Sakuran   さくらん

Date de publication :
L'affiche du film Sakuran de Mika Ninagawa (2006).

L'affiche du film Sakuran de Mika Ninagawa (2006).

Le fabuleux destin de Kiyoha

De Mika Ninagawa ( 1972 - ...) Devenir une oiran, les plus importantes courtisanes de la ville, n'est pas une sinécure. Toute jeune, Kiyoha a été vendue pour devenir une prostituée à Yoshiwara, le quartier des plaisirs d'Edo (l'ancien nom de Tokyo). Mais elle a un tempérament de feu, ne suit que aucune règle et a une fâcheuse tendance à faire des bêtises. Un défaut qu'il faut impérativement avoir pour atteindre les hautes sphères de ce petit monde. Le spectateur suit donc l’ascension de cette fille pas comme les autres, entre jalousie, tensions, amour et désire de liberté. 

Adaptation fidèle du manga éponyme, Sakuran attire par les couleurs vivres que la réalisatrice utilise. Ces dernières servent de contraste avec la morosité d'un quotidien difficile à supporter et offrent des cadres magnifiques. Pas étonnant lorsque l'on sait que Mika Ninagawa, la réalisatrice, est une photographe de mode plusieurs fois récompensée. Au niveau musical, Ringo Shiina créé des thèmes mélangeant musiques traditionnelles et moderne, à la manière de Marie-Antoinette de Sophia Coppola et nous livre une vision rock'n'roll du Japon d'autrefois.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs