Les 100 montagnes célèbres du Japon   日本百名山

Date de publication :

Photo du mont Fuji en hiver

Vue du double pic du mont Tsukuba

Lac Chuzenji et mont Nantai

Vue sur le lac Chûzenji et le mont Nantai.

Le mont Kaimon

Le mond Bandai en automne

Le mond Bandai en automne

Le répertoire du relief japonais

Les "100 montagnes célèbres du Japon" sont une liste de montagnes de l'archipel établie par l'écrivain et alpiniste japonais Kyûya Fukada en 1964 dans le livre du même nom, pour lequel il obtint le prix Yomiuri de la biographie. Bien que l'auteur ne chercha pas à fixer une liste exhaustive des montagnes les plus significatives du pays, son répertoire devint incontournable dans les décennies suivantes.

Le fruit d'une longue expérience

Les 100 montagnes célèbres du Japon sont le fruit d'une expérience de grimpeur de toute une vie. En effet, Kyûya Fukada entame dès 1940, alors qu'il n'a que 37 ans, une série d'articles pour le magazine Yamagoya, dont le titre est déjà "Hyaku meizan" ("les 100 montagnes célèbres"). Une vingtaine au total seront publiés avant que la seconde guerre mondiale n'interrompe les éditions.

Après la guerre, Kyûya Fukada continue ses périples en montagnes, et c'est après déjà plus de 200 ascensions qu'il publie en 1959 pour le magazine Yama to Kôgen une nouvelle série d'articles sur les montagnes japonaises, qui aboutiront à son livre best-seller de 1964.

Le Mont Fujishagadake que Kyûya Fukada escalada à 12 ans, à la base de son intérêt pour l'alpinisme

Des montagnes soumises à plusieurs critères

Les montagnes choisies par Kyûya Fukuda, parmi lesquelles on retrouve tous les monts les plus célèbres du Japon tel que le mont Fuji, répondent à plusieurs critères :

  • Premier critère : la dignité de la montagne. Une montagne doit, comme un être humain, posséder un caractère propre. Qu'importe la personne qui l'observe, elle doit ressentir qu'il s'agit d'une belle montagne.

  • Second critère : le caractère historique de la montagne. Cette dernière doit depuis les temps anciens avoir un lien spécial avec les habitants et être vénérée.

  • Troisième critère : l'individualité de la montagne. La montagne doit posséder des particularités (sa forme, sa légende ou les phénomènes qui y ont lieu par exemple).

La montagne doit par ailleurs s'élever à une hauteur de plus de 1,500 mètres, critère auquel seul le mont Tsukuba (Ibaraki), lieu mythique de villégiature des dieux Izanagi et Izanami, échappe.

L'influence des 100 montagnes célèbres du Japon

Très vite, cette liste dépassa son auteur pour, avec le boom de l'activité du hiking au Japon, devenir un incontournable pour tous les fans de randonnées. Ainsi le prince-héritier Naruhito, fan d'alpinisme, souhaiterait atteindre le sommet de chacune des montagnes répertoriées. 

Effectuer l'ascension de l'ensemble de ces sommets le plus rapidement possible est même devenu l'objet de records, le dernier en date étant de 48 jours.

Prince-héritier Naruhito

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs