Les 100 cascades du Japon   日本の滝百選

Date de publication :

La pagode de Kumano Taisha et la cascade de Nachi en fond.

Cascade d'Hirayu

Cascade d'Hirayu durant les illuminations d'hiver

shiraito_no_taki

La cascade Shiraito

Cascade Kegon à Nikko

La cascade Kegon à Nikko.

Les plus belles cascades du Japon

Le Japon possède de nombreuses listes de ses beautés naturelles et culturelles, telle que la liste des 100 montagnes célèbres du Japon. Son paysage montueux offre aussi de nombreuses cascades magnifiques, listées par le ministère de l'environnement du Japon.

La recension des plus belles chutes d'eau

Le pays du soleil levant est occupé à 70% par des montagnes, une géographie propice à la formation de chutes d'eau lorsque les torrents voient leur lit brisé en un point sur plusieurs mètres. De magnifiques cascades peuvent être ainsi trouvées à travers les îles. C'est dans ce cadre que le ministère de l'environnement a compilé à partir de 517 chutes recensées par l'administration une liste des 100 chutes d'eau du Japon où l'on peut admirer quelques unes des perspectives les plus impressionnantes de l'archipel

Et parmi les plus belles cascades du Japon on retrouve :

La cascade de Shômyô

La chute d'eau de Shômyô est la plus haute du Japon. Située dans le bourg de Tateyama, elle tombe d'une hauteur de 350 mètres, divisées en quatre étages situés respectivement à 70 mètres, 128 mètres, 224 et finalement 350 mètres de la source de la cascade. 

Cette cascade particulièrement spectaculaire et en plus entre le mois d'avril et le mois de juillet doublée par sa jumelle, la cascade Honnoki, une chute d'eau saisonnière de 497 mètres qui se forme lorsque les neiges de la montagne Midagahara fondent.

les chutes de Shomyo

Avec 350 mètres de hauteur les chutes de Shomyo sont les plus hautes du Japon.

La chute d'eau de Nachi

La cascade de Nachi est peut-être la plus connue de toute l'archipel. Elle est voisine du Kumano Nachi Taisha, lieu sacré du shintoïsme et du bouddhisme japonais. Elle forme avec la pagode vermillon du Seigantoji une des images d'illustration du patrimoine japonais les plus connues

Cette cascade de 133 mètres de haut et de 13 mètres de large est considérée comme un kami pour le shinto alors que les sectes bouddhistes l'associent au boddhisatva Kannon.

Les chutes de Fukuroda

Les chutes de Fukuroda, situés à Daigo, dans la préfecture d'Ibaraki, sont impressionnantes par leur largeur de 73 mètres avec d'énormes formations rocheuses où s'écrasent des eaux torrentueuses. 

Le paysage prend une nouvelle peau à chaque saison, passant lors du printemps et de l'été d'eaux massives qui éclaboussent les environs à une rivière gelée en hiver où alors que l'automne offre une parure rouge vif au panorama.

Les chutes d'eau de Fukuroda

La cascade Kegon en automne

La grande cascade de Kegon

Nikkô est l'écrin de cette grand cascade, qui est l'addition de 12 chutes d'eau. Voisine du lac Chûzenji, elle écrase ses eaux au sol après 97 mètres. La nature luxuriante prend les couleurs habituelles du Japon, avec notamment en automne les momiji qui se poussent en feuilles denses sur les bords de la chute

Cette cascade est aussi connue pour le poème que l'étudiant poète Misao Fujimura a gravé sur le tronc d'un arbre avant de s'y suicider, une histoire qui marqua le Japon du début du XXème siècle et dont parla Natsume Sôseki.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs