Nihon Godaizakura, les Cinq Grands Cerisiers du Japon   日本五大桜

Date de publication :
Le cerisier Yamata Jindaizakura, vieux de  2 000 ans

Le cerisier Yamata Jindaizakura, préfecture de Yamanashi

Le cerisier Miharu Takizakura

Le cerisier Miharu Takizakura, dans la préfecture de Fukushima

Le cersier Ishitokaba zakura, dans la préfecture de Saitama.

Le cersier Ishitokaba zakura, dans la préfecture de Saitama.

Le cerisier  Kariyado no Gebazakura, situé dans la préfecture de Shizuoka

Le cerisier Kariyado no Gebazakura, situé dans la préfecture de Shizuoka

Le cerisier Usuzumizakura, dans la préfecture de Gifu

Le cerisier Usuzumizakura, dans la préfecture de Gifu

Quintet fleuri

Nihon Godaizakura désigne les cinq cerisiers majeurs du Japon, nommés monuments naturels en 1922. Ils font partie des plus anciens cerisiers, et aussi des plus célèbres du pays.

Les Nihon Godaizakura, les cinq cerisiers majeurs du Japon, ont pour but de sensibiliser la population à la préservation des cerisiers.

Yamataka Jindai Zakura

Planté dans la préfecture de Yamanashi, le plus ancien cerisier du Japon aurait 2 000 ans ! On dit qu'il a été planté par le prince légendaire Takeru Yamato (72-114) de la dynastie Yamato. Son tronc est d'un diamètre de 10 mètres, et sa taille, une hauteur de 10 mètres également. On dit que le moine Nichiren (1222-1282) l'aurait sauvé grâce à ses prières.

Accès : prenez la ligne JR Chuo jusqu'à la station Hinoharu, puis montez dans un taxi de Hinoharu jusqu'au temple Jissô (15 min). En bus : depuis la station Nirasaki, descendez à l'arrêt Makinohara, puis marchez jusqu'au temple Jissô (30 min).

À lire16 chiffres étonnants sur les cerisiers

Miharu Takizakura

Décrit comme le plus beau cerisier du Japon, le Miharu Takizakura a plus de 1 000 ans. Comme son nom l'indique (taki signifiant "chute d'eau" en japonais), ses branches alourdies par les fleurs de sakura penchent à la manière d'une cascade de fleurs. Situé dans une zone rurale de la préfecture de Fukushima, il n'est la plus facile d'accès.

Accès : Descendez à la station Miharu sur la ligne Ban'etsu East, puis prenez le bus spécial pour Takizakura-gô ou le taxi depuis Miharu (15 min). Vous pouvez également louer une voiture pour vous déplacer plus librement.

Ishitokaba Zakura

Cela fait plus de 800 ans que l'Ishitokaba Zakura orne les environs de Kitamoto, dans la préfecture de Saitama. Il est le seul et unique cerisier hybride naturel de cerisier Yamazakura et Edohigan. En train, vous pouvez aller admirer l'Ishitokaba zakura facilement depuis Tokyo. Profitez-en pour visiter le Tôkôji, temple dans l'enceinte duquel se trouve l'Ishitokaba Zakura. 

Accès : depuis la gare centrale de Tokyo, montez dans la ligne JR Takasaki, jusqu'à la station Kitamoto (50 min). Prenez ensuite le bus depuis Kitamoto-eki nishiguchi bus stop jusqu'à l'arrêt Natural Kansatsu kôen-mae, puis marchez 10 min. 

Kariyado no Gebazakura

Âgé de 800 ans aussi, le Kariyado no gebazakura est situé dans la préfecture de Shizuoka. On dit que le shogun Yoshinobu Tokugawa (1837-1913) chantait des chansons à propos de ce cerisier.

Accès : la ville de Fujinomiya est accessible depuis Tokyo par la ligne de shinkansen Tokaido. Prenez ensuite le bus depuis la station Shin-Fuji ou Fuji.

Usuzumizakura

Planté par l'empereur Keitai (450-531) il y a plus de 1 500 ans dans la préfecture de Gifu. La particularité de l'Usuzumiyazakura est qu'à l'inverse des sakura habituels, dont la couleur varie entre le rose et le blanc, ses fleurs ont une couleur grise. En japonais, usuzumi signifie "encre claire", en référence à l'encre grise utilisée dans la calligraphie japonaise. En 1949, le cerisier a été sauvé par un dentiste qui lui a greffé de nombreuses branches. 

Accès : Depuis Ogaki, montez dans la ligne Tarumi jusqu'à la station Motosu.

Pour aller plus loin :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs