?

Variété internationale, J-pop, enka (chanson romantique), il y en a pour tous les goûts, et le répertoire se visite à l'aide de tablettes tactiles, qu'il faudra prendre garde de mettre en anglais avant de démarrer la session de chant. Il existe deux grands logiciels de karaoké installés sur les tablettes : JoySound et DAM. Nous vous conseillons de demander spécifiquement à avoir une salle équipée du système JoySound, plus facile à prendre en main et dont la bibliothèque abrite une plus large sélection de chansons en anglais.

Une fois la tablette allumée, vous pourrez naviguer parmi les groupes, les plus grands hits, et faire une recherche par titre. Pop, rock, reggae, métal, rap, r'n'b,... des groupes les plus classiques tels que les Beatles jusqu'à quelques rares chansons françaises de Gainsbourg, tout le monde y trouvera son compte pour passer un bon moment.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs