Dekiru : c'est possible, le film documentaire   できる

Date de publication :
Dekiru : c'est possible, le documentaire (Facebook)

Dekiru : c'est possible, le documentaire (Facebook)

À la découverte du Japon alternatif

Depuis le drame de Fukushima en mars 2011, les initiatives écologiques se multiplient au Japon. Mathilde et Jonathan ont décidé de tout quitter pour aller à la rencontre des acteurs du changement au Japon.

Jonathan Carène, à gauche

Jonathan Carène, à gauche

Mathilde (à gauche) participant à la vie des villageois

Mathilde (à gauche) participant à la vie des villageois

Les deux réalisateurs en herbe ne se déplacent qu'en stop au Japon.

Les deux réalisateurs en herbe ne se déplacent qu'en stop au Japon.

À l'aube d'une nouvelle conscience

Entre permaculture, énergies renouvelables, développement durable, monnaies locales et vie en communauté, les Japonais passent à l’action pour faire avancer leur société et proposer de nouveaux modes de vie. Jeune couple passionné du Japon et d'écologie, Mathilde et Jonathan ont décidé de tout quitter pour aller à la rencontre de ces acteurs du changement. À travers un voyage de 8 mois au pays du Soleil Levant, ils ont mené l’enquête au cœur de la communauté alternative et active nippone en traversant le pays à la découverte d’initiatives et de solutions locales.

Naissance du projet Dekiru

Mathilde et Jonathan, jeune couple de trentenaires passionné par le Japon et l'écologie décide de partir faire du Wwwoofing dans la campagne japonaise. Après seulement quelques mois sur place, ils prennent conscience de l'ampleur du réseau alternatif au Japon et décident de planifier leur voyage autour de cette thématique. Afin de partager leur expérience, ils filment leurs aventures, leurs rencontres et expérience. C'est en stop que ces deux réalisateurs en herbe vous emmènent découvrir une quinzaine de lieux à la démarche écologique et durable.

Dekiru, le film

À travers une quinzaine de lieux différents, vous découvrirez les nombreuses facettes du Japon alternatif : recyclage à Kamikatsu zero waste town, l'entreprise sans patron "O Fukurou San Bentô" à Suzuka, un éco-village ou encore une monnaie locale, le Yorozuya, utilisée à Fujino Transition Town. Mathilde et Jonathan vont aussi à la rencontre de personnalités japonaises engagées : Miyake Yohei, musicien et militant politique, Tender, auteur, spécialiste des techniques primitives et Kai Sawyer, auteur et spécialiste en permaculture.

Participer au financement du film

Construction faite avec des matériaux de récupération.

Construction faite avec des matériaux de récupération.

Argent local

Argent local

Dekiru : c'est possible - la bande annonce 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs