Prendre un taxi   タクシー

Date de publication :

Un parking de taxis en "stand-by", à la gare de Fukuoka (Kyushu).

L'intérieur d'un taxi japonais.

L'intérieur d'un taxi japonais.

Un portier ouvrant la porte d'un taxi japonais à une cliente.

Un portier ouvrant la porte d'un taxi japonais à une cliente.

10 choses à savoir

Au Japon, les taxis sont chers, nombreux... et utiles quand les bagages sont lourds ou qu'on a laissé filer le dernier métro !

Les reconnaître

Ils arborent une plaque d'immatriculation verte et une enseigne lumineuse sur le toit (allumée la nuit si le taxi est libre). Les chauffeurs portent le plus souvent des gants blancs et pilotent des Toyota Crown, jaunes ou noires.

Les trouver

Dans la rue, faites leur signe en levant la main. A proximité d'une gare, rendez-vous aux places de stationnement réservées. Le plus simple peut aussi être d'en demander un à l'accueil de votre hôtel, ou de réserver par téléphone (en Anglais : auprès de Nihon Kotsu ou Taxi Service pour Tokyo).

Libre ou occupé

Contrairement à chez nous, un taxi libre (« 空車 » - kûsha) arbore un petite enseigne rouge en bas à droite du pare-brise. Elle passe au vert (« 賃走 », chinsô, ou « 実車 », jussha) quand il est en course.

Portes automatiques

Le chauffeur s'occupe d'ouvrir et fermer les portières à l'aide d'une commande près de son volant : veillez à ne pas claquer la vôtre en sortant.

Anglais vs Japonais

Il est rarissime de tomber sur un chauffeur anglophone. Aussi, si vous ne parlez pas Japonais, pensez à faire écrire par quelqu'un le nom de votre destination et un petit plan, ou indiquez la précisément dans un guide ou sur une carte.

Quatre maximum

Les taxis acceptent jusqu'à 4 voyageurs à la fois : autant de passagers entre lesquels diviser le coût du trajet !

Tarifs

Le prix comprend un forfait de départ d'environ 700 yen pour les deux premiers kilomètres (410 yen pour le premier kilomètre à Tokyo), auxquels s'ajoute ensuite un tarif au kilomètre (environ 400 yen). Les deux varient légèrement en fonction des compagnies et des villes. Attention : le tarif de nuit, entre 22h et 5h du matin, vous coûtera 20% de plus.

Carte ou espèces

De manière générale, privilégiez les espèces au Japon. Si de plus en plus de taxis acceptent les paiements par carte, pensez tout de même à vérifier que le logo de la vôtre figure sur la fenêtre du taxi, et pensez à demander si un montant minimum est appliqué (5000 yen en général).

Estimation

Pour estimer le prix d'une course dans les grandes villes du pays, vous pouvez vous rendre sur le site Taxi Auto Fare, dont il existe également une version pour appareils mobiles.

Interdit

Fumer, négocier le prix, ou laisser un pourboire.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs