Le Karin Maru, symbole de la modernité de l'ère Meiji   咸臨丸

Date de publication :

Stèle dans la baie du Golden Bridge en souvenir du Kanrin Maru

Représentation de Nagasaki avec l'île de Dejima en fond

Empereur Meiji

Empereur Meiji

Ouverture au monde moderne : le réveil du Japon

Après le passage de la flotte noire du Commodore Perry en 1853 qui obligea le Japon à s'ouvrir au monde, les dirigeants du pays entreprirent de moderniser de nombreux secteurs du pays, dont la marine. Le Kanrin Maru fut le premier bateau de ce nouveau Japon à l'assaut de la modernité.

L'autre hollandais volant

Le Kanrin Maru fut commandé par les autorités shogunales aux Pays-Bas juste après l'intrusion du commodore Perry dans la baie d'Edo (ancien nom de Tokyo). La Hollande ne fut pas choisie au hasard, puisqu'elle était alors en 1853 le seul pays occidental avec qui le pouvoir autorisait les échanges, via le port de Nagasaki

Livré en 1857, le Kanrin Maru fut la première corvette à hélices et à vapeur jamais acquise par le Japon, et une avancée technologique majeure, ce genre de navire n'existant que depuis une décennie en occident à l'époque.

Peinture du Kanrin Maru

Il fut aussi utilisé pour étudier la technique occidentale au sein de la nouvelle école navale de Nagasaki, entamant un long cycle d'étude et d'acquisition de savoir européen et américain par les japonais qui sera symbolisé dans le secteur maritime par la création de la flotte de guerre impériale par le Français Louis-Emie Bertin.

Membres de l'ambassade du Kanrin Maru

Une histoire en marche

Le Kanrin Maru fut un témoin privilégié des premiers moments du Japon en voie de modernisation. 

Le premier voyage transpacifique effectué par des Japonais en direction des États-Unis d'Amérique le fut sur le Kanrin Maru en 1860, afin de signer un traité d'amitié et de commerce avec ces derniers. C'était là la seconde traversée de l'océan de toute l'histoire du pays après la tentative d'ambassade de Tsunenaga Hasekura au début du XVIIème siècle. 

Le Kanri Maru fut aussi pris dans la révolte de Boshin qui mena à la restauration Meiji et prit part aux combats avant de céder face aux troupes impériales.

Le bateau de la mémoire

Le Kanrin Maru tient une place spéciale dans l'histoire japonaise. Il fut utilisé après le retour au pouvoir de l'empereur pour établir des liaisons avec l'île de Hokkaido, dans le cadre de l'intégration de cette dernière au pays, avant d'échouer au large des côtes de l'île

Depuis, l'événement est commémoré par l'association des descendants de l'équipage ainsi que par des festivités annuelles tenues sur à Hokkaido

Signe de l'importance du symbole, une recherche de l'épave sponsorisée conjointement par l'Agence de l'héritage culturelle hollandaise et par l'Université des sciences et technologies maritimes de Tokyo a récemment été entreprise. 

De l'autre côté du pays, une réplique deux fois pus grande fut commandée aux Pays-Bas en 1990, et après avoir été exposée au parc Huis Ten Bosch, est maintenant utilisée pour les touristes souhaitant naviguer du côté du tourbillon de Naruto, à partir de l'île d'Awaji.

Nés de la rencontre de la Mer intérieure de Seto avec l'Océan Pacifique, de puissants tourbillons se forment dans le détroit de Naruto.

Nés de la rencontre de la Mer intérieure de Seto avec l'Océan Pacifique, de puissants tourbillons se forment dans le détroit de Naruto.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs