Le Shinkansen   新幹線

Date de publication :
Shinkansen série 0, le pionnier mondial de la grande vitesse

Shinkansen série 0, le pionnier mondial de la grande vitesse

Shinkansen série 200 introduit en 1982 sur les lignes Tôhoku & Jôetsu

Shinkansen série 200 introduit en 1982 sur les lignes Tôhoku & Jôetsu

Shinkansen série 300, 270km/h en 1992 sur la ligne San'yô

Shinkansen série 300, 270km/h en 1992 sur la ligne San'yô

L'intérieur d'un Shinkansen "Green Class"

L'intérieur d'un Shinkansen "Green Class"

Service de nettoyage d'un Shinkansen en gare de Tokyo

Service de nettoyage d'un Shinkansen en gare de Tokyo

Magnifique Shinkansen 500 type EVA

Magnifique Shinkansen 500 type EVA

Shinkansen série E5 au long nez et série E2, gare d'Utsunomiya.

Shinkansen série E5 au long nez et série E2, gare d'Utsunomiya.

Admirez le Mont Fuji depuis le Shinkansen

Admirez le Mont Fuji depuis le Shinkansen

L'histoire du TGV japonais

Le Shinkansen est la grande réussite technologique du Japon d’après-guerre. Le pays s’est hissé au rang de leader mondial avec ce train à grande vitesse à la pointe du design, de la fiabilité, du service et du confort depuis son introduction en 1964.

Shinkansen, le train à grande vitesse japonais, signifie "nouvelle ligne interurbaine". C’est le principe fondateur de ce système de train à grande vitesse initié par la JNR (Japan National Railway) devenue JR (Japan Railway) en 1987.

Les premiers projets

À la fin des années 1930, le principe d’un train reliant rapidement Tokyo à Osaka, les deux grandes métropoles du Japon, est étudié. C’est le projet Dangan (balle – aérodynamique). Les quatre heures de trajet sont visées à une vitesse estimée à 200 km/h. Mais la Seconde Guerre mondiale met un frein à ce projet.
En 1958, un train express est mis en service entre Tokyo et Osaka. Le Business Tokkyû Kodama effectue ce trajet en 6h40. Il connaît un très grand succès.
Les ingénieurs se remettent alors au travail pour créer cette fameuse ligne à grande vitesse.

Le Shinkansen olympique

Après des années de tests et des travaux titanesques, ce sont les Jeux Olympiques organisés à Tokyo en 1964, qui favorisent la mise en service, le 1er octobre de cette même année, la toute première ligne à grande vitesse au monde : la Tôkaidô shinkansen.

Lire aussi : La ligne du Tôkaidô Shinkansen

14 allers-retours à 210 km/h, en Shinkansen série 0, entre Tokyo et la nouvelle gare de Shin-Ôsaka. Le succès est énorme et le monde entier vient admirer ce prodige. Le Japon n’est plus un pays qui imite les technologies des autres, mais une terre d’innovation.
En 1972, la ligne est prolongée jusqu’à Hiroshima et en 1975 jusqu’à Hakata (Fukuoka) : c’est la Sanyô shinkansen.

Vers tout le Japon

Le Japon se développe à vitesse grand V. Les projets de nouvelles lignes fusent de tous les côtés. Le nord se joint à cette dynamique avec le Tôhôku et le Jôetsu Shinkansen qui filent vers Morioka et Niigata en 1982 avec le Shinkansen série 200.
Il faut attendre ensuite l’année 1992 pour qu’un bond en avant soit fait avec l’introduction d’un nouveau matériel, le Shinkansen série 300 qui permettra la vitesse commerciale de 270 km/h en service Nozomi entre Tokyo et Hakata (Fukuoka), réduisant toujours plus le temps de parcours.
Les lignes continuent de s’étendre dans le nord du Japon, vers Yamagata en 1992, Akita et Nagano en 1997. Chaque nouvelle ligne reçoit un matériel spécifique. Il y aura les séries 400 (Yamagata), E1 (Jôetsu), E2 (Tôhoku, Nagano), E3 (Akita), E4 (Jôestu, Tôhôku).

