Les toilettes japonaises   ウォシュレット

Date de publication :
Une panneau de toilettes au Japon

Une panneau de toilettes au Japon

Toilettes dans le Shinkansen

Toilettes dans le Shinkansen

Le bouton "Shower" des toilettes japonaises.

Le bouton "Shower" des toilettes japonaises.

Le bouton "Bidet" des toilettes japonaises

Le bouton "Bidet" des toilettes japonaises

Le bouton "Spray Strength" des toilettes japonaises.

Le bouton "Spray Strength" des toilettes japonaises.

Le bouton "Flushing sound" (bruit de chasse d'eau des toilettes japonaises

Le bouton "Flushing sound" (bruit de chasse d'eau des toilettes japonaises

Haute technologie

High-tech, les toilettes ? Non, vous n’êtes pas à bord de la station spatiale internationale, vous êtes au Japon. Décollage immédiat !

C'est sûr, il faut un mode d'emploi pour se servir des toilettes japonaises ! Mais qu’ont-elles de si différent ces toilettes nipponnes qu'on appelle là-bas washlet ?

Toilettes chauffantes

Premièrement, celles-ci possèdent une lunette chauffante. Asseyez-vous. Premier choc. C’est vrai que l’on n’est guère habitué à avoir le postérieur réchauffé dans les commodités. Il faut dire aussi qu’il peut faire vraiment froid l'hiver dans les maisons japonaises, car nombre de foyers n'ont pas de chauffage central. Bien sûr, cette fonction peut être désactiv��e, notamment l'été lorsque, le temps est caniculaire.

Voir : Kotatsu, l'hiver au chaud

Comment utiliser les toilettes japonaises ?

Deuxième élément frappant lors de l'utilisation des toilettes japonaises : cette petite télécommande regorgeant de boutons, présente près de la lunette ou contre le mur. Avec toutes ses touches, vous imaginez bien que cette dernière est dotée de plein de fonctionnalités. Attention, tout est écrit en japonais et les rares symboles ne sont pas forcément bien compréhensibles. Le mieux est encore de les essayer, au risque d’avoir quelques surprises !

En fait, ces fonctions s’utilisent après avoir terminé l’objet de votre visite en ce lieu. Si les Japonais utilisent du papier toilette, ils ont également le choix de se nettoyer à l’aide d’un jet d’eau libéré par une buse. Grâce aux options de la télécommande, on peut contrôler à la fois la puissance du jet et la température de l’eau. On peut également régler la position du jet d’eau pour qu’il soit bien efficace. La féérie des eaux version WC japonais !

Lire : Ofuro, le bain au Japon

Vous avez appuyé sur la touche "ビデ" ? J’espère pour vous que vous êtes une fille car c’est la fonction bidet, sans quoi attendez-vous à être rincé là où il ne faut pas… Une fois le postérieur trempé, il faut à présent le sécher. Rien de plus simple grâce au ventilateur intégré !

Certaines toilettes proposent même de diffuser une musique pour rendre ce moment intime le plus discret possible. Enfin, d’autres déclenchent automatiquement la chasse d’eau lorsqu’on se lève. Magique.

Une dernière chose bonne à savoir : ces chaussons que vous trouverez à l’entrée des toilettes sont destinés à votre usage. Ils permettent de garantir une hygiène au sol de la maison. Remettez-les ensuite à leur place en quittant le lieu.

Washiki vs Washlet

Ces toilettes présentes dans bon nombre de foyers japonais répondent au doux nom de Washlet . C’est la célèbre entreprise TOTO qui, au tout début des années 1980, inonda le marché de ses "toilettes intelligentes". Depuis, les Japonais les ont totalement adoptées au point que dans qu'on a été obligé d'en installer dans les écoles japonaises, les petites écoliers, habitués aux toilettes technologiques chez eux, en oubliaient de s'essuyer ! 

Lire aussi : Le lexique de la maison japonaise

Pourtant – et paradoxalement – vous rencontrerez durant votre séjour de nombreuses "toilettes à la turc" que les Japonais appellent toilettes japonaises, notamment dans les lieux publics, parcs, gares, etc. Il s’agit en réalité des toilettes traditionnelles japonaises, appelées washiki. Quand on passe du rustique au tout-électronique, c’est forcément qu’on est au Japon !

Les toilettes sont une affaire importante au Japon, TOTO a même depuis peu son musée à Kitakyushu.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs