Le shiatsu   指圧

Date de publication :
Le massage shiatsu

Le shiatsu est constitué de pressions faites du bout des doigts.

Shiatsu sur personne allongée

Le shiatsu se pratique sur un patient allongé ou assis.

Un praticien de shiatsu

Un praticien de shiatsu

Under pressure

Shiatsu veut dire littéralement « pression des doigts ». C’est une technique de thérapie manuelle japonaise inspirée du massage chinois.

Le shiatsu fait partie de la médecine traditionnelle japonaise au même titre que l’acupuncture (stimulation du corps par des aiguilles) ou la moxibustion (stimulation du corps par la chaleur). La médecine japonaise provient bien entendu de la médecine chinoise mais les influences culturelles et historiques en ont fait une discipline à part entière.

Pressions libératrices

Le Shiatsu consiste en l’application de successions de pressions sur le corps dans le but de provoquer un changement sur la physiologie et de rétablir ainsi un fonctionnement harmonieux de toutes les fonctions du corps. Les pressions sont généralement exercées avec les pouces. Bien que les patients ressentent généralement un relâchement des tensions en fin de consultation, et bien que ce relâchement soit souhaitable, la profondeur et la puissance du traitement peuvent parfois être ressenties comme inconfortables et il n’est pas rare de voir des patients japonais grimaçant et riant à la fois : « c'est douloureux mais ça libère ».

Shiatsu du jour

Le Shiatsu dans sa forme actuelle est plutôt récent et date des années 50. Mandaté par le gouvernement japonais, c’est Tokujirô Namikoshi qui a établit les bases et les critères du shiatsu officiel japonais. En 1955, sur la base de son travail, le gouvernement japonais a finalement reconnu officiellement le Shiatsu.

A l’heure actuelle, l’exercice du Shiatsu au Japon est soumis à 3 années d’étude (plus de 3000h de formation) et à l’obtention de la licence d’état (examen national). La plupart des jeunes diplômés japonais exercent plusieurs années auprès de praticiens plus expérimentés afin d’acquérir une expérience et éventuellement ouvrir leur propre cabinet ensuite.

Massage ou médecine ?

Le Shiatsu s’adresse à toute personne, quels que soient son âge, son sexe, son activité etc… Au Japon, on consulte essentiellement pour des douleurs ostéo-articulaires ou musculaires bien que le Shiatsu puisse également trouver des indications dans les troubles circulatoires, les problèmes ORL, les problèmes respiratoires, les problèmes digestifs, les troubles liés au stress, etc…

L’idée généralement répandue en France que le Shiatsu serait surtout une médecine préventive n'est pas toujours vraie. Depuis des siècles et à l'époque actuelle, le Shiatsu est avant tout une médecine curative. Au Japon, on consulte essentiellement pour des douleurs ou parce que l’on souffre d’un dysfonctionnement physiologique.

Où consulter ?

Au Japon, pour un étranger ne lisant pas le japonais, il est très difficile de repérer les cabinets de Shiatsu car rares sont les cabinets avec une vitrine ou un accès direct sur la rue ; il n’y a souvent qu’une plaque indiquant un cabinet situé dans les étages d’un immeuble… Par ailleurs, hors des grands circuits touristiques et de quelques rares cabinets, les praticiens parlent peu l’anglais et encore moins le français. Au Japon, l’étude des langues étrangères ne fait pas partie du cursus de formation des praticiens.

Probablement parce que le Japon est loin et difficile d’accès, la situation est très différente en France. La formation des praticiens est assez disparate et n’a souvent rien de commun avec les études suivies par les praticiens japonais. La qualité de la technique et les capacités de cet outil en sont souvent amoindris.

La profession n’est pas réglementée en France, et il existe plusieurs fédérations avec des politiques de développement fort différentes. Le point de vue développé ici ne fait donc pas consensus.

Article co-écrit par Vincent Folcke et Hiraku Takenaka

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Ce n'est pas tout a fait juste...

