Se ressourcer avec le zen   禅の恩恵

Date de publication :
Zazen au temple Ryosoku-in

Zazen au temple Ryosoku-in

Le temple zen Kencho-ji, à Kamakura, au moment de la floraison des cerisiers

Le temple zen Kencho-ji, à Kamakura, au moment de la floraison des cerisiers

Le wabi sabi se retrouve aussi dans l'esthétique des jardins secs

Le zen au calme

Le bouddhisme zen est connu à travers le monde pour certaines de ses pratiques permettant de se relaxer. Le nom propre est même devenu un adjectif dans le français usuel, synonyme de "calme". Le zen peut ainsi être aussi une bonne solution pour ressourcer des corps et des esprits fatigués par la vie moderne.

La méditation

Le bouddhisme zen est connu pour sa pratique de la méditation. La plus connue est le zazen soit littéralement "la méditation assise". Le pratiquant peut adopter plusieurs positions (en lotus, en tailleur...) et durant 30 à 50 minutes méditer, avec un rythme de respiration régulier, et une longue expiration. Durant la méditation, les idées et les images doivent passer dans le cerveau sans être analysées ou fixées. Habituellement pratiquée dans un dojo ou même dans un zendô ou "salle de méditation", la méditation peut aussi être effectuée seule, chez soi, face à un mur. Des études médicales japonaises menées durant les années 60 montrent que la pratique permet d’atteindre un état de bien-être et de sérénité.

Le zazen, méditation assise caractérise la voie du Sôtô sur le chemin du zen.

Le zazen, méditation assise caractérise la voie du Sôtô sur le chemin du zen.

Un jardin zen typique: esthétique simple et harmonieuse.

Un jardin zen typique: esthétique simple et harmonieuse.

Se rendre dans un temple zen

Les temples zen, où beaucoup y pratiquent la méditation, sont aussi le lieu idéal pour se ressourcer. En effet, construits pour la méditation, ils sont en général situés dans des endroits permettant une plus grande solitude face au train expéditif de la vie moderne. Agrémentés de ces jardins zen, où parmi les sables, les rochers et les graviers, ça et là des îlots de mousse poussent comme autant de petits vaisseaux retirés dans une grande mer grise. Volontairement abstraits et épurés, ces jardins invitent à désencombrer l’esprit et à retrouver une sérénité par l’abandon, ne serait-il que momentané, des tracas du quotidien.

Lire aussiLes temples zen de Kyoto

Adopter l’esthétique zen

Le zen n’est pas qu’une pratique, ou une localisation, il peut être aussi un atour de nos journées. Dérivé du bouddhisme zen, le concept de "wabi-sabi" ("wabi" signifiant "simplicité fière, rustique" et "sabi" "la beauté venant avec l’âge") invite à observer le monde avec simplicité, à l’accepter et à l’aimer. Le wabi nous met en face de la modestie qui est la nôtre devant les grands phénomènes naturels alors que le sabi nous fait apprécier les objets simples, imparfaits, périssables. C'est cette esthétique qu’on retrouve dans l’art traditionnel (bonsaï) ou dans l’artisanat (céramique).

Les bonsaïs véhiculent l'idée du wabi-sabi

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs