Le Karaoke   カラオケ

Date de publication :
Des salles de karaoké sont ouvertes dans tout le Japon.

Des salles de karaoké sont ouvertes dans tout le Japon.

Dans les salles de karaoké au Japon, il faut faire attention à ce que l'établissement propose des sous-titres en alphabet romain.

Dans les salles de karaoké au Japon, il faut faire attention à ce que l'établissement propose des sous-titres en alphabet romain.

Il n'est pas difficile de trouver une salle de karaoké au Japon, il suffit simplement de repérer ces symboles.

Il n'est pas difficile de trouver une salle de karaoké au Japon, il suffit simplement de repérer ces symboles.

Le Karaoké est un des divertissement préféré des japonais. Il y a environ  10000 salles sur l'archipel.

Le Karaoké est un des divertissement préféré des japonais. Il y a environ 10 000 salles sur l'archipel.

Casser la voix

Au Japon, le karaoké est plus qu'un simple divertissement : un loisir de masse et une véritable industrie. Les salles dédiées sont partout, et pas seulement dans les grandes villes. Il suffit de se balader près des gares et de repérer ces symboles : カラオケ.

La légende dit qu'il est apparu par hasard, au milieu des années 1970, dans un bar de Kobe ou d'Osaka. La "faute" à un guitariste qui fit faux bond à son groupe devant jouer ce soir-là : le propriétaire décida alors d'enregistrer sur cassette l'accompagnement et proposa de chanter par-dessus...

L' "orchestre vide" (空 + オーケストラ, "karaoke") était né ! Qui plus est à une époque où le support musical était sur le point de connaître la révolution numérique : l'apparition du compact-disque allait bientôt permettre la transformation du loisir balbutiant en industrie de masse.

Le voilà qui se propage dans l'Archipel dans les '80, rencontrant un énorme succès. Aujourd'hui,tous les Japonais ou presque pratiquent le karaoké, entre collègues ou entre amis, pour passer le temps ou fêter la signature d'un contrat. Le pays compte environ 10.000 établissements spécialisés dans un business qui génère 8 millions d'euros par an.

Retrouver ici les 5 karaokés à ne pas manquer à Tokyo, sélectionnés par Guide Japon !

Tout confort

Un karaoké se déroule habituellement dans l'intimité d'une salle privée. Là, tout est prêt à être utilisé : micro, tablette pour choisir les morceaux, écran télé, et même des tambourins pour ceux qui ne souhaitent pas pousser la chansonnette.

30 minutes, deux heures ou toute la nuit, toutes les formules sont possibles. Un service de boisson et de nourriture est souvent proposé, en plus de la location. Tout est fait pour se sentir bien. Certaines salles ont investi dans des décors spécifiques, tandis que d'autres ont elles-mêmes servi de décor pour le 7e art, comme le fameux karaoké Kan de Lost in translation.

Au répertoire

Variété internationale, J-pop, enka(chanson romantique), il y en a pour tous les goûts, et le répertoire se visite à l'aide de menus imprimés ou de tablettes électroniques. Mais attention, il est préférable de savoir lire le japonais pour en profiter (du moins les hiragana), car très peu de salles proposent des sous-titres en alphabet romain rômaji (à l'exception bien sûr des titres en langue étrangère).

Les karaokés sont généralement ouverts 24h/24, et toute l'année. Les prix varient dans la journée et en fonction du lieu. Le soir, comptez en moyenne entre 1000 円 et 4000 円 par heure et par personne (en fonction du forfait boissons à volonté nomihôdai ou non).


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs