Les gestes typiquement japonais   日本人のジェスチャー

Date de publication :

Mime Marceau

On connait tous le salut japonais, légère inclinaison du buste qui sert à dire bonjour, merci, au revoir et bien d'autres choses mais la culture japonais regorge d'autres gestes typiques.

Depuis au moins Babel et la confusion des langages, il est bien difficile de communiquer avec son prochain lorsque l’on ne maîtrise pas de langue commune. Heureusement, il existe quelques gestes supposés internationaux permettant de se comprendre, se dit-on.

Mais avez-vous déjà remarqué que certains gestes japonais ne se retrouvent nulle part ailleurs ? Peut-être même vous est-il arrivé de vous retrouver déconcerté par l’une de ces gestuelle lors d’une interaction avec un natif de l’Archipel.

Pas de panique, on vous explique ici les plus communs des gestes typiquement japonais !

Effet Galápagos

Insulaires par excellence, les Japonais ont l’étrange tendance à cultiver les faits endémiques ; vous savez, les choses qui ne se retrouvent sur nul autre endroit dans le monde. La gestuelle japonaise en fait partie.

  • Le salut

Parmi ces gestes appliqués uniquement au pays du Soleil Levant, certains nous sont néanmoins connus comme le salut japonais, ou la « courbette ». On a tous l’image en tête d’un « salaryman » (employé d’entreprise en costume-cravate) saluant son confrère en s’inclinant à diverses reprises. D’apparence simple, ce geste est très codifié et évolue selon la situation hiérarchique, la différence d’âge, etc. Pas si aisé tout compte fait…

  • Le V

D’autres gestes encore, peuvent être utilisés ailleurs dans le monde mais sans avoir la même signification. C’est le cas par exemple du signe de la victoire. Vous savez, les deux doigts levés faisant le signe V. Ce geste devenu mondialement célèbre depuis la Seconde Guerre mondiale se retrouve sur toutes les photos nipponnes. Pourquoi me direz-vous ? Cela viendrait d’un jeune chanteur pop, Jun Inoue, ayant fait ce geste lors d’une publicité pour Konica, rien à voir donc avec la Seconde Guerre Mondiale.

  • Montrer son nez du doigt

Question. Si un Japonais désigne son nez du doigt, parle-t-il réellement de son nez ? Il y a de grandes chances en réalité pour qu’il se désigne dans son intégralité ; qu’il dise « moi » en somme. Un Français, lui, aura tendance à montrer sa poitrine plutôt que son attribut nasal. Il est intéressant de noter que ce sont les mêmes gestes respectifs dans les langues des signes japonaises et françaises. 

Voici d’autres exemples de petits gestes japonais, mais néanmoins difficiles à interpréter :

  • L’acquiescement se fait en formant un rond avec son pouce et son index (comme en plongée). Mais attention, celui-ci peux également exprimer l’argent !

  • À l’opposé, le négatif sera exprimé en formant un X avec ses avant-bras.

  • Les index levés des deux côtés de la tête comme pour former des cornes montrent qu'on est en colère.

  • Quelqu’un d’embarrassé frottera l’arrière de sa tête avec sa paume de la main.

  • Une personne souhaitant se frayer un chemin sans déranger placera sa main, doigts levés et serrés, perpendiculaire au niveau de son visage en poursuivant sa marche le regard vers le bas.

  • Pour signifier que son interlocuteur se trompe ou que l'on est pas d'accord avec son comportement, il faut remuer la main devant le nez comme si quelque chose sentait mauvais. Ce geste signifie aussi "pas d'inquiétude".

  • Se frotter le sourcil après l'avoir humidifié signifie qu'on ne croit pas aux paroles de son interlocuteur.

  • Enfin, sachez que lever son petit doigt renvoie à des histoires de drague ou de choses plus coquines encore…

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs