5 lieux issus de légendes japonaises à visiter

Date de publication :
Momotaro et ses amis à Okayama

Momotaro et ses amis à Okayama

Au cœur du Japon des contes et légendes

Qu'elles nous renseignent sur les croyances locales ou sur la manière de penser des autochtones, les légendes sont un bon moyen de découvrir la culture d'un pays. Mais les contes se révèlent être aussi de fantastiques guides de voyage lorsqu'on veut sortir des sentiers battus ! Afin de découvrir l'archipel autrement, Vivre le Japon vous présente 5 lieux teintés de mystère qui vous plongeront au cœur des légendes japonaises.

TOHOKU

  • La ville de Tono et le temple Fukusenji (préfecture de Iwate)

Le kappa est certainement l'un des yokai les plus connus du Japon. Vivant dans l'eau, ce petit esprit a donné lieu à bon nombre de légendes, notamment à travers les écrits du folkloriste Kunio Yanagita qui publia en 1912 « Histoires de Tono », un recueil de légendes qui fait partie aujourd'hui des œuvres majeures du folklore japonais.

Les kappa habiteraient-ils encore les eaux du temple ?

Les kappa habiteraient-ils encore les eaux du temple ?

Amoureux de la préfecture de Iwate, l'écrivain y réunit les légendes urbaines qu'il a collectées pendant plusieurs années dans la ville de Tono, petit bourg de la région qui serait le lieu de phénomènes inexpliqués. Parmi elles, les histoires de kappa font légion !

Petits monstres marins amateurs de concombres, les kappa auraient élu domicile dans les eaux de Tono qu'on surnomme aujourd'hui encore « la ville du folklore ». Et notamment dans le bassin du temple Fukusenji, le plus grand temple de la ville !

Voir : Les Kappa

Aujourd'hui, rien ne dit si ces petits esprits y vivent encore, mais le lieu reste une attraction touristique majeure de la région pour tous les amateurs de phénomènes paranormaux.


Informations pratiques

Adresse : Matsuzaki-cho Komagi, Tono-shi, Iwate-ken

Horaires : 8h00-17h00, fermé de janvier à mars

Prix : adulte 300 yens (2,30 euros), enfant 200 yens (1,50 euros)

Accès : à 15 minutes en voiture de la gare de Tono

Le temple de Fukusenji

Le temple de Fukusenji

  • Le Mont Osore (préfecture de Aomori)

Selon une légende bouddhique, l’âme des enfants serait envoyée dans l'entre-deux monde après la mort, une sorte de limbes semblables à celles de la religion catholique dans laquelle les âmes sont conduites avant de pouvoir atteindre l'au-delà.

Pour être admis de l'“Autre côté”, les enfants doivent alors construire des montagnes de pierre sous la protection de la divinité Jizô qui empêche les mauvais esprits de perturber le travail des petites âmes.

Parmi ses portes frontalières entre le monde des vivants et celui des esprits, le sommet du Mont Osore !

Avec ses sources chaudes, ses chemins graveleux et ses nuages de fumée, le Mont Osore est réputé pour abriter la Sanzu no Kawa« la rivière aux trois chemins » que les âmes des défunts traverseraient avant de pouvoir rejoindre l'“Autre monde”.

C'est également dans cet endroit mystique que se situeraient les limbes destinées à accueillir les âmes des enfants.

C'est pourquoi de nombreuses petites statues de Jizô ont été placées le long des routes de la montagne pour guider les âmes qui entameraient l'ascension du mont.

Vous n'êtes donc jamais tout à fait seul sur les chemins du Mont Osore !

Le mont Osore, temple et monticules de pierres en automne

Le mont Osore, temple et monticules de pierres en automne

Les moulins à vent remplacent les bougies et encens

Les moulins à vent remplacent les bougies et encens

Le pont rouge pour le passage des âmes des morts

Le pont rouge pour le passage des âmes des morts

Informations pratiques

Adresse : Usori yama 3-2, Tanabe, Mutsu, préfecture d'Aomori

Horaires : du 1er mai au 31 octobre de 6h à 18h.

Prix : 500 yens (3,85 euros)

Accès : à 45 minutes en bus de la gare de Shimokita (ligne Ominato)

CHUBU

  • Le pin de Miho (préfecture de Shizuoka)

Le pin de Miho se situe sur la plage qui porte le même nom, dans la préfecture de Shizuoka à quelques kilomètres seulement du Mont Fuji.