Monsieur Claude Saulière, Nous nous permettons de prendre contact avec vous suite à un article paru sur internet le 24 novembre 2015 et portant le titre « Le Shiatsu ». Par ce courrier, nous tenons à vous faire part de notre surprise à la lecture d’un tel article qui comporte un certain nombre d’approximation et qui participe à répandre auprès de nos concitoyens une idée fausse sur le Japon et sur le Shiatsu. Nous avions une idée d’authenticité et de précision du site « Vivre le Japon » et nous sommes surpris de constater les erreurs figurant dans cet article. Vous trouverez ci-dessous les principales approximations que nous avons relevé et je suis certain que vos contacts au Japon pourront confirmer nos propos en contactant simplement les Ecoles officielles japonaises. - « méthode de relaxation et de bien-être » : Le shiatsu n’est en rien une technique de détente et de bien-être. Le shiatsu est une technique thérapeutique manuelle qui traite de nombreuses affections ostéo-articulaires, digestives, respiratoires, endocriniennes, urinaires, circulatoires, etc, etc… Je ne connais, au Japon, aucun praticien titulaire de la licence d’état de praticien qui définirait le shiatsu comme une technique de détente et de bien-être !! - « une séance dure environ une heure » : le moins qu’on puisse dire, c’est que une heure est plutôt un grand maximum… Tout dépend du patient, du motif de la consultation. Généralement au Japon, les traitements durent plutôt 30 minutes et, étant donné la puissance du traitement, c’est bien assez !!! - « allongé sur un futon posé sur le sol » : il n’y a bien qu’en France que l’on pratique encore au sol !! A l’heure actuel, tous les praticiens rencontrés au Japon pratique sur table. - « durée de formation minimal de 500h sur 3 ans ». Si je compte bien, cela fait 1week-end par mois pendant 3 ans !!! Il est dit assez justement dans l’article que le ministre de la santé a reconnu officiellement le shiatsu. Mais ce même ministère, dans le même texte de loi définit un programme minium de 3000h d’étude sur 3 années. Nous en sommes bien loin !!! - « Un professionnalisme qui n’a rien a envier à la médecine moderne » Quelle belle conclusion… qui ne fera illusion qu’auprès du grand public… La FFSTJ existe depuis les année 70 et nous sommes depuis tout ce temps en contact avec les Ecoles japonaises et les instances représentatives de la profession au Japon. Avec les instance japonaise, nous militons pour le développement d’un shiatsu authentique et conforme aux critères japonais. Il faudra aussi les questionner mais vous comprendrez vite qu’ils ne nous accordent pas le sérieux que vous annoncez... Espérant que notre courrier vous permettra d’appréhender différemment la shiatsu authentique Japonais, nous restons bien entendu à votre disposition. Cordialement Pour la FFSTJ, V. Folcke

De même.

Bonjour, Je partage l'avis et le commentaire de m.Folcke. Effectivement le Shiatsu n'est pas une technique de bien-être (même si le confort de la personne et son mieux être quotidien est recherché) mais bel et bien une méthode thérapeutique au même ordre que l'ostéopathie, l'ethiopathie et autres chiropactie. Trop souvent il est fait l'amalgame entre toucher du corps et donc massage/détente, même si mes patients en sortant de mon cabinet reconnaissent le relâchement des tensions, je peux garantir que nombreux grimacent durant la séance et encore le Shiatsu "à la japonaise" est d'une autre intensité. Merci aux médias de parler de cette belle discipline, mais par pitié arrêtez de la caser dans la catégorie confort et bien-être. Aidez-nous à accorder au shiatsu ses lettres de noblesse en le présentant tel qu'il se doit! Cordialement Olivier VAILLANT, praticien de shiatsu

Deux fédérations ?

Bonjour, merci beaucoup pour vos commentaires. Notre rédacteur s'est basé sur le site de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel (www.ffst.fr), qui mentionne bien "le Shiatsu est une méthode de relaxation et de bien-être s'inscrivant dans le domaine de la prévention" ainsi qu'un "minimum de 500 heures de pratique réparties sur au moins trois ans" pour les formations. Malheureusement, nos connaissances en matière de shiatsu ne sont pas assez approfondies pour faire la différence entre la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel (FFST) et la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel Japonais (FFSTJ).

Non par 2 ou 3 fédérations... mais authenticité !!!

Bonjour, Il ne s'agit pas de savoir combien de fédération ni de savoir laquelle serait la meilleure... "Vivre le Japon" annonce être un spécialiste du Japon... on aurait pu s'attendre à ce que vous preniez vos informations à la source (au Japon) plutôt que sur un site français, celui de la FFST ou un autre... V. Folcke Cadre Dirigeant de la FFSTJ

Merci pour ce nouvel article...

Monsieur, Merci beaucoup d’avoir tenu compte de nos remarques et d’avoir publié notre proposition d’article sans trop de modification… Nous sommes tout a fait satisfait de cet article et nous vous remercions pour votre travail. Une petite remarque cependant, s’agissant d’un nouvel article, petu-être pourriez vous remettre a zéro la notation de l’article et les commentaires (qui semblent un peu étrange avec ce nouvel article et hors de propos). Cordialement V. Folcke -------------------------------------------------------------------------- Fédération Française de Shiatsu Traditionnel Japonais - FFSTJ 3, rue Bargue - 75015 PARIS - France www.ffstj.com - ffstj@free.fr --------------------------------------------------------------------------