La barre des 300 km/h

En 1997, l’introduction du magnifique et puissant Shinkansen série 500 porte la vitesse commerciale à 300km/h grâce à des avancées technologiques de pointe.  
Il ne faut plus que 2h30 pour relier Tokyo à Shin-Osaka.
En 2004, une nouvelle ligne voit le jour sur l’île de Kyûshû. Le Kyûshû shinkansen propose le nouveau matériel série 800 pour aller jusqu’à Kagoshima.
En 2015, la ligne vers Nagano se prolonge jusqu’à Kanazawa, c’est le Hokuriku Shinkansen avec les séries E7.

Cap sur Hokkaido

En 2016, le Shinkansen arrive enfin à Hokkaido en passant par le tunnel Seikan jusqu’à HakodateCe sont les trains de la série E5 qui font toute la ligne depuis Tokyo à la vitesse de pointe de 320km/h, qui est la plus élevée actuellement au Japon. Le design très particulier de ce train, son très long nez, vous assure de n’avoir jamais mal aux tympans lorsque le train pénètre dans un tunnel, même à grande vitesse. Les avancées technologiques sont aussi là.

Et les projets d’extension continuent puisqu’il est prévu d’aller vers Nagasaki (2022), vers Sapporo (2030) et de faire la jonction par la mer du Japon Kanazawa-Kyoto d’ici 2030.

La référence mondiale

Aujourd’hui, les lignes Shinkansen totalisent 2 765 km de parcours. En 2015, 360 millions de voyageurs avaient emprunté le Shinkansen. Et que dire des maîtres mots de ce système toujours reconnu dans le monde entier : ponctualité, confort et sécurité. Aucun accident n’est à déplorer. L’introduction des Gran Class dans les derniers modèles de la JR East font du voyage un vrai bonheur, surtout avec un service à bord de très grande qualité. Dans chaque Shinkansen, un hôte ou une hôtesse passe auprès de vous pour vous proposer des boissons, biscuits et bentô.

Lire aussi : Ekiben, le bentô en train

Votre siège est toujours tourné dans le sens de la marche mais vous pouvez faire pivoter vos sièges si vous le désirez. Le train est propre grâce à un service de nettoyage rapide et très efficace à chaque arrivée au terminus. En ce qui concerne la ponctualité, les chiffres laissent rêveur : la moyenne est de 36 secondes de retard pour 120 000 trains par an !

Plus d'un demi-siècle après son lancement, le Shinkansen reste la référence mondiale du train à grande vitesse.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Émerveillement

Le reportage concernant le SHINKANSEN m'a subjuguée. La technologie, la rigueur, les surveillances de ce train, font de lui une PROUESSE inégalable !!! Du moins jusqu'à la mise au point du train en suspension magnétique, toujours par les Japonais bien évidemment. Au regard de notre Chemin de Fer, je suis catastrophée ! Pendant que nous nous ruinons à rafistoler les réseaux suite aux déraillements, mauvais entretiens, intempéries, grèves à propos de tout. Au lieu d'utiliser les milliards pour BRICOLER, nous. ferions mieux d'investir pour relancer l'Économie. Car l'excellence du train, non seulement crairait des emplois sur le long terme, mais ajouterait un confort indubitable pour les travailleurs et les Touristes. Vous habitez Nice- Marseille - Bordeaux - Lyon - Lille - Belgique - Alsace - Grenoble, travailler à Paris deviendrait possible. A 2 h 30 pour les plus éloignés. Cela ne vous fait pas Rêver ??? Désengorger la Capitale, vos Week-ends en semi-vacances puisque vous aurez votre maison et son jardinet ! Que l'on ne nous fasse plus croire que la France est un pays riche, dynamique. Nous sommes à la traîne de tout, car la priorité des dirigeants est ailleurs. Investir où il faut quand c'est nécessaire, est gage de prospérité !

Ravis

Nous venons de rentrer d'un séjour à Tokyo et Kyoto. Nous avons testé le shinkansen. Nous confirmons que c'est le top en matiére de train : comfort, sécurité, ponctualité, propreté et services... Les tarifs sont largement raisonnables, vu les prestations. Il faut juste réserver des mois à l'avance. Cet article est bien rédigé. Nous conseillons fortement ce moyen de transport en toute tranquillité.

Shinkansen

Le Shinkansen j en suis amoureuse, ce train est fantastique, je le trouve beau, on peut se déplacer sans avoir a se tenir, il ne bouge pas, on est toujours dans le sens de la marche, chaque place est spacieuse, c est trés bien entretenu, et le must, pour moi française, la ponctualité du Shinkansen et de tous les autres train au Japon!