Le Genji Monogatari de Murasaki Shikibu   源氏物語

Date de publication :
Genji_Monogatari-Tosa_Mitsuyoshi

Peinture et encre sur papier d'or monté sur panneaux illustrant le Genji Monogatari. Oeuvre attribuée à Tosa Mitsuyoshi (fin 16ème - début 17ème siècle)

The_Tale_of_Genji_1951_film

Le Genji Monogatari est adapté au cinéma en 1951 par Kōzaburō Yoshimura

dames_cour_musee_genji

Le musée Genji d'Uji propose de nombreuses reconstitutions

murasaki-shikibu-kunisada

Murasaki Shikibu. Estampe de Kunisada réalisée en 1858

Amour, gloire et beauté

54 livres, 2 000 pages, 300 personnages... Tels sont les chiffres vertigineux du Genji Monogatari, monument de la littérature japonaise. Cette fresque littéraire du 11è siècle, entrelacs d’intrigues amoureuses et politiques, est l’œuvre d’une dame d’honneur de la cour impériale, Murasaki Shikibu (973-1014). 

prince-genji-hiroshige

Le Prince Genji dans le verger de pruniers. Estampe d'Hiroshige et Kunisada (1853)

Les amours du prince

Le Genji Monogatari est le chef-d'oeuvre littéraire de l'époque de Heian (794-1185). Composé de cinquante-quatre livres, ce roman fleuve met en lumière un héros galant à la beauté insolente, le Prince Hikaru Genji. Les 41 premiers livres sont ainsi consacrés à ses aventures amoureuses, sa carrière, son exil et son amour pour l'une des dames de la cour nommée Murasaki. Les 13 livres suivant relatent la vie des personnages héritiers du Prince Genji, notamment son fils Kaoru, né de son union avec Dame Murasaki. C'est d'ailleurs le nom de cette amante et héroïne qui sera utilisé pour surnommer l'auteure dont le patronyme de naissance est Tō-shikibu. Cette œuvre appartient au genre littéraire typiquement japonais du monogatari que l'on traduit littéralement par "récit de choses". Ce récit narratif qui mêle fiction et anecdotes réelles correspond à l'association de prose et de poèmes.

La dame de la cour

Dans le Genji Monogatari, Murasaki Shikibu exprime avec lyrisme et raffinement les sentiments et la psychologie de quelques 300 personnages. La femme de lettres, fine observatrice de la société et des mœurs de l'élite nippone du 11è siècle, y dépeint avec moults détails la vie quotidienne à la cour impériale. Née vers 973, elle est la fille du ministre des rites et des cérémonies. Après le décès de son époux, cette aristocrate entre à la cour en tant que dame de compagnie de l’impératrice Fujiwara no Shoshi et consacre alors une grande partie de son temps à l'écriture. Après le Genji Monogatari, elle s'attèle à la rédaction de son journal et d'un recueil de poèmes.

prince-genji-kunisada

Le Prince Genji sous le vol des grues. Estampe de Kunisada (1864)

Une reconnaissance unanime

Dès le 11è siècle, ses écrits bénéficient d'une réception et d'une diffusion exceptionnelle. Ils sont lus à la cour impériale et circulent de main en main. Le manuscrit original ayant disparu, la plus ancienne édition connue est un emaki (rouleau peint) du 12è siècle. Le premier manuscrit divisé en livres voit le jour au siècle suivant. Au début de l'époque d'Edo, le Genji Monogatari prend une nouvelle envergure en devenant l'une des plus importantes sources iconographiques de l'art japonais. Les genji-e désignent ainsi les estampes, les emaki, les éventails, les tissages, les kakemonos et les paravents illustrant la fresque romanesque. Ce classique connait également de nombreuses adaptations : au cinéma, en manga, en anime et même en opéra ! En 1998, la ville d'Uji ouvre un musée dédié, présentant l'univers de l'ouvrage par des dioramas, des documents, du mobilier et des costumes. Reconnu internationalement, le Genji Monogatari est traduit dans de nombreuses langues et attire les éloges de toute part. Marguerite Yourcenar, pour qualifier le génie de Murasaki Shikibu, lui attribue le sobriquet de "Marcel Proust du Moyen Âge nippon". En outre, elle publie en 1937 une nouvelle, "Le dernier amour du Prince Genji", dans laquelle elle imagine un récit prenant place entre les livres 16 et 17. Une saga littéraire qui a su traverser les siècles et les frontières ! 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs