Le métro de Tokyo en musique   発車メロディ

Date de publication :

Les musiques de trains se retrouvent sur toutes les lignes, même les Shinkansen, un peu de douceur dans la machine.

Petit souvenir tokyoïte original, des porte-clefs musicaux des meilleurs tubes

Exemple de mélodie courte, le morceau intitulé "ambitious Japan" qui sera joué dans les gares lors des JO de 2020.

Tokyo juke box

Véritable caractéristique des métros et des trains japonais, les eki-melo sont des mélodies facilement reconnaissables et certains visiteurs n'hésitent pas à multiplier les arrêts pour les enregistrer.

Tout visiteur au Japon aura remarqué les musiques déclenchées à l’arrivée d’un train ou d’une rame. Certains n’y prêtent pas attention ou seulement d'une oreille distraite mais vous avez là une de ces petites attentions qui font du Japon… le Japon.

Omotenashi en musique

Il s’agit là d’une manifestation de l’omotenashi japonais, le sens du service. Ces mélodies, uniques pour chaque station, permettent aux voyageurs de comprendre où ils se trouvent sans même lever les yeux de leur smartphone, voire les yeux fermés- les banquettes du métro étant tellement confortables.

Pour les stations les plus importantes de Tokyo, vous pouvez même entendre une musique différente selon la plateforme et la direction de la rame. Les voyageurs les plus passionnés ont quant à eux la possibilité d'acheter des boîtes à musiques de leurs stations préférées.

Paysages sonores

Ces mélodies sont simples à retenir et au bout de quelques jours, vous reconnaîtrez Shinjuku ou Shibuya à la première note. En dehors du réseau de transport urbain, on peut également entendre d'autres musiques comme des enregistrements d’oiseaux pour faire baisser le stress des grandes villes, ou encore les mélodies des feux de signalisation qui indique le passage des piétons.

La ville japonaise est remplie de ces musiques, et dans les villes de province vous pouvez avoir l’occasion d’entendre la mélodie signalant 12h ou 17h, la musique égayant les artères commerçantes ou même encore des musiques de camionnettes ambulantes comme celle du vendeur de tofu local.

Les eki-melo sont des éléments du paysage sonore tokyoïte à connaître. Pour l’anecdote, elles sont réalisées par un compositeur qui touche des droits d’auteur… un monsieur qui n’a pas de problèmes financiers.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs