Les sports japonais   日本のスポーツ

Date de publication :
Les combats de sumo peuvent être renversants.

Les combats de sumo peuvent être renversants.

Des tireurs de Kyûdo, le tir à l'arc japonais.

Des tireurs de Kyûdo, le tir à l'arc japonais.

Des pratiquants du kendo

Des pratiquants du kendo

Le kemari ou football japonais.

Le kemari ou football japonais.

Des cyclistes s'affrontant au keirin.

Des cyclistes s'affrontant au keirin.

Un joueur de gateball.

Un joueur de gateball.

Un match de baseball au Japon.

Un match de baseball au Japon.

La mêlée japonaise (en rouge) lutte contre l'équipe française (en blanc)

La mêlée japonaise (en rouge) lutte contre l'équipe française (en blanc)

Compétition en archipel

Il existe au Japon un certain nombre de sports traditionnels auxquels les japonais sont très attachés mais les habitants de l'archipel ont aussi adopté beaucoup de sports importés ! 

Connaissez-vous bien les sports japonais ? Traditionnels, martiaux ou importés, ils déchaînent toujours autant les passions dans l'archipel.

Bien évidemment le sport national du Japon est du sumo. C’est une forme de lutte qui existe depuis 1500 ans. Il fut longtemps considéré comme une cérémonie religieuse shintô pour célébrer les kami, divinités shintô, plutôt que comme un sport ! Aujourd’hui même le monde du sumo est toujours fortement ancré dans le monde des traditions ancestrales : tout ce qui touche au combat et même les gestes des lutteurs relèvent de rituels à respecter scrupuleusement. 

Ce type de sport japonais vient du budô ou la voie du combat. Les techniques et l’art des pratiques guerrières se développent au travers de plusieurs disciplines à l’époque de Muromachi (1338-1573) puis les samouraï prirent le relai de la perpétuation de ces différents arts. 

À l’ère Meiji, lors de la disparition du système féodal, les arts martiaux évoluèrent pour prendre un rôle éducatif et de travail corporel et spirituel. Le kenjutsu (escrime) devient le kendo, le jûjitsu (technique de la souplesse) se transforma en judo et aïkido, puis kyûjutsu (tir à l’arc) devient kyûdo. Et plus tard vers 1920, le karaté, l’art martial traditionnel du royaume de Ryûkyû (ancien nom d’Okinawa) fut introduit dans les îles principales.

  • Kemari

Le kemari est un sport japonais moins connu à l'étranger que le karaté ou le judo. Pourtant c'était le sport le plus populaire à l’époque Heian (794-1185). C’est une sorte de football qui se joue à 6 ou 8 personnes avec une balle de peau de daim. La règle du jeu est de garder la balle en air le plus longtemps possible sans utiliser les mains. Peu pratiqué de nos jours, vous pouvez parfois assister à ce jeu dans les temples shintô lors de cérémonies. Il est alors pratiqué en tenue spéciale de l’époque. Nous vous conseillons le Shiramine-jinja à Kyoto, le temple du kami du sport.

  • Ekiden

L'ekiden est une épreuve d’athlétisme, il s'agit d'une sorte de relais car comme le nom l’indique : eki (gare) den (transmettre), il consiste à se passer une sorte d'écharpe (tasuki) qui constitue le relais et ce au cours d'une course qui peut faire plusieurs dizaines de kilomètres. 

La première course a eu lieu en 1917 sur la route de Tokaidô entre Kyoto et Tokyo en 508 km en relais avec 23 coureurs. L’ekiden est très populaire au Japon. La distance et le nombre de coureurs peuvent varier. De nombreuses courses sont organisées chaque  l’année, dont le célèbre Hakone Ekiden, qui est une course universitaire. Elle a lieu tous les ans entre le 2 et 3 janvier et mesure près de 217 km sur lesquels s'affrontent 10 coureurs et 21 universités. Cette course est diffusée à la télévision, il y a toujours des drames émouvants et des héros qui déchainent les passions.

  • Keirin

C’est une compétition cyclisme sur piste apparut en 1948 à Kokura dans l'île de Kyûshû. Ce sport s’est ouvert aux paris sportifs pour la première fois à l'occasion de la reconstruction du pays après la guerre. Le keirin est devenu une épreuve du championnat du monde en 1980. Aujourd’hui, le keirin est un sport international inscrit aux jeux olympiques depuis 2000.

  • Gateball

C’est un jeu en deux équipes de cinq personnes. Il a été inventé pour les enfants en 1947 par M. Suzuki en reprenant l’idée du croquet avec une règle simplifiée. Dans les années 1960, le gateball a connu un fort succès auprès des personnes âgées car il n’y a pas besoin de beaucoup d’effort physique pour y jouer.

C’est le sport américain arrivé au Japon à l’ère Meiji lors de l’ouverture sur l'étranger du Japon. Depuis, le baseball est un sport très populaire, il est même presque devenu le sport national au Japon. Douze équipes professionnelles réparties en deux ligues, participent à la compétition interclubs de baseball. Chaque équipe dispute 143 matchs lors de la saison régulière. Les matchs sont diffusés à la télévision et souvent sujet de conversation au Japon. Pendant les vacances d’été, le tournoi lycéen de baseball est organisé. C’est un événement très important de l’été au Japon. Plus que 4000 lycées y participent chaque année dans l’espoir de devenir la meilleure équipe de tous les lycées.

Arrivé au Japon à l'ère Meiji en 1868, il a été popularisé grâce au club universitaire Keio. Le rugby est aujourd'hui un sport majeur au Japon : le pays est classé sixième au classement mondial en nombre de licenciés ! Le championnat du Japon de rugby à XV, aussi appelé Top League est la compétition réunissant les meilleurs clubs du rugby à XV du pays. Il compte 16 clubs dont le tenant du titre est l'équipe Suntory Goliath de Fuchû depuis 2016. En 2019, le Japon accueillera la Coupe du Monde de Rugby, organisée tous les quatre ans depuis 1987.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs