Hachikô, chien fidèle   ハチ公

Date de publication :
Hachiko, une des mascottes de la Yamanote

Hachiko, une des mascottes de la Yamanote

L’histoire du chien qui a ému tout le Japon

Qui ne connaît pas Hachikô, cet Akita inu qui a attendu son maître décédé à la gare de Shibuya jusqu’à sa propre mort ? Au Japon, Hachikô est une véritable vedette locale. L’histoire du ‘’chien fidèle’’ est connue de tous, et des statues ont même été érigées en son honneur à plusieurs endroits de l’archipel. Notamment à Shibuya, là où tout à commencer… 

Photo du chien Hachikô, dans la gare de Shibuya.

Photo du chien Hachikô, dans la gare de Shibuya.

L'histoire de Hachikô, le ''chien fidèle''

En 1923, Hidesaburo Ueno, professeur au département d’agriculture de l’Université de Tokyo, adopte un akita inu né quelques mois avant à Odate dans la préfecture d’Akita.

Huitième chiot de la portée, le petit animal se voit ainsi attribuer le nom de Hachikô (venant de ‘’hachi’’, huit). Un nom qui marquera alors les esprits des années plus tard, quand le chiot devenu adulte fera preuve de l’une des plus belles dévotions que le pays des samouraï ait connu.

Depuis la naissance d'Hachikô en 1923, le professeur avait pour habitude de prendre la Yamanote à Shibuya pour partir travailler. Un trajet quotidien qu’il ne faisait jamais seul, puisque l’akita l’accompagnait tous les matins jusqu’à la gare. Ce dernier y retournait ensuite chaque soir avant l’arrivée de son maître, qu’il attendait patiemment la sortie de la station pour faire le chemin du retour avec lui. Malheureusement le 21 mai 1925, Hidesaburo Ueno décède d’un AVC à l’université et ne rentre pas.

Fidèle à ses habitudes (et à son maître), l’akita continuera néanmoins ses allées et venues quotidiennes entre le domicile et la station durant neuf années, jusqu’à sa propre mort en 1935, dans l’une des allées proche de la gare.

Au début des années 1930, l’histoire de Hachikô est diffusée dans la presse. Très vite de nombreux Japonais viennent apporter de la nourriture à la gare de Shibuya pour celui qu’on nomme alors Chûken, ‘’le chien fidèle’’. L’engouement pour l’akita est tel qu’il ne décline pas au fil des ans, et une statue en son honneur est même érigée en 1934 là où Hachikô n’a jamais cessé d’attendre son maître : la gare de Shibuya.

Hachikô, le chien à la statue de bronze, à Shibuya, Tokyo.

Hachikô, le chien à la statue de bronze, à Shibuya, Tokyo.

Détail de la statue de Hachikô à Shibuya

Détail de la statue de Hachikô à Shibuya

La statut du chien Hachikô à Shibuya est un lieux de rendez-vous majeur.

La statue du chien Hachikô à Shibuya est un lieu de rendez-vous majeur.

Hachikô, la mascotte de Shibuya

Les voyageurs réguliers s'habituèrent à la présence du chien devant la gare de Shibuya. Et pour rendre hommage à la loyauté sans faille que vouait l’animal à son maître, une première statue de bronze à l'effigie de l'akita vit le jour en 1934 devant la gare. Malheureusement lorsque la guerre éclata, il fallut la faire fondre, et une seconde statue d'Hachikô fut de nouveau installée en 1948.

Aujourd'hui, la statue d'Hachikô est un incontournable à Shibuya. C’est un excellent point de repère pour quiconque veut rejoindre ses amis devant l’immense gare du quartier, et c’est un très bon spot photo pour tous les voyageurs ayant eu vent de l’histoire du chien le plus célèbre du Japon.

Les passants vouent même un véritable culte à la statue, qui est régulièrement affublée de bonnets et d’écharpes en hiver pour qu’elle ne prenne pas froid. Symbole des animaux émérites, elle joue également un point central dans la propagande des associations caritatives venant en aide aux animaux qui n’hésitent pas tout au long de l’année à lui fournir de petits compagnons à quatre pattes pour le plus grand plaisir des habitués de la gare.

Hachiko à Shibuya

Hachiko à Shibuya

 Le chien le plus célèbre du Japon

Si Hachikô est aujourd’hui essentiellement rattaché à Shibuya, il faut savoir qu’il existe également des traces de la légende du chien fidèle à l’extérieur du quartier. La dépouille (empaillée) de l’animal est conservée au Musée National de la Nature et des Sciences de Tokyo, et une autre statue du chien fidèle a été érigée en face de la gare d’Odate, ville de naissance de l’akita.

A l’occasion du 90e anniversaire de la mort du professeur Ueno, le département d’agriculture de l’Université de Tokyo s’est elle aussi dotée de sa propre statue : celle du professeur et de son chien enfin réuni.


A noter enfin que Hachikô a été immortalisé par deux fois au cinéma : dans le film japonais Hachikô Monogatari (1987) de Seijiro Koyama, puis dans le film américain Hachi : A dog's tale (2009) de Lasse Hallström. 

On peut donc le dire: Hachikô est bel et bien le chien le plus célèbre du Japon !


Bande annonce du film Hatchi de Lasse Hallström

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Fidèle ami

Une histoire t elle que celle-ci devrait donner l'exemple a beaucoup de personnes

hachiko

cette histoire m'a laissé sans voix. i'm speechless. Seul mon coeur peut exprimer ce qu'il a ressenti.

un chien unisue

Je n ai jamais connu une histoire de fidelite avec ce chien qui l a autant emue mon coeur lz plus brlle histoire de ma vie

une histoire magnifique est émouvante

Las petites bêtes sont plus fidèles que les humains ,ils ont un cœur grand comme ça et ne demandent que de l'amour en échange

Émouvant et touchant !

Un chien unique..

Belle histoire

Les chiens sont parfois plus fidèles que les humains ...

Une histoire magnifique !

Quel loyauté ... quelle fidélité ... c'est une histoire des plus émouvante. Les chiens Akita inu sont réputés fidèles, cette histoire en témoigne. Fred, http://www.akitainu-japon.fr/