Les noms de famille japonais   名字

Date de publication :
Permis de conduire

Exemple d'un permis de conduire japonais : le nom est indiqué en kanji en haut à gauche

Inkan, la signature qu'appose un hanko

Inkan, la signature qu'appose un hanko

Les noms de famille au Japon

Au Japon, il existe plus de 100 000 noms de famille différents : c'est beaucoup plus qu'en Chine ou en Corée. Placé avant le prénom, il est tout aussi important qu'en France. Le nom de famille en japonais se dit myoji (苗字 ou 名字), uji (氏) ou sei (姓).

La naissance du nom de famille au Japon

Le nom de famille n'est véritablement né qu'en 1875. Avant, les Japonais portaient surtout le nom de leur clan. À partir de la Restauration de Meiji en 1868, qui marque le début de grands changements politiques et sociaux, les Japonais se doivent d'être enregistrés sous un seul nom de famille et nom personnel.
Avant cette date, seules les personnes de haut rang tels que les nobles et les samuraïs portaient un nom de famille. Les gens du peuple utilisaient, en cas de besoin, le nom de leur lieu de naissance, par exemple leur village...

Constitution et fonctionnement

Au Japon, le nom de famille s’écrit et se dit avant le prénom, ce dernier étant appelé "nom personnel". Les noms de famille s’écrivent à l'aide des kanjis, ces caractères issus du chinois. Il sont constitués de un à quatre kanjis au maximum, mais 75% s'écrivent avec seulement deux kanjis. Ils peuvent également s’écrire en phonétique et donc en caractères hiraganas, le principal syllabaire de la langue japonaise. Plus rarement, les katakanas peuvent être utilisés. 

Voir aussi : L'écriture japonaise

La grande majorité des noms japonais a une signification et possède alors un rapport avec la nature ou un lieu. Il est en outre très rare que les noms de famille soit aussi utilisés comme prénom, contrairement à la France où cela est très courant (Martin, Robert, Laurent sont par exemple très courants comme noms de famille). Pour signer les documents officiels, les Japonais ont pour habitude d'utiliser un hanko, un tampon encreur qui appose leur sceau personnel et donc leur nom en kanjis ou en hiraganas. Ils sont ronds, carrés ou bien ovales et encore très utilisés, bien que la signature classique existe également.

À lire : Hanko, le sceau japonais

Enfin, petite curiosité, les membres de la famille impériale japonaise ne portent pas de nom de famille. Ils signent donc simplement de leur prénom !

Les noms les plus portés au Japon

En 2017, 1,9 millions de personnes au Japon portaient le nom le plus commun, Sato (佐藤), ce qui représente tout de même 1,5 % de la population.

Voici les 10 noms de famille les plus courants :

1. Sato (1 928 000) 佐藤 - signifie "aider"
2. Suzuki (1 707 000) 鈴木 - signifie "cloche d'arbre"
3. Takahashi (1 416 000) 高橋 - signifie "haut pont"
4. Tanaka (1 336 000) 田中 - signifie "centre de la rizière"
5. Watanabe (1 134 000) 渡辺 - signifie "traverser"
6. Ito (1 080 000) 伊藤 - signifie "Les Fujiwara d'Ise"
7. Yamamoto (1 077 000) 山本 - signifie "pied de la montagne"
8. Nakamura (1 059 000) 中村 -  signifie "centre du village"
9. Kobayashi (1 019 000) 小林 - signifie "petite forêt"
10 Saito (980 000) 斉藤 - 斉 signifie "rituel", associé au 藤 ("to") qui se rapporte au clan Fujiwara

Pour aller plus loin : Le vocabulaire japonais

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs