Le musée maritime de Kure   呉市海事歴史科学館

Date de publication :
Rei Shiki Kanjo Sentoki

Le "Chasseur Zéro".

À l'intérieur du musée

À l'intérieur du musée

Représentation du Yamato

La représentation du Yamato, de 30 mètres de long, au musée de Kure.

Le Musée Yamato

Le musée maritime de Kure est plus connu sous le nom de Musée Yamato, le mythique cuirassé japonais qui servit lors de la seconde guerre mondiale.

Le port de Kure

Le port de Kure

Le musée est inauguré en 2005 à Kure, sur les docks où fut construit le Yamato. Il retrace l'histoire de la ville, symbolique de l'entrée du pays dans l'ère Meiji (1868-1912) et dans l'industrialisation. De fait, la ville se spécialise dans la construction navale et la fabrication de l'acier. Le culture et le style de vie de l'époque y sont aussi présentés via de nombreux témoignages. Outre le Yamato, on peut y voir l'avion de chasse Rei Shiki Kanjo Sentoki (surnommé le chasseur Zéro par les Alliés), la torpille humaine Kaiten (arme suicidaire) et le sous-marin de poche Kairyu, tous des originaux. Dans le parc, dont la taille représente la réelle taille du Yamato, est exposé le Shinkai, un sous-marin de poche réservé à la recherche. De nombreux ateliers ludiques sur la fabrication des bateaux et sur la flottabilité sont mis en place pour les enfants.

Lire : Le film d'animation "Dans un recoin de ce monde" (2016)

Le plus grand cuirassé du monde "plus beau qu'une femme"

Le Yamato est représenté à l'échelle 1/10e (environ 30 mètres de longueur). Il s'agit du cuirassé principal de la marine japonaise. Il a été conçu pour affronter la flotte américaine lors de la Seconde Guerre Mondiale : il a d'ailleurs été armé une semaine seulement après l'attaque Pearl Harbor, en 1941. Le Yamato, pourtant la fierté de l'armée japonaise, ne participe pas à de nombreuses victoires, bien au contraire. Après le désastre de la Bataille de Midway en 1942, le cuirassé Musashi le remplace comme vaisseau amiral. Le Yamato n'utilise ses canons principaux pour tirer sur l'ennemi qu'une seule fois, en 1944, lors de la Bataille du Golf de Leyte, à l'issue malheureuse pour les Japonais. Il est finalement envoyé en mission suicide en avril 1945, lors de l'opération "Ten-Gô" : il doit s'échouer sur la plage d'Okinawa pour défendre la côte. Après avoir encaissé onze torpilles et six bombes, le navire explose et coule. Il n'y a que 277 survivants sur les 3 332 membres de l'équipage

Le Yamato, en 1941

Le Yamato en 1941, lors de ses premiers essais.

Des recherches ont permis de retrouver le navire, échoué à 340 mètres de profondeur au large de Kagoshima. La représentation du cuirassé est rénové régulièrement pour correspondre aux nouvelles découvertes. Le mot "Yamato" signifie aussi "Japon", d'une manière plus poétique. Si le cuirassé a d'abord symbolisé la puissance militaire japonaise, il est maintenant le souvenir d'un effort courageux mais futile. Le musée de Kure vise d'ailleurs à démontrer l'inutilité de la guerre et promeut un message de paix tout le long de la visite.

Lire : Le musée de la paix à Hiroshima

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs