Les règles à suivre dans les trains japonais   電車内のマナー

Date de publication :

Wagon réservé aux femmes sur la ligne Keio

Au Japon, il existe des wagons réservés aux femmes durant les heures de pointe

Au Japon, il existe des wagons réservés aux femmes durant les heures de pointe

Dans le métro de Tokyo

Dans le métro de Tokyo

En cas de forte affluence dans les transports en commun, laissez votre place assise à celles et ceux qui en ont le plus besoin

En cas de forte affluence dans les transports en commun, laissez votre place assise à celles et ceux qui en ont le plus besoin

Intérieur d'une rame de métro série 1000

Les erreurs à ne pas commettre dans les transports japonais

À Rome, fais comme les romains et dans les trains japonais…fais comme les Japonais...Voici quelques règles à respecter dans les trains et métros japonais pour ne pas commettre d’impairs et être considéré comme un touriste mal élevé. Cela étant dit, les temps changent et depuis une ou deux décennies, les Japonais eux-mêmes se plaignent du comportement inapproprié de certains de leurs compatriotes. Les compagnies de transport affichent donc régulièrement des panneaux rappelant les bonnes manières…Voici tout nos conseils !

1 . On fait la queue pour rentrer dans le train

Ce qui surprend les visiteurs étrangers lorsqu'ils prennent le métro ou le train dans les grandes villes, c’est la fluidité du flot humain malgré la foule de passagers. Ceci n’est pas le fruit du hasard : les Japonais sont réputés pour leur politesse et leur discipline! Mais tout est également fait pour aider à respecter ces règles de bienséance. 

Ainsi, l’emplacement des portes du train à l’arrêt est indiqué sur les quais et des lignes sont souvent  tracées pour indiquer où il faut faire la queue lorsqu’on attend son train. On s’aligne donc docilement derrière la dernière personne dans la file, pas question de doubler, pousser ou d’attendre en dehors de la queue ! Il va sans dire que l’on doit laisser les passagers descendre avant de monter. 


2 . On prend le moins de place possible

C’est bien connu, les métros et les trains de banlieue japonais peuvent être terriblement bondés. Si vous en  faites l’expérience, voici quelques conseils.

Lorsque vous montez dans un wagon, avancez-vous  le plus possible  afin de laisser de la place aux passagers qui montent derrière vous. Vous ne le croirez pas, mais comme le dit le proverbe français "Quand y en a plus, y en a encore". C’est-à-dire que même si vous pensez qu’il n’y a absolument plus le moindre centimètre d’espace, vous verrez s’engouffrer encore une bonne dizaine de personnes !

Si vous avez un sac à dos, enlevez-le et tenez-le à la main ou devant vous, le plus près du corps. Cela peut être ardu, mais essayez de ne pas toucher ou même effleurer votre voisin-e. Collez vos mains sur vous.


3 . Silence dans le train au Japon

Une fois à bord, la discrétion est de mise. Là aussi, les étrangers sont souvent très surpris du silence qui règne généralement (mais pas toujours, il y a parfois des petits groupes d’amis fort bruyants!) dans les wagons. 

Parler sur son téléphone portable est interdit et ce dernier doit être en mode silencieux, et même éteint près des sièges prioritaires. Quant au papotage, s’il n’est bien sûr nullement proscrit, la discrétion naturelle des Japonais les incite à ne pas s’exclamer ou parler trop fort dans les lieux publics. On évitera donc de crier ou de  s’interpeller d’un siège à un autre si l’on ne veut pas se faire trop remarquer. 

Il est très rare, surtout dans les villes, que des passagers qui ne se connaissent pas s’adressent la parole. Vous risquez de mettre votre voisin(e) mal à l’aise si vous vous mettez à lui parler, surtout si ce n’est pas en japonais! Ceci dit, vous pouvez demander si vous êtes perdu et que vous ne savez pas à quelle station descendre, on  fera de son mieux pour vous aider.


4 . Ne soyez pas envahissant

 Si vous avez beaucoup de bagages, essayez de ne pas trop encombrer le passage et de les mettre le plus près de vous. Le Japon étant un pays sûr, vous pouvez mettre vos petits sacs (mais gardez quand même vos objets de valeur avec vous) dans les filets situés en haut des sièges.  

Si vous êtes assis, ne vous étendez pas sur deux sièges mais respectez la place qui est allouée à chaque passager. Il y a d'ailleurs eu une série d'affiches demandant aux messieurs assis de ne pas trop écarter les jambes afin de ne pas gêner leur voisin.e ou carrément d'empêcher les gens de s'assoir sur le siège d'à côté ! 


5 . Céder sa place

Malgré leur civisme légendaire, les Japonais cèdent beaucoup moins leur place que dans certaines autres parties du monde. Il n’est pas rare de voir de jeunes mamans portant un bébé rester debout sans que personne ne propose sa place. Il en va de même pour les femmes enceintes et les personnes âgées. Tous les wagons ont des places prioritaires mais là encore certains passagers non prioritaires s’y assoient et restent assis même si une personne "prioritaire" est debout devant eux. C’est bien sûr à vous de savoir si vous voulez céder votre place, mais ce serait là un bon exemple à montrer et surtout, respectez les sièges prioritaires ! 


6 . On n’est pas dans un wagon-restaurant 

Si les voyages dans les trains longues distances et particulièrement ceux en Shinkansen sont l’occasion de gouter aux spécialités locales, on ne mange ni ne boit (enfin, pas d'alcool, à la limite de l'eau ou du thé) dans le métro ou les trains interurbains. Peut-être verrez-vous des Japonais le faire et même certains boire de la bière, mais ceci est très mal vu par le reste des passagers. 


7 . Faites attention aux wagons spécialisés

Sur certaines lignes, aux heures de pointe, certains wagons sont réservés aux femmes. Leur emplacement est indiqué sur les quais en anglais par : "Women only",  ainsi que sur les voitures. Les horaires qui sont réservés aux dames sont écrits sur les wagons.

Certains trains interurbains et de banlieue ont des voitures première classe appelées en anglais "Green Car". Faites attention de ne pas monter dedans si vous n’avez pas payé le supplément.


8 . Tout le monde descend !

Eh bien, non, bien sûr, tout le monde ne descend pas à la même gare. Aussi, si vous êtes coincé.e dans une allée au milieu de la foule, et que vous savez que vous allez sortir au prochaine arrêt, essayez de vous faufiler doucement avant l’arrêt au risque de devoir jouer des coudes et paniquer au moment de la sortie. 

Si vous n’y arrivez pas, dites "sumimasen" (prononcer "sumimassène", "excusez-moi" en français).

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs