L'empereur du Japon   天皇陛下

Date de publication :
L'empereur du Japon et son épouse

L'empereur (Tennô), accompagné de son épouse l'impératrice (Kôgô) Michiko.

La famille impériale japonaise

L'actuelle famille impériale japonaise au grand complet.

Le drapeau de la famille impériale

Le chrysanthème est le symbole de l'empereur du Japon depuis les origines et symbolise aujourd'hui la famille impériale.

La résidence de l'empereur à Tokyo

Dans le quartier de la gare de Tokyo, le Palais impérial, ancienne demeure du shôgun, est devenu la résidence de l’empereur et de sa famille.

Les drapeaux japonais levés pour l'anniversaire de l'Empereur au palais impérial de Tokyo

Les drapeaux japonais levés pour l'anniversaire de l'Empereur au palais impérial de Tokyo

La monarchie japonaise

L’actuel Tennô (empereur) est le 125e représentant de la dynastie japonaise, la plus ancienne du monde. Une particularité qui excite la curiosité des visiteurs, beaucoup moins celle des Japonais.

La plus vieille dynastie du monde

L’actuel empereur du Japon n’est pas nommé dans la langue japonaise, même si en Occident on utilise son nom personnel, Akihito. Il ne possède pas de nom de famille, mais on parle parfois de dynastie du Yamato. La famille impériale trouverait ses origines au VIe siècle av. J-C avec Jinmu, premier empereur et petit-fils de la déesse solaire Amaterasu.

Les empereurs étaient considérés comme des dieux vivants, chefs de la religion Shintô et souverains absolus jusqu’en 1945. Dans les faits, les premières traces tangibles de la dynastie remontent aux grands kofun (tertres funéraires) du IIIe-IVe siècle ap. J-C. Certains historiens iconoclastes avancent l’hypothèse d’une origine coréenne de la dynastie.


Entre rites et protocole

L’actuelle famille impériale est composée d’une dizaine de personnes dont l’empereur et l’impératrice Michiko, le prince héritier Naruhito et son épouse Masako ainsi que leur fille de 14 ans, Aiko, le prince Akishino, son épouse et leur fils de 9 ans, Hisahito, 3e dans l’ordre de succession.

Ils mènent une vie retirée du public et des médias. L’empereur n’apparaît au peuple que pour son anniversaire (23 décembre) et pour la nouvelle année (2 janvier). Leur vie quotidienne reste encadrée par les rites shinto ainsi que leurs devoirs diplomatiques en tant symboles de la nation.

En effet, l’empereur ne fait que tenir le rôle de chef de l'État et ne dispose d’aucun pouvoir ni d’aucune influence politique depuis 1945. Il détient cependant une autorité morale qu’il utilise le moins possible. Sa dernière intervention, au lendemain du séisme de 2011 n’avait d’autre but que de soutenir le moral du pays.

L’empereur vit au Kôkyo, le palais au centre de Tokyo, tandis que le prince Naruhito et sa famille vivent au palais d’Akasaka. Leur vie quotidienne est gérée par l’Agence impériale, une administration qui contrôle chaque aspect de la vie de la famille impériale et de leurs biens.


Une institution millénaire face à la modernité

La famille impériale a bonne presse dans l’opinion publique. La majorité de la jeune princesse Kako, 21 ans, a d'ailleurs été l’occasion d’une opération de charme envers les médias. Les Japonais parlent cependant peu de leur famille impériale.

C’est que le sujet est lié à de nombreuses polémiques : la question de la succession des femmes (interdite depuis que l’impératrice Shotoku tenta de mettre son amant sur le trône au VIIe siècle), l’opacité de l’Agence impériale (accusée de tous les maux), la dépression de la princesse Masako, le rôle politique de l’empereur et enfin le rôle de l’empereur Shôwa durant la Seconde Guerre mondiale. Le sujet met mal à l’aise, d’autant plus que l’institution apparaît comme archaïque. C’est en vain que l’on cherchera leur trace dans les médias ou que l’on entamera une conversation sérieuse sur le sujet avec des Japonais. Leur trace dans l’histoire est cependant omniprésente.


L'abdication de l'empereur Akihito

L'empereur Akihito est le premier empereur du Japon depuis 200 ans à abdiquer suite à des problèmes de santé le 30 avril 2019, où le dernier jour de l'an 31 de l'ère Heisei. Son fils, le prince héritier Naruhito, lui succède le 1er mai 2019 et devient le 126ème empereur à accéder au trône du chrysanthème. La nouvelle ère son son règne commence le 1er mai 2020 et s'appelle l'ère Reiwa, l’ère de la “Vénérable Harmonie”. Ainsi commence l'an 1 de l'ère Reiwa.

Le 23 décembre, anniversaire de l'empereur de l'ère Heisei, Akihito, demeure un jour férié même après son abdication et devient "Heisei no hi", le jour de l'empereur Heisei ou de l'ère Heisei.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

commentaire

C'est un article très rapide. Notamment, il est important, je crois, de relever que l'Empereur est apparu comme souvenrain absolu, quasi-divin, et chef du shintô guère plus tôt.... qu'au XIXe siècle. pendant des siècles, nuls ne se préocupait de l'Empereur et on avait même un peu oublié qu'il existait et vivait presque dans la misère....