Pour aller plus loin : Mythes et légendes des plages japonaises

Célèbre pour être l'objet d'un conte, « la légende de l'Hagoromo », le pin est aujourd'hui réputé pour ses vertus porte-bonheur.

Littéralement « manteau de plumes », l'Hagoromo aurait été porté par un ange venu profiter des eaux de Miho. Alors qu'il était fièrement accroché à un pin pendant que son propriétaire se baignait, l'Hagoromo fut dérobé par un pêcheur. L'ange ne pouvant pas rentrer chez lui sans son manteau, il fut contraint d’exécuter une danse céleste pour récupérer son bien. À la fin du conte, l'ange finit alors par retourner vers les cieux sous les yeux encore éblouis du pécheur.

Le pin six fois centenaire d'Hagoromo est le point central du conte du même nom.

Cette légende est devenue un classique et fait aujourd'hui partie des œuvres majeures du théâtre Nô. C'est pourquoi chaque octobre, une représentation de la pièce est donnée sur la plage lors du festival du Nô, tout près de l'autel qui entoure le pin sur lequel aurait été posé le vêtement de l'ange. Un joli spectacle qui fait revivre chaque année la légende de l'Hagoromo.

Voir aussi : La plage de Miho


Informations pratiques

Adresse : Miho Shimizu-ku, Shizuoka, 424-0901

Horaires : toute l'année

Prix : gratuit

Accès : à quelques minutes de bus de la gare Shimizu (ligne Tokaido), arrêt Hagoromo-no-mastu.

CHUGOKU

  • La préfecture de Okayama et l’île de Megijima (préfécture de Kagawa)

Petit garçon trouvé dans une pêche au bord d'une rivière de Okayama, Momotaro est l'un des héros légendaires les plus célèbres de l'archipel. Connu avoir chassé les démons de l'île de Megijima, le petit homme est aujourd'hui encore très apprécié des habitants de l'île et de la préfecture voisine d'où il serait originaire.

Entre les grottes de l'île où auraient vécu les démons, la rivière de Okayama où Momotaro aurait été trouvé, et les différents hommages faits au héros un peu partout dans ces deux endroits, l'île de Megijima et la ville de Okayama sont assurément des lieux à visiter si vous êtes friand de légendes herculéennes revues à la sauce nippone.

À lire : 5 légendes japonaises célèbres


Informations pratiques

Accès à l'île de Megijima : à 20 minutes de bateau de la gare de Takamatsu (ligne Yosan)

Le port de Megijima abrite encore un démon

Le port de Megijima abrite encore un démon

KYUSHU

  • Les gorges de Takachiho (préfecture de Miyazaki)

La cascade Manai no Taki à Takachiho (Kyushu)

La cascade Manai no Taki à Takachiho (Kyushu)

En plus d'être reconnues pour leur eau claire et leurs paysages à couper le souffle, les gorges de Takachiho abriteraient la grotte où se serait cachée la déesse Amaterasu après s'être disputée avec son frère Susanoo.

L'acte de rébellion de la déesse du soleil aurait alors provoqué une nuit infinie sur la Terre, qui ne cessa que lorsque cette dernière fut extirpée de sa cachette par d'autres divinités !

Découvrir Takachiho

Bien que Amaterasu ait aujourd'hui regagné les cieux, la caverne est toujours visible sur les hauteurs de Kyushu. Et c'est au beau milieu de la forêt, derrière les cascades de la rivière environnante, qu'un petit torii marque l'entrée de la grotte.

À noter également que le lieu accueille chaque soir des danses sacrées dites « kagura ». Cette danse aurait été utilisée comme subterfuge pour faire sortir la déesse de la grotte.

Lire : Le sanctuaire Takachiho et la danse kagura


Informations pratiques

Adresse : Mukoyama, Takachiho, Nishiusuki District, Miyazaki prefecture 882-1103

Horaires : toute l'année

Prix : gratuit

Accès : à 1h20 de bus de la gare de Nobeoka (ligne Nippo)

Ema dans un sanctuaire Amaterasu

Ema dans un sanctuaire Amaterasu

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs