Ofuro : le bain au Japon   お風呂

Date de publication :
Le rituel du bain japonais

Le bain est un rituel au Japon.

Une salle de bain japonaise moderne

De nos jours, on trouve souvent une douchette à l'extérieur de la baignoire.

Le Tyoujunoyu de Manza Onsen

Le Tyoujunoyu de Manza Onsen

Pour se détendre après le travail et pendant les vacances, rien de tel qu'un onsen

Pour se détendre après le travail et pendant les vacances, rien de tel qu'un onsen

Un bain japonais en bois

Un bain japonais en bois

Rituel délassant

Prendre son bain au Japon constitue un véritable rituel. Mais en quoi est il différent du bain en occident ?

Au Japon, le bain est un rituel journalier.

Les Japonais et l'eau

Les Japonais entretiennent un rapport particulier à l’eau. Leur pays déborde d’eau. Les montagnes et les rivières y sont omniprésentes ; partout dans l’archipel, des cours d’eau creusent les vallées, sillonnent les villes, pour ensuite se confondre avec l’océan. Cet océan n’est jamais très loin, tout comme les montagnes d’ailleurs. Et les Japonais, même les plus urbains, restent attachés à la nature. Et qui dit nature dit vie, dit eau.

À lireLe shintoïsme

L’eau s’avère être néanmoins un élément pour le moins menaçant au Japon. Pluies diluviennes, typhons, tsunamis, glissements de terrain… Les dangers relatifs à l’eau sont nombreux. Toutefois, les Japonais aiment l’eau. Et s’il ne fallait trouver qu’une seule preuve à cette affirmation, ce serait le bain !

Habitude rituelle

En France, on rêve tous de thalasso. Saviez-vous que les japonais, eux, s’en offrent une petite séance tous les jours ? Tradition centenaire et culturelle, le bain se dit au Japon ofuro. Le "o" devant furo a un sens honorifique et est une marque de respect, c’est vous dire l’importance de ce rituel. Car oui, le ofuro est un rituel, une tradition qui participe au sentiment d’appartenir à un peuple culturellement uni.

Lire : Onsen et sources chaudes

Différences culturelles

Alors que dans nos contrées, le bain (et souvent la douche) ne représente qu’une opération d’hygiène corporelle dont on s’acquitte rapidement ; au Japon, on prend son temps, on se délecte de ce moment ; il fait partie des plaisirs de la vie.

L’élément central de ce rituel – après l’eau – est évidemment la baignoire. Celle-ci s’avère être légèrement différente de son homologue occidentale. Elle est souvent moins longue mais plus haute. Autrefois, elle était composée de bois. Aujourd’hui, celle-ci est plutôt en inox ou en PVC. Un système très sophistiqué permet même de nos jours de régler l’heure de remplissage, le niveau et la température de l’eau.

Lire aussi 10 objets typiques de la maison japonaise

Mais la vraie différence vient de la salle de bain. Parfois appelée salle d’eau en France, cette pièce s’avère être en réalité plutôt sèche (toute proportion gardée). En effet, seule la baignoire ou la douche accueille l’eau dans ce lieu dédié à l’hygiène. Au Japon (tout comme dans beaucoup d’autres pays), l’eau peut circuler partout dans la pièce car celle-ci est totalement imperméable.

Comment prendre son bain au Japon?

Au Japon, avant de pénétrer dans le bain, on se lave au préalable. Pour cela, on s’assoit sur un petit tabouret et on se savonne. Pour se rincer, on prélève de l’eau du bain à l’aide d’un récipient avec laquelle on s’asperge. De nos jours, nombreux sont ceux à se rincer à l’aide d’une petite douchette. 

Une fois bien propre et bien rincé(e), alors on peut intégrer le bain. Attention, l’eau y est souvent très chaude ! Les Japonais l’adorent ainsi, et celle-ci peut aisément atteindre 45 degrés !

Autre chose : ne videz surtout pas l’eau du bain ! On ne change pas l’eau du bain et celle-ci va être utilisée par tous les membres du foyer. Certains prélèvent même cette eau le lendemain pour la machine à laver ! Une idée engagée à l’heure de la COP21 !

Découvrez aussi : Visiter Beppu, capitale des onsen

